Arcane politique : des centaines de personnes adhèrent au mouvement «Ko Koura» devenu mouvement «Nouvel Horizon-Faso Jo Sira»

0

L’ancien Centre régional d’énergie solaire (CRES) a servi de cadre le samedi 14 août 2021 à la cérémonie d’adhésion des centaines de leaders politiques, de dirigeants associatifs et de leaders d’opinion au sein de la commune 5 du district de Bamako au mouvement «Ko Koura».

Son président, Cheick Oumar Diallo allias COD, a créé la surprise en annonçant la nouvelle dénomination du mouvement. Ainsi, désormais «Ko Koura» devient «Nouvel Horizon-Faso Jo Sira» avec les mêmes objectifs.

À travers cette décision, le président Cheick Oumar Diallo affirme que lui et ses camarades tournent définitivement la page du passé, ferment l’ancien livre et le rangent dans les archives pour mieux avancer, droits dans leurs bottes, et avec espoir, vers l’objectif du changement et du développement du Mali. «Notre seule boussole est le Mali, rien que le Mali. Ce pays est le fondement même de l’existence du Mouvement. C’est ce qui nous unit. Défendre le Mali est ce qui nous cimente», précise-t-il.

Ainsi, le mouvement tracera un nouvel horizon pour le Mali avec des hommes et des femmes patriotes et intègres qui se battront pour promouvoir la bonne gouvernance et le changement des mentalités. «Il incarnera cette nouvelle vague de citoyens qui remettront le Mali sur la voie de la construction nationale : Faso Jo Sira et sera le barrage face à la mauvaise gouvernance et la corruption, face à certains partis politiques qui fonctionnent plus pour défendre un homme que le pays» soutient Cheick Oumar Diallo.

Pour lui, l’action du mouvement «Nouvel Horizon-Faso Jo Sira» sera forte parce que déterminée à sortir le Mali du gouffre. «Oui, nous marcherons vers ce nouvel horizon du changement sans que personne ne puisse nous stopper. Notre vent du changement sera puissant et rassemblera principalement les jeunes et les femmes leaders du Mali. C’est pourquoi nous avons décidé ici, sur l’emblématique colline du savoir de Badalabougou, de lancer un appel à tous ceux qui partagent nos valeurs, nos principes et nos convictions», ajoute-t-il.

Au sujet du changement de dénomination du mouvement après sa démission des rangs du parti Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba), COD a affirmé que c’est juste pour éviter le «bras de fer» avec ce parti qui réclame la paternité du mouvement «Ko Koura». Il a indiqué que ses anciens camarades préparaient une armée d’avocats pour un hypothétique bras de fer.

Il a par ailleurs rappelé que depuis sa création en 2017, le mouvement a posé de nombreux actes pour magnifier son amour pour le Mali, notamment les marches pour défendre la Constitution, pour défendre l’armée.

Le mouvement, dit-il, a aussi organisé des activités culturelles, sociales et des activités de formation professionnelle pour aider les jeunes et les femmes du Mali. Récemment, pour la paix et la stabilité du Mali, le mouvement a tenu un meeting au palais de la culture de Bamako qui a vu la présence de plusieurs centaines de personnes.

Les noms de quelques nouveaux adhérents

Ibrahim Oumar Touré, un jeune cadre supérieur des impôts, ex-trésorier général adjoint de la Section ADP-Maliba de la Commune 5 ; Ibrahim Théra dit «Consul», ex-secrétaire général du CNJ de la Commune 5, ex-secrétaire général de la FLASH ; Sékou Diarra dit «Brillant», ex-président des jeunes ADP-Maliba de la Commune 5 ; Mariam Maïga, leader associative à Guarantiguibougou, Yaya Tall, président du Collectif des jeunes patriotes pour le changement au Mali (COJ-PAC) ; Dr. Nouhoum Tandina, enseignant  et ex-secrétaire au Développement de la Section 5 de l’ADP-Maliba ; Mme Sylla Kadidia Koné dite Maïni, ex-vice-présidente des femmes ADP-Maliba de Baco Djicoroni ; Mahamadou Doucouré, l’ADP-Maliba ; Modibo Koné, ex-secrétaire général adjoint de l’ADP-Maliba à Daoudabougou ; Mamadou Bagayoko, ex-2° adjoint au secrétaire à l’organisation de la Section ADP-Maliba de la Commune 5, ex-1er secrétaire à la Communication de la Section 5 ; Abdramane Sall, ex-président des jeunes ADP-Maliba de Kalaban Coura ; Yacouba Binima, ex-secrétaire à la Communication de la Sous-section ADP-Maliba de Daoudabougou ; Djeneba Sow, secrétaire adjointe aux Conflits de la sous-section ADP-Maliba de Daoudabougou.

Mantan Koné

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here