Interpellation du ministre de la sécurité par le très honorable Karim Keita : Un flop magistral

49
Karim Kéïta
Karim Kéïta; président Commission défense à l'Assemblée nationale

Le peuple malien a assisté, jeudi dernier, à la séance de questions orales adressée au ministre de la Sécurité et la Protection Civile, le Colonel-major Salif Traoré par l’Honorable Karim Keita.  Cette interpellation, si toutefois on peut l’appeler ainsi, n’est, ni plus ni moins, qu’un coup d’épée dans l’eau du président de la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale. Une mise en scène aussi stérile que puérile qui fait deux gagnants et une victime.

Cette séance d’interpellation est la plus calme et la plus courte que l’Assemblée Nationale (AN) ait enregistrée ces dix dernières années, surtout sur une question aussi sensible que celle de la sécurité, nous indique un journaliste spécialiste des questions parlementaires. En effet, en dix minutes, sur les trente prévues et insuffisantes aux dires de certains parlementaires. Karim Keita, lui, n’avait plus de préoccupations sur l’insécurité généralisée dans notre pays. Oh ! Qu’ils sont loin, j’ai envie de dire, très loin, “ces grands messieurs” de l’inquiétude, et la terreur dans lesquelles se terrent les Maliens. Ceux d’en bas, du moins.

En vingt petites minutes, l’interpellé, aussi, avait fini d’édifier les Maliens sur les questions de sécurité, combien alarmantes de nos jours. Qu’à cela ne tienne. Mais, alors même que le ministre n’a fait que tantôt survoler tantôt ignorer les questions, à lui, posées par le député, ce dernier, à la surprise générale, se dit satisfait des réponses du colonel-major Salif Traoré. On n’aurait pas douté de la bonne foi de Karim Keita si le ministre s’était prononcé sur une question aussi sensible que celle relative au lancement imminent d’une chaine de télévision par la Minusma et les atteintes à la sûreté de l’Etat que cela pourrait comporter pour notre pays. La satisfaction d’un individu par une réponse est relative. Cela va de soi. Mais, comment une personne animée du désir de connaitre, peut-elle se satisfaire du silence comme réponse à une inquiétude qu’elle soulève? Inquiétude à laquelle des millions de Maliens attendent d’être édifiés. Quoi qu’il en soit, cette interpellation du colonel Salif Traoré est une mascarade dont les gagnants sont l’interpellé et l’interpellateur et la victime reste, incontestablement, la démocratie malienne

 

Des metteurs en scène à la hauteur de leurs talents…

 

Avec cette interpellation, les intentions réelles de Karim Keita sont voilées, autrement le président de la Commission Défense et Sécurité de l’AN a tiré à terre. Sinon, comment expliquer que c’est seulement une semaine après l’attaque que Karim Keita affirme que n’eut été l’interpellation du ministre, il n’avait aucune explication sur la présence de la voiture diplomatique américaine devant l’hôtel Radisson. Dès le lendemain de l’attaque, pourtant, sur l’ORTM, l’ambassadeur américain dont les agents sont dans le panel d’enquêteurs, a levé toute équivoque sur l’implication du véhicule diplomatique dans l’attaque. S’informer en temps réel en période de crise est une nécessité honorable.

Il est connu que les séances de questions orales à l’AN sont retransmises en direct sur l’ORTM, la Radio nationale, la Chaine 2 et la radio parlement. Autant dire une aubaine pour des politiques en “mode veille” de se mettre en lumière. Etant entendu qu’en marketing, il n’y a ni petite, ni mauvaise publicité. Histoire de dire qu’il fait bien son job, l’honorable Karim Keita, qui, en octobre dernier, n’a pas hésité à remettre à des écoliers des cahiers à son effigie, attire l’attention des medias sur lui. Au grand dam du contribuable malien. Car, de source bien avisée, l’heure de retransmission en direct à la télévision nationale coûterait la somme de 2 millions FCFA de denier public.

Quant au ministre de la Sécurité, s’est-il, soucieux des lois de la République, simplement acquitté de son devoir républicain ou est-il, au contraire, le complice de cette mise en scène. Des faisceaux d’indices nous guident vers la deuxième interrogation. Tout indique que Karim Keita a, simplement, fait le jeu du ministre de la Communication, que dis-je, du ministre de la Sécurité. Celui qui se définissait, lui-même, il  y a deux semaines comme étant un « fruit de la communication » a tout bonnement utilisé une technique de communication bien connue de l’autre côté de l’Atlantique. Sur un sujet sensible auquel nous sommes tenus de nous exprimer un jour ou l’autre, il s’agit de se faire questionner par une personne contrôlée (généralement un journaliste) en des termes moins agressifs (choisis, le plus souvent par le politique lui-même). De cette manière on évite les mauvaises surprises. Ce n’est  pas “le Général des bois” qui dira le contraire.

L’interpellation du ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Colonel-major Salif Traoré, par l’honorable Karim Keita est un faux-fuyant, une fuite en avant qui n’a permis de dissiper aucune des inquiétudes des Maliens. A quoi bon de demander si le Mali a un dispositif de lutte contre le terrorisme. Connait-on un pays de la CEDEAO ne disposant pas de dispositif de lutte contre le terrorisme. Bien sûr que le Mali, pays en proie à l’insécurité, en a. Seul le président de la commission Défense et Sécurité, ailleurs lors de l’adoption de la Loi de programmation militaire, ne le sait pas encore. Notre pays a été frappé par un attentat terroriste au cœur de son industrie touristique. Et les auteurs affirment être en mesure de frapper en n’importe quel point de la Capitale. Le plus sage dans ce cas là pour un député en charge du contrôle de l’action gouvernementale et soucieux de sa population, c’est de savoir où est-ce-que le dispositif sécuritaire a pêché? Que fait-on pour empêcher un nouvel attentat?

Quoi qu’il en soit, cette sortie, pour le moins théâtral, où la congratulation mutuelle, entre celui qui fait des lois et qui en contrôle l’application et celui chargé d’exécuter ces lois, était à son apogée, au moment où les Maliens peinent à se trouver trois repas quotidiens, permet aux uns et aux autres de prendre le pouls d’une démocratie en agonie par la faute de ses hommes politiques.

 

Mamadou TOGOLA

 

PARTAGER

49 COMMENTAIRES

  1. Karim keïta fera son travail quoi qu’il arrive, quoi que vous dites, cela n’est pas prêt de changer !!! Vous savez pourquoi ? Parce que les maliens se foutent complètement de ce que vous dites !!! Journalistes de merde !!!

  2. Monsieur le journaliste, vous croyez impressionner les gens peut-être avec ces informations venues du grand marché, là où on dit et n’importe quoi à la fois !!! Vous rêvez en plein midi !!!

  3. Laissez-nous tranquille avec les bêtises qui vous servent d’article, trouvez-vous une autre occupation et laissez le journalisme, ce n’est pas votre métier mon cher !!!

  4. Ces journalistes sont un vrai tas de merdes dans ce pays, des journalistes qui ne sont même pas capable de nous donner de bonnes informations en temps réel, ils ne savent que dire du mal du régime et de son entourage !!!

  5. Karim Keïta est un citoyen malien comme nous tous, il a les mêmes droits d’accomplir les tâches qui lui ont été assignées que nous tous !!! Laissez-le tranquille pour une fois dans votre ch ienne de vie !!!

  6. Ces journalistes de con ne vont jamais nous laisser tranquille dans ce pays, ils sont toujours là à envenimer les situations et à dire du n’importe quoi !!!

  7. Monsieur le journaliste, je pense que vous devriez vous acharnez sur Karim Keïta, s’il avait choisit de ne pas interpeler de faire le contraire, c’est-à-dire d’interpeller le minsitre Salif Traore. Dans l’interpellation du ministre le député Karim est dans ses droits et devoirs. Il accomplit un travail remarquable.

  8. Je pense que cette interpellation n’est point dans le cadre d’une quelconque divergence, mais plutôt souhaitable pour que les députés et la population soient d’avantage rassurer sur la situation et aussi les mesures prise par le ministre Salif Traoré.

  9. Ces journalistes de merde nous portent la poissent à chaque fois, nous ne pouvons jamais être tranquille dans ce pays !!! Tous les maliens cherchent une porte de sortie, pourquoi voulez-vous faire perdre espoir aux gens ?

  10. Le rôle de l’honorable Karim Keita est de suivre les ministres de tutelle dans la gestion de leurs secteurs respectifs et aussihttp://d2q55mevlpufwx.cloudfront.net/wp-includes/images/smilies/icon_rolleyes.gif suivre le travail des responsables de la sécurité nationale. Ce n’est pas parce qu’on ne voit pas la tête de l’honorable Keïta dans les lieux qu’il ne veut pas la peine ou qui ne relève pas de ses fonctions qu’on dira qu’il est incompétent. 🙄 🙄 🙄 🙄

  11. Le ministre Salif n’a fait qu’expliquer la situation et aussi faire part des dispositions que le gouvernement est entrain de mettre à l’œuvre pour éviter toute autre attaques sur le sol malien. Le ministre de la sécurité et de protection civile a su répondre aux nombreuses questions de l’honorable Karim Keïta, ainsi la population et toute l’Assemblée National a pu être satisfaire.

  12. La suivie de l’action gouvernementale en général et en particulier celui de la défense et de la sécurité. Il veuille au bonne fonctionnent de ces différentes secteurs, voilà pourquoi il a proposé l’achat des avions de guerre, qu’il est allé lui-même visiter en France. ➡ ➡ ➡ ➡ ➡

  13. Nous n’avons absolument pas besoin de vos conneries en ce moment précis, la population n’a pas besoin d’être plus agitée que cela !!! Donc s’il vous plait, gardez vos remarques pour vous même !!!

  14. “il compte organiser et former les forces de sécurité, mettre les moyens à leur disposition. Selon le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, il est temps de tenir le langage de la vérité car, explique-t-il, les temps ont changé.” Le ministre a raison, les régimes passés ont affaiblit les forces de sécurités à cause de leurs mauvaises gouvernances du pays. Cette interpellation a été vraiment salutaire, bon travail de Karim Keïta.

  15. Je pense que la majeure partie des députés à l’assemblée Nationale et les autres leaders politique doivent prendre pour exemple Karim Keïta et son père. Son bon sens de patriotisme conclus en lui une immense détermination, dévouement, disponibilité et responsabilité dans la gestion de ce pays.

  16. L’interpellation du ministre Salif Traoré est tout à fait normal, l’honorable Karim interpelle le ministre de la sécurité pour faire la lumière sur les faits et faire part à nos honorables députés les mesures prisent pour la suite des évènements.

  17. Il est temps que nous prenons conscience de la gravité de la situation et que nous arrêtons de faire de la diffamation cher journaliste, il est temps que nous nous donnons la main, que nous allons dans le même sens que ça soit les journalistes, l’opposition et le régime en place, et que vous arrêtez de nous emmerder !!! Karima n’a rien à avoir avec ça !!!

  18. Je pense que l’interpellation du ministre ne doit pas susciter de polémique, Le ministre devrait s’expliquer devant l’assemblé nationale. L’honorable Karim Keïta ne fait que son travail, c’est pour le bien être de la sécurité de notre pays.

  19. Le journaliste est simplement télécommandé pour souillé le nom de l’honorable Karim Keïta. Ce sont des personnes corrompus et de mauvaises volontés qui veulent seulement porter atteinte à la bonne gérance de Karim Keïta. Le problème est qu’il est obligé d’user de mensonge et de balivernes car il n’y a pas de support sur laquelle ont peu s’associer pour attaquer la compétence de Karim Keïta. Sinon, Les résultats sont vraiment bonne, il est irréprochable.

  20. C’est ce qu’il doit être fait par toutes les commissions parlementaires, c’est-à-dire collaborer permanemment avec le ministre tutelle de votre commission, discuter et élaborer des plans pour bien gérer ce secteur. Merci KARIM pour tout ce que vous faites pour ce pays.

  21. Karim n’est pas comme les autres fils du président qui se mêlent de tout dans le pays et qui s’impose à tout. Karim sait ce qu’il fait et il sait très bien ce qu’il doit faire. Merci Karim et bravo monsieur le ministre de la sécurité intérieure.

  22. KARIM est un jeune intellectuel et dynamique, il n’est pas comme certains députés analphabètes de notre AN qui n’aiment qu’humilier les ministres ou semer la pagaille, sans leurs aider à faire sortir le pays dans le blême. Du courage Karim.

  23. Merci KARIM, vous ne serez jamais le souhait de vos ennemis. Ils s’attendaient à ce que vous humiliez le ministre de la sécurité intérieure lors de cette interpellation pour qu’ils aboient encore sur vous. Mais malheureusement pour eux cela n’a pas été le cas, mais avec tout cela ces inconscients essayent de tirer une partie d’aboiement dans cette histoire.

  24. Chers journalistes, le jour où IBK ne sera plus comment vous vous allez survivre? Chaque jour KARIM ou son papa comme ce sont eux qui sont à la base de votre pauvreté ou de votre malheur. Il faut reprocher à ton papa pourquoi il n’a pas travaillé? Et laisser KARIM tranquille.

  25. KARIM est un député et c’est son devoir aussi d’interpeller le ministre sous tutelle de sa commission en cas de problème ou difficulté. Mais pourquoi vous les soi-disant journalistes pratiquants racontent des choses que vous ne maîtrisez pas? Il y’a quoi de mal dans l’interpellation d’un ministre par un député si ce n’est pas pour que le pays avance ou se débarrasse de ses problèmes de ce moment. Que Dieu nous sauve!!!

  26. Un député a le plein droit d’interpeller qui que ce soit. Cela ne fera en aucun cas de lui l’ennemi de qui que ce soit. Si Karim a interpellé le ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile, ce n’est pas parce qu’il veut de lui quelque chose. C’est pour que celui-ci puisse éclairer de plus l’opinion nationale sur le sujet donnant lieu 😀 à son interpellation. 😯 😯 😯 💡 💡 💡

  27. Toutes mes félicitations à l’honorable Karim Keïta pour l’interpellation du ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile. Après la prise d’otages de l’hôtel Radisson Blu, il était nécessaire que le ministre fournisse certains détails au peuple. ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡

  28. Un député a le droit d’interpeller un ministre pour plus d’explications. Nous savons tous que la gestion de l’attaque de l’hôtel Radisson Blu a fait objet d’une bonne gestion de la part du ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile. Son interpellation ne fera pas de Karim Son ennemi, mais au contraire. 8) 8) 8) 😯 😯 😯

  29. C’est tout à fait juste que le ministre Salif Traoré soit Interpellé pour s’expliquer sur la gestion de l’attentat de l’hôtel Radisson Blu de Bamako du 20 novembre dernier. Que ce soit l’honorable Karim Keïta ou un autre député, ce dernier est en droit d’interpeller le ministre tutelle. Cela n’est pas un crime. 💡 💡 😆 😆 😆 💡 💡 😆 😆

  30. Monsieur le journaliste, proposez alors à l’honorable Karim KEITA les questions pertinentes qu’il doit poser à la prochaine interpellation sur la défense et sécurité du pays.
    C’est bien de donner un point de vue, mais c’est mieux de proposer pour améliorer.

  31. Depuis l’entrer en fonction du ministre de la sécurité intérieure, il a été à l’AN et faire des échanges avec l’honorable KARIM KEÏTA et sa commission pour bien prendre des précautions pour mettre fin à l’insécurité et les autres défis de la sécurité malienne. KARIM vous êtes sans défaut, ils ne pourront rien contre vous.

  32. C’est l’ensemble du gouvernement qui doit être salué. Félicitations à nos autorités pour tout ce qu’il a fourni pour notre sécurité bien avant cela. Monsieur le ministre de la sécurité intérieure du Mali merci et du courage.

  33. Un homme engagé peut faire tout ce qu’il veut. C’est cela qui est plus important. Il faut un minimum d’engagement dans ce que nous faisons. Ibrahim Boubacar Keïta n’a rien à voir avec le colonel major Salif. S’il a fait appel à ce dernier c’est parce qu’il sait de quoi ce monsieur est capable. Le travail qu’ont fait les forces de sécurité et de défense en délogeant les assaillants est une preuve de ce que j’avance dans ce commentaire. Peut importer la réaction de Salif. Le plus important est le résultat obtenu. Ce n’est pas parce que Karim Keïta n’est pas content de sa gestion qu’il l’a interpellé. Juste pour qu’il parle à la nation de cette crise. 😆 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  34. Karim Keïta n’est pas l’ennemi du ministre de la sécurité, colonel Salif Traoré. Bien au contraire, il est plutôt un ami de ce dernier. Interpelle n’est pas synonyme de vouloir humilier. Si l’on sait qu’on n’a rien à se reprocher pour son travail, être interpellé ne veut rien pour nous. Soyons en sûrs le député élu de la commune II n’a fait que son travail. 😀 😀 😛 😛 😛

  35. Le député de la commune II, l’honorable Karim Keïta pas moins fils du président de la république, est loin de ceux qui interpellent pour le simple plaisir ou parce qu’ils veulent humilier la personne qu’ils interpellent. Il veut tout simplement que la population civile malienne soit de plus éclairée sur la gestion de l’attaque de l’hôtel Radisson Blu. 😀 😀 😀 😛 😛 😛 😛

  36. C’est avec KARIM pour la première fois dans AN qu’un ministre échange avec le président de la commission chargée des missions de ce ministre. Lors de la prise de fonction de ce nouveau ministre de la sécurité intérieure il a été reçu par l’honorable KARIM et les autres membres de la commission de défense de l’AN pour discuter les plans de sortir de la crise de l’insécurité.

  37. Vive l’armée malienne. Les maliens sont fiers de cette force. Malgré leur condition, elles ont pu faire facilement ce que n’importe quelle armée pouvait difficilement faire pour pouvoir déloger les assaillants qui s’étaient emparés de l’hôtel Radisson, le vendredi. Merci à ces unités et à leur patron, le ministre d la sécurité intérieure et de la protection civile du Mali. Karim Keïta n’est pas sans savoir que la gestion de Salif est sans commentaire et sans reproche. Il a interpellé le ministre pour fournir plus d’informations aux citoyens maliens soucieux de la sécurité. 😛 😛 😛 💡 💡 💡

  38. Les forces de sécurité et de défense de notre pays sont à saluer, à féliciter et à encourager dans leur mission régalienne. C’est pas parce que nous ne faisions pas confiance à nos forces, c’est parce qu’elles ont impressionné toute la population que nous sommes aujourd’hui convaincus que la cohésion est de retour au sein de ces forces. On sent maintenant que notre sécurité est entre de bonnes mains. Toutes mes félicitations au colonel Salif Traoré. Jamais Karim Keïta ne fera une chose pareille pour vouloir nuire à la personne du ministre. Ce sont vous les journalistes qui sont en train de voir en cette interpellation un acte nuisible de la personne de Karim. 😛 😛 😀 😀 😀 😀

  39. Je me demande réellement si cette interpellation est la première depuis que le Mali est devenu un Etat souverain ? Interpeller un ministre n’est et ne doit pas être une manière de se faire des ennemis au seul motif d’être assujetti à son interpellation. L’interpellation chez Karim Keïta est différente de l’interpellation chez les autres députés comme Oumar Maricko, Mamadou Hawa Gassama, Bafotigui Diallo et consorts. 😯 😯 😀 😀 😀

  40. Ce n’est pas une obligation que la séance soit kilométrique, tout ce qui compte c’est les questions prioritaires. A mon avis, Karim n’a mis l’accent sur toutes les questions sensibles que le citoyen lambda pouvait se poser en ce moment.

  41. Ce n’est pas une obligation que la séance soit kilométrique, tout ce qui compte c’est les questions prioritaires. A mon avis, Karim n’a mis l’accent sur toutes les questions sensibles que le citoyen lambda pouvait se poser en ce moment.

  42. J’ignore ce que vous attendez de Karim mais vous finirez bien par le laisser tranquille. Mais je vous rappelle que ce monsieur fait son travail comme convenu. Raison pour laquelle, il fut de nouveau réélu à ce poste.

  43. Si vous avez envie de jouer les comédies, il va bien vous falloir aller à Yèlèbougou car ce n’est pas le moment. Le Mali se trouve dans une situation fragile, l’heure est à l’union et non aux critiques Mr Togola.

  44. Que voulez-vous qu’il fasse de plus, peu importe que la séance soit court ou long, l’essentiel est qu’il récence les priorités. Il me semble que ce fut le cas, alors fermez votre gueule.

  45. A mon humble avis ce Monsieur ne va pas bien dans son corps et son esprit. Je me demande bien comment a pu rédiger un tel article ?

  46. Si vous estimez que cette interpellation du Ministre Salif Traoré par l’honorable Karim Keita n’était pas à la hauteur. Alors, il vous faut avancer des arguments lourds qui prouvent cela.

  47. Laissez-moi bien vous dire une chose, ce n’est obligatoire que Karim prolonge ces questionnaires. Au cas où tu l’ignore, Karim est loin d’être un pyromane comme vous………….

  48. Ça se voit bien que ce monsieur n’a rien à dire, or, quand ça arrive d’avoir l’inspiration bloqué. La seule solution est de la fermer pour ne pas raconter des bêtises. Sinon nous savons tous que Karim est un stratège.

  49. Soyez raisonnable, ce n’est ni le lieu ou le moment de critiquer. Cette interpellation du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile avait bien une cause précise.

Comments are closed.