2e tour du scrutin presidentiel : La Minusma invite les deux candidats à une élection apaisée

2
Le chef de la mission des Nations unies au Mali (Minusma), Mahamat Saleh Annadif, ici le 17 février 2016. © HABIBOU KOUYATE / AFP
Le chef de la mission des Nations unies au Mali (Minusma), Mahamat Saleh Annadif, ici le 17 février 2016. © HABIBOU KOUYATE / AFP

A deux jours du second tour de l’élection présidentielle dans notre pays, la Minusma était face à la presse hier jeudi. La mission onusienne entend mettre à contribution un dispositif sécuritaire sur toute l’étendue du territoire avec l’aide du gouvernement.

Face à la presse, Mme la représentante de la Minusma, Myriam Dessables dira que la paix et la réconciliation doivent prévaloir à la suite des résultats obtenus dans ces élections.  Elle a précisé que le mandat de la Minusma est de soutenir le Mali dans la mise en œuvre de  l’accord et du renforcement de la sécurité des Maliens.

«Les Maliens ont accompli leur devoir en votant massivement. Nous invitons  les deux candidats au second tour au calme et à la sérénité. Nous lançons un appel à tous les Maliens de prendre en compte les résultats qui seront sortis des urnes», a-t-elle précisé.

Selon elle, la Minusma mettra tout son soutien pour un scrutin crédible et transparent. Le représentant du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Mali, Aboubacar Coulibaly a expliqué que le  PNUD et l’Onu-femmes ont beaucoup contribué et apporté à l’apaisement du climat électoral. A l’en croire, leur mission en période électorale est l’apaisement pour un environnent facilitant le  bon déroulement des élections présidentielles.

Adama Diabaté

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Dans cette affaire d’élection la MINUSMA et ses racines ne sont ils pas entrain de chercher à nuire à notre pays? Soyons attentif et attentionné , l’ UE cherche problème , elle n’est jamais sincère . Notre vrai problème n’est ni CMA , plate forme , gattia ect…..c’est la france . Nous sommes conscients de ce qui se passe .Pour les politiciens au lieu de chercher à débarrasser le MALI de son problème , ils sont entrain de s’entre déchirer .Même si on mettra le plus radical des radicaux au pouvoir aujourd’hui ,tant que le MALI n’est pas pour les Maliens , le changement dont aspirent les maliens ,sera un fiasco

    • Le 22 septembre 1960 le Mali est devenu un Etat independant et reconnu comme tel modiallement et si presque 60 ans apres kobe nous dit que le Mali n’est pas pour les Maliens alors il faut changer c’est tout ce que demandent les 58.58% des votants au premier tour qui ont rejette IBK. “La fraude ne nous fera pas reculer. Seul le Mali compte. Ensemble, restaurons l’espoir: Merci Monsieur le President Cisse pour nous avoir montre que tu es un vrai republicain, un vrai democrate et quelqu’un qui sait se sacrifier pour sa patrie. Anbiko Prezidan Cisse!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here