ADP- Maliba et la présidentielle de 2022 : Aliou Boubacar Diallo, la reconquête ?

0

Après la débandade dans les rangs du parti au pouvoir suite à la démission forcée du président IBK et au décès, à la surprise générale, de Soumaïla Cissé arraché à l’affection des siens, le milliardaire malien s’installe comme l’un des challengers très sérieux à la présidentielle de 2022.

Il semble aujourd’hui que l’intéressé est conscient d’une telle posture. C’est pourquoi il est sur le terrain et entreprend actuellement une véritable campagne de mobilisation de l’électorat. Et surtout, il serait en train de convaincre les électeurs restés en marge lors des dernières consultations électorales.

Après la conquête de la cité des rails, le très populaire Aliou Boubacar Diallo était en train, il y a quelque temps, de ratisser dans la région de Ségou, relais vers les zones CMDT de Sikasso, la troisième région administrative du pays. Dans ces localités, l’homme est déjà très populaire comme à Yanfolila par exemple où il entend poursuivre son embellie politique.

Pour beaucoup, l’élection de 2018 a été entachée d’irrégularités. Le camp ADP-MALIBA estime que son candidat était plutôt arrivé deuxième, mais relégué par des mascarades en troisième position pour éviter d’affronter IBK au 2ème tour qu’il aurait battu, selon ses militants, avec des soutiens comme l’URD. Donc c’est en véritable conquérant que l’enfant du pays veut tenir sa revanche. Au-delà de sa propre personne et de son parti, nombre de Maliens estiment aujourd’hui qu’il faille tenter la piste d’un opérateur économique connaissant mieux le pays. Ils sont nombreux ce jour à croire que Diallo peut être la panacée nationale pour le Mali.

Rompu aux affaires et à la haute administration, l’homme est resté fidèle à son pays et ne renonce jamais au travail. Sur l’arène politique, le peuple n’est pas prêt à donner un nouveau bail au RPM pendant que les démarches de Tiemoko Sangaré risqueront de plomber les ailes des abeilles à un moment où l’URD s’entredéchire sur l’héritage de SOUMAÏLA Cissé et que son fils veut garder le bien familial. Erreur là aussi le parti de la poignée de mains étant un bien collectif.

Donc c’est sur des faits réels hein qu’Aliou Diallo se bat pour asseoir davantage sa légitimité nationale.

En tout cas, si l’élection à venir se déroule sans anicroches et dans les conditions de transparence requises, il faudra compter sur le très dynamique Diallo qui est en train d’écrire son destin. S’il est en train de baliser le terrain, cela procède de cette situation.

ISSIAKA SIDIBÉ

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here