6e Comité Central du parti SADI : Oumar Mariko désigné porte-étendard à l’élection présidentielle de juillet prochain

0
Oumar Mariko
Oumar Mariko

Le parti pour la Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (SADI),  a tenu son 6e comité central, le samedi 26 mai 2018, au Centre de formation catholique de Niamana. Au cours des travaux l’une des recommandations de ce comité a été la candidature du Docteur Oumar Mariko à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018.

Les  conclusions du dernier congrès du parti à Sikasso ont recommandé la tenue de ce 6ème Comité central du SADI, l’occasion pour les responsables, militants et sympathisants de la formation politique de passer en revue les orientations du parti.

Au cours des travaux un projet de règlement à été proposé aux différents délégués des différents sections du parti, dont le règlement intérieur à adopter pour le comité central. Ils ont échangé autour de la question de l’élection présidentielle, et demander au parti de participer à l’élection et au comité central de renouveler encore une fois leur confiance à leur camarade Docteur Oumar Mariko.

Prenant la parole, Dr. Oumar Mariko a remercié ses camarades pour la confiance replacée en sa modeste personne pour être le porte-étendard du parti à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. Il a demandé à ses camarade que chacun avec persévérance doit redoubler d’effort pour accomplir cette mission combien important pour leur parti. Il a rappelé que le parti SADI compte de nos jours, 5 députés à l’assemblée nationale, 282 conseillés communaux élus, dont 15 maires et qui a enregistré en son sein une vingtaine d’adhésion de parti politique et d’association. « Aujourd’hui, notre parti est reconnu sur le plan international et national comme étant un parti qui a une ambition bien marquée à gauche, à nos jours nous sommes connus pour notre constance, pour notre engagement auprès des couches et classes sociales déshéritées de notre pays, ceux-ci font notre étiquette », a-t-il déclaré.

« Nous allons faire la restructuration, la constitution d’un nouveau système de défense dans notre pays, qui doit faire de notre armée, une armée creusée de l’unité nationale, garante de notre souveraineté, de notre indépendance, et cette armée doit être reconstruite avec un système de défense, avec une option claire pour chaque citoyen de ce pays, le développement d’une police nationale et la création d’une police municipale et tout cela sans délai », a-t-il dit. Pour lui, l’ouverture d’un dialogue avec toutes les forces vives de la nation est impérative. Et une fois élu président de la République, le président du SADI Dr. Oumar Mariko s’est dit prêt à s’engager pour la suspension de la présence des forces étrangères sur le territoire national.

« Nous devons aussi penser à la construction nationale c’est-à-dire à l’industrialisation de notre pays, c’est le tissu industriel combiné à l’économie rurale qui va constituer le tissu national, à l’économie nationale. Aujourd’hui, nous n’avons pas pratiquement plus de tissu national-économique, nous somme une économie complètement extravertis », a-t-il souligné. Et d’ajouter que l’éducation et la santé doivent être accessibles à tous les citoyens sans exception, et le personnel enseignant aussi bien que le personnel de santé doivent être rehaussés dans leur entreprise si noble.

M.O. COULIBALY

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here