Aliou Boubacar Diallo : Candidat unique, mais pas candidat solitaire

2

Candidat unique, mais pas candidat solitaire 

La saison est à l’éclosion de la candidature d’Aliou Boubacar Diallo à la présidentielle de février prochain pour faire émerger un projet économique, social, démocratique, populaire, et surtout capable d’emporter l’adhésion des électeurs.

Autant de mouvement et d’énergie qui dénotent de l’envie de sortir le Mali du gouffre amer dans lequel il est plongé depuis une décennie. Inquiète de voir à nouveau le pays échouer entre des mains incertaines, une vingtaine de partis politiques ont sonné la mobilisation pour tenter de faire émerger la candidature d’Aliou Boubacar Diallo à la présidentielle de février prochain. Candidat unique, mais pas candidat solitaire, la démarche est une démonstration d’unité et de loyauté. Chaque parti de la plateforme baptisée Alliance des Démocrates Rénovateurs (ADR) s’est engagé samedi dernier à respecter une règle commune dans une démarche collective qui permette le rassemblement autour d’un seul candidat. La victoire serait à portée de main et leurs électeurs ne leur pardonneraient pas la division. « Nous mettons immédiatement à son service pour l’élaboration de la stratégie permettant de rendre certaine sa victoire aux sorties des urnes dès le premier tour » a fait valoir le président de la plateforme Tamba Dagnoko.

Séduisant profil

 Le profil du président d’honneur de l’Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba)a séduit ses pairs qui ont aimé son côté d’entrepreneur parti de rien, innovant  qui fait une ascension fulgurante en politique –arrivé troisième à la dernière présidentielle, élu député à l’Assemblée nationale dissoute après le renversement du président Ibrahim Boubacar Keïta. En outre, il a fait œuvre d’appui aux populations en détresse. La vocation n’est pas perdue mais s’est étiolée. Alors que beaucoup sont peu réceptifs à la détresse humaine, mus par la logique comptable. Des cœurs de pierre qui rivalisent de promesses électorales alors qu’ils ont laissé filer entre leurs doigts l’opportunité d’accomplir un geste magnifique à l’endroit des personnes ou des communautés qui en ont le plus besoin- les femmes et les jeunes plus particulièrement. Dans ce monde en perte de repères, il est bon de sentir que la solidarité a encore cours. « Le président d’honneur de l’ADP-Maliba a toujours été aux côtés de nos populations pour alléger au mieux les souffrances, en témoignent les différentes réalisations effectuées : constructions des forages, des ponts, le pavage des routes, équipements des centres médicaux, financement des projets des femmes, octroi des bourses d’études pour les enfants, entre autres », a égrené son secrétaire général, Me Abdoulaye Sidibé

Aliou Boubacar Diallo, PDG de HYDROMA qui exploite le l’hydrogène à Bourékabougou,  seule industrie dans laquelle la majorité du capital est détenue par un malien, rêve de « construire un Mali meilleur, un pays qui a de quoi sortir de la crise s’il a le leadership qu’il faut ».

Jusqu’en 2016, l’homme était un poids lourd de l’entourage d’Ibrahim Boubacar Keïta. Il fut le principal financier de la campagne de ce dernier en 2013 et son parti a été l’un des premiers soutiens du candidat IBK. Son retrait de la majorité en août 2016 avait provoqué un séisme sur la scène politique nationale.

Georges François Traoré

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Sa mauvaise gestion de Wassoulor ( actuel ) Faboula Gold montre sa médiocrité ! Il n’ a pas été capable de choisir les bonnes personnes pour bien gérer Wassoulor qui comptait quelques centaines de personnes , est ce que il va pouvoir gérer des millions de maliens ????????????????????

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here