3e Conférence nationale de la CODEM : Housseini Amion Guindo, candidat de son parti à l’élection présidentielle prochaine

0
Rentrée politique de la CODEM en commune III
Le président du Parti Housseyni A Guindo entouré de gauche à droite par Abdel Kader Sidibé et Boubacar Kolly Samaké

Le parti de la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) a tenu, le samedi 26 mai 2018, sa 3e Conférence nationale. L’événement revêt un double but, à savoir la mise en œuvre d’une recommandation du congrès de Mai 2017 et la célébration du dixième anniversaire de la création dudit Parti. En effet, l’objectif était pour les délégués venus des 55 sections de l’intérieur du pays du parti quenouille de dégager la position du parti face à l’élection présidentielle de 2018 ; le bilan des 10 années de l’existence du parti, de voir ce qui a marché et ce qui n’a pas marché pour se projeter dans une nouvelle dynamique du parti.

Apres deux jours de travaux, les délégués venus des 55 sections de l’intérieur du pays du parti ont décidé que le président du part de la CODEM Housseini Amion Guindo sera candidat à l’élection présidentielle de 2018. « En tant que président du parti, je ne peux que me soumettre à cette décision à l’unanimité des sections présentes et prendrais toutes les dispositions pour la mise en œuvre effective de cette décision souveraine avec vos soutiens à travers tout le Mali », a dit le président Guindo et en remerciant le parti pour la confiance placée en sa modeste personne. « Je me considère comme un simple militant disposé à servir son parti chaque fois que cela est nécessaire », a-t-il avoué. Il est à noter que le candidat Housseini Amion Guindo est aussi le candidat des Partis unis pour la République (PUR) pour l’élection du 29 juillet prochain.

Par ailleurs, dans son discours d’ouverture, le Président du parti de la CODEM, Housseini Amion Guindo a tout d’abord remercié le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita pour la confiance placée à la CODEM de participer aux différents gouvernements de son quinquennat. Il a remercié les militants pour leurs engagements sans faille et les sacrifices énormes consentis pour l’implantation, et de hisser le parti au quatrième rang sur l’échiquier national. A ses dires, le CODEM s’est toujours réclamé de la majorité présidentielle depuis l’élection de 2013 qui a porté le président IBK à la magistrature suprême du pays.  « Sur le registre de notre présence au gouvernement, nous estimons avoir accompli avec la plus grande loyauté et sans calcule les missions que nous conféraient les départements quinous ont été confiés. En témoignent les résultats obtenus », a-t-il estimé.

Avant de signalé que son départ du gouvernement ne signifie nullement un quelconque malentendu entre le président de la République, encore moins le premier ministre. Ce départ a été effectué dans une atmosphère de cordialité. J’ai choisi de quitter le gouvernement pour mieux entretenir notre parti, dont j’ai le droit de protéger et de sauvegarder à tout prix, a-t-il précisé.

Notons que la cérémonie d’ouverture de cette 3e conférence nationale du Parti de la Convergence pour le développement du Mali (CODEM) s’est déroulée sous la présidence du président du parti Housseini Amion Guindo, en présence des militants et sympathisants du parti,des partis politiques amis ainsi que des invités de marque.

S.B. TRAORE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here