A Ségou : Les héritiers d’ATT font une démonstration de force

7
Sadou H Diallo entouré des membres du PDES à Ségou

Deuxième étape de la tournée nationale du Parti pour le développement économique et la Solidarité. En ce samedi 23 janvier 2016, c’est avec une forte délégation conduite par son nouveau Président, Sadou Harouna Diallo, Maire de Gao, que le parti des fiers héritiers de l’ancien Président Amadou Toumani a tenu sa conférence régionale de Ségou dans une salle Mérou Ba pleine à craquer. 

Bamako-24/01/2016- Conduite par Sadou Harouna Diallo, nouveau président du parti et non moins Maire de la ville de Gao, la délégation du PDES composée de son secrétaire Général, de vice-présidents et du Président des jeunes, a été accueillie dans une salle Mérou Ba de la cité des 4444 balanzans remplie comme un œuf.

C’est près d’un millier de militants, d’élus venus des cercles, communes et de la ville de Ségou qui ont accueilli les Chefs de leur parti.

Des représentants des partis de la mouvance présidentielle comme de l’opposition étaient également de la partie.

A Ségou où le Maire Youssouf Simaga est un élu local du PDES, il a été vraiment mis le paquet pour essuyer les larmes d’un parti qui renait de ses cendres.

Pour assister à la conférence, plusieurs militants du Parti sont venus de Markala, Macina, Bla, Niono, Baraouéli, de Kolongo et d’autres communes de la quatrième région administrative du Mali.

Tour à tour, après avoir remercié les militants, amis et sympathisants pour avoir effectué le déplacement, les responsables du PDES ont fait l’état des lieux du parti qu’ils reconnaissent tous avoir reçu des coups au lendemain des évènements de mars 2012. Et que malgré tout, des hommes et femmes de conviction sont restés fidèles aux idéaux. Le parti est donc resté débout.

«C’est cela qui prouve que vous êtes des dignes fils du Mali », commente Mme Dandara Touré, vice-présidente et présidente des femmes du parti.

Parlant du bilan du parti, le ministre Dandara a cité des réalisations faites par l’ancien Président à travers le pays. Cela, a-t-elle rappelé, « à travers notre ambitieux et concret programme de développement économique et social (PDES) ».

Pour Moulaye Haïdara, président des jeunes du parti, « l’une des choses à laquelle il faut s’attacher est la reconnaissance du mérité». Si le Mali est jusqu’aux évènements de mars 2012 resté débout et respecté dans le concert des Nations, c’est grâce aux efforts du Présidents ATT, a-t-il affirmé.

Toutefois, Moulaye regrette la gouvernance actuelle menée par un régime, selon lui, en perte de vitesse. Il égrène les bourdes et scandales orchestrés en deux ans de règne d’IBK pour convaincre son auditoire.

Dans la même veine, Nouhoum Togo, chargé à la communication du parti, ajoutera : « Si le Président IBK a pu tranquillement venir visiter Ségou (du 12 au 17 décembre 2015), c’est parce que son prédécesseur ATT a bâti une superbe autoroute qui fait la fierté de tous les Ségoviens.»

En outre, Togo décriera ceux qui, hier étaient avec leur mentor, mais qui, dépourvus de conviction, ont dû tout simplement renverser la veste. Une « indignité » qu’il déplore.

Prenant tour à tour la parole, les représentants du MODEC, du MPR, de l’Adema et de l’URD, se sont solennellement reconnus aussi comptables du bilan d’ATT. « Nous étions ensemble durant tout son mandat », avoue-t-ils honnêtement.

Pour le Maire Président Sadou Harouna Diallo qui veut user de toutes ses forces pour faire revivre le PDES, l’essentiel aujourd’hui est de penser à l’avenir du Mali. Pour cela, il convie les militants de Ségou à se retrousser les manches et à croire, comme hier en les idéaux du parti dont le bilan est « physique », selon sa propre expression.

Par la suite, le Président Sadou Diallo, Maire de la  6ième région administrative du Mali a appelé les militants du parti  à rester vigilants face à la crise qui sévit dans le pays. Et concernant l’accord d’Alger qui tarde à porter le moindre fruit, il convie les habitants de Ségou, à le lire ou à se le faire lire article par article. Pour cause, « la réalisation des projets prévus dans cet accord n’est pas pour l’unité du Mali », a-t-il averti.

Heureux d’être investi à la tête du parti qu’il veut faire renaitre de Kayes à Kidal, le Président a une préoccupation à laquelle il tient fortement, de même que des militants de Ségou qui commencent à s’essayer les larmes. Il s’agit notamment du « retour au bercail du Président ATT et de toute sa famille.» Sur ce chapitre, le Président Diallo ne veut reculer devant rien. Devant lui, un public scandant « ATT, ATT », fait du bruit pour montrer sa satisfaction.

Ainsi, il appelle le Président Ibrahim Boubacar Keïta à aller chercher son frère ATT, pour que, dit-il, « Dieu pardonne au Mali ».

« Je serai prêt à aider et à travailler avec IBK quand il ira chercher ATT pour le ramener dans son pays natal, fait-il savoir, avant d’ajouter. Une personne comme ATT qui a su donner le meilleur de lui-même pour sa patrie, ne peut pas rester au dehors pour qu’on puisse voir son pays avancer». Sur ce, le Maire de Gao et Président du PDES est formel.

En clair, même s’il admet que le Président IBK est son ami personnel, il exclue toute idée de composer avec ce dernier tant qu’ATT est hors du Mali. C’est pourquoi, il convie le Chef de l’Etat qui dispose de « deux avions d’ailleurs», selon Moulaye Haïdara, à ramener son prédécesseur pour amorcer, selon lui, « une grande étape dans le processus pour la paix et la réconciliation entre tous les fils et toutes les fils de notre cher Maliba ».

Issiaka M Tamboura (maliweb.net)

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. guinaourou il me semble que ton esprit est complétement bloqué, tu sais, la tête est faite pour reflechir et non pour dogmatiser, alors que tu veux ou pas tu verra les fleurs d’ATT se poussent, vous avez une pensée très borné sur la politique malienne.

  2. ATT doit être entendu par la justice internationale(française et malienne) sur les libération d’otages des djihadistes au Mali. C’était un président mafieux. Voilà pourquoi nous sommes dans la merde aujurd’hui. De même que son complice Blaise Compaoré.

  3. une seule image me reviens a l esprit pour dire a IBK d aller chercher son frere a dakar;pendant les obsèques de feu Oumar bongo du gabon ATT est venu a Libreville accompagner de é de ses feres dans son avion de commandement ALPHA OMAR KONARE ET IBK IL FAUT LE FAIRE.CE GESTE A FAIT LE BUZZ EN SON TEMPS.VIVE LE MALI

  4. DU COURAGE SADOU DIALLO, PETIT FILS DE KOUBOULA ! LA GOUVERNANCE QUE NOUS VIVONS NOUS PROUVE QU'UNE ALTERNATIVE PLUS SOCIALE ET MOINS RUINANTE POUR LE PAYS EST POSSIBLE ENCORE.

  5. DU COURAGE SADOU DIALLO, PETIT FILS DE KOUBOULA ! LA GOUVERNANCE QUE NOUS VIVONS NOUS PROUVE QU'UNE ALTERNATIVE PLUS SOCIALE ET MOINS RUINANTE POUR LE PAYS EST POSSIBLE ENCORE.

  6. Je n’apprécie aucun Président Malien de l’indépendance à nos jours cependant de ma petite compréhension des faits , nos Présidents ne sont de rien de ce qui nous arrive . Ils ne peuvent rien dans la résolution de ce problème qui prendra fin quand chacun découvrira que le sous sol de Kidal ne regorge rien comme ressources . Nous devons nous pardonner car si tout le Mali est diamant ou pétrole , ces ressources ne profiterons qu’à l’Occident .

  7. ATT AN BE SA I NO FE

    LES JALOUX VONT MAIGRIR

    N’EST PAS ATT QUI LE VEUT

    ATT LE BÂTISSEUR

    ATT BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2016

    BONNE SANTE

    PRENDS SOINS DE TOI

    ATT AN BI FE

Comments are closed.