Cacophonie a la section II RPM : Un bicéphalisme qui inquiète

50

Depuis l’échec de la conférence du 22août 2015, la section RPM en commune II du District de Bamako est plongée dans une querelle de clochers sans précédent, qui si l’on ne prend garde risque de sonner le glas du parti dans cette section.

La bataille pour le contrôle du parti s’accentue au su et au vu du bureau politique national. Deux clans se rivalisent et s’en veulent à mort pour le poste de secrétaire général. D’un côté se trouvent les partisans de Mme Sissao Yakaré Tounkara, regroupés au sein d’une majorité écrasante, avec 08 des 12 sous-sections de la commune. En face, c’est la tendance Mamadou Diallo, regroupant le ministre Sangaré Oumou Ba, Paul Ismaël Boro, Abba Niaré. Ce bicéphalisme  a conduit les deux clans à ester en justice. Après plusieurs reports, le tribunal de la commune s’est déclaré a donné raison au clan Madou DIALLO. Malgré tout la crise persiste . Le samedi 23 janvier 2016 dans  le quartier de la Zone Industrielle, « fief de Yakaré », non moins secrétaire générale de la sous-section RPM dudit quartier, l’incroyable s’est produit. Ce soir, dans le carré de feu Maribatrou Diaby, les deux clans s’ignorant délibérement étaient face à face pour organiser parallèlement leurs activités. A peine, 40 mètres séparaient les deux groupes.

Si, la manifestation du clan Mamadou Diallo avait pour objectif la mise en place du bureau de l’Union des jeunes et des femmes,  l’autre  camp avait mis à profit leur activité pour respecter une tradition, celle de se retrouver en début de chaque année pour fêter.

Devant les officiels, la présidente des femmes clan Mamadou Diallo, en occurrence, Mme Coulibaly Kadia Fofana a fait part des préoccupations des femmes. A ce titre, elle a cité la rénovation du marché, la construction des nouveaux locaux de la Marie qui est en location, le curage des caniveaux.  A deux pas de là, Yakaré  a rassuré ses militantes avant d’interpeller le président du RPM : « Depuis que je suis secrétaire générale de la sous-section  RPM de la Zone Industrielle, nous avons l’habitude d’organiser des fêtes avec les femmes. A notre grande surprise, on nous a dit hier soir que la ministre de la Femme et le directeur de cabinet  du Président de l’Assemblée nationale veulent organiser une réunion au niveau de notre sous-section. Or, ils sont tous deux de Médine. En tant que secrétaire générale de la sous-section, je n’ai pas été contactée. Ni la présidente des femmes et non plus le secrétaire général des jeunes n’ont été informés. Ce qui est bizarre, ils ont prévu de faire leur réunion parallèlement là où nous organisons notre fête, en faisant croire aux gens qu’ils sont avec nous. De ce fait, ils ont invité des groupes de personnes qui ne sont même pas de la Zone pour la mise en place d’un bureau UJF qui sera parallèle à ma sous-section. Nous avons fait le constat par un huissier, Maitre Maïga. Et nous continuons notre fête. Je lance un appel au président du RPM de voir ce désordre qu’une ministre est entrain de faire. J’invite les militants à être sereins, de sauvegarder l’intérêt du parti et laisser les hypocrites et leurs intérêts sordides. La vérité éclatera un jour. Des gens ont fait dix ans à la tête de la Mairie, ils n’ont fait que vendre nos terrains»

Il urge donc pour le Bureau Politique National RPM et précisément au secrétaire général Bocary Tréta  de prendre toute sa responsabilité pour que cette situation ne déborde au risque de provoquer des affrontements entre populations du même quartier.

JEAN GOÏTA

PARTAGER

50 COMMENTAIRES

  1. Les dirigeants du RPM doivent trouver une solution rapide à ce problème de leadership.
    Pour cela,ils doivent organiser des assises dans la sous section à la base de ce problème pour trouver une solution pour ramener la paix.

  2. Si le RPM NE veut pas être la risée des partis de l’opposition pendant les élections municipales à venir,il doit trouver une solution rapide à ce problème pour pouvoir rassembler ses militants pour les batailles futures.

  3. Les membres du RPM doivent avoir honte, c’est le seul parti qui fout la merde partout dans le Mali actuellement. Je me demande bien ce qu’ils attendent venant du peuple malien.

  4. Les maliens n’ont pas besoin d’un parti comme celui-ci, ils feront mieux de se donner la main et avancer ensemble dans la même direction. Nous avons besoin de l’union et l’entente en ce moment.

  5. En tout état de cause, vous avez intérêt à accompagner et soutenir les actions du président de la république, car il y va de votre intérêt à tous sans exception !!!

  6. Il est vraiment temps que mettez de côté vos différents, et qu’ensemble vous vous alignez derrière le président de la république, et que vous le soutenez !!

  7. Le temps n’est plus à la dissociation au sein d’un même parti, à plus forte raison le parti présidentiel, le temps est à l’unisson !!!

  8. Je me demande comment les militants d’un même parti peuvent s’en vouloir autant, alors que, si je ne me trompe pas, vous plaidez la même cause !!!

  9. Je me demande pourquoi le RPM tient tant à porter la poisse au président de la république, alors que vous avez tout eu grâce à ce monsieur !!! 👿 👿 👿

  10. Je me demande pourquoi le RPM tient tant à porter la poisse au président de la république, alors que vous avez tout eu grâce à ce monsieur !!!

  11. Au lieu de vous acharner les uns sur les autres pour une question de place, vous ferez mieux de soutenir les actions du président de la république car si jamais il tombe, vous n’aurez plus à vous faire la tête pour une question de place !!!

  12. Vu la situation, je dirais que cette majorité n’a nullement lieu d’exister dans ce pays de par le différents actes qu’elle à tendance à poser !!!

  13. Le Mali n’avait jamais connu un parti présidentiel aussi naïf que le Rassemblement Pour le Mali. Je ne peux pas comprendre que les militants d’un même parti se traduisent devant le juge pour une affaire concernant le Parti.

  14. Le président de la république ne mérite pas un parti sans ambition politique comme le RPM. Tout ce que ces gens savent faire c’est de se battre entre eux-mêmes.

  15. Le Rassemblement Pour le Mali est un parti politique rempli de flemmards et cons. Cette affaire ne devrait pas être portée devant la justice. Il pouvait procéder à un règlement à l’interne.

  16. Je savais que ces gens allaient finir par se trouver devant le juge. Ils ont trahi le chef de l’Etat. Et maintenant qu’ils sont en train de se traduire devant la justice.

  17. Ibrahim Boubacar Keïta, lee président de la république ne mérite pas un parti comme le Rassemblement Pour le Mali. C’est lamentable de voir ces gens devant le tribunal.

  18. Les deux tendances sont toutes deux des affamées de pouvoirs. Vraiment Ibrahim Boubacar Keïta ne mérite pas un parti présidentiel aussi rempli de cons comme le Rpm.

  19. Ces gens pensent que ce sont eux qui ont élu IBK. Mais ils se trompent ce sont les maliens dignes et conscients de la situation que notre pays traversait qui ont opté pour IBK en tant que solution, avec un plébiscite de 77,88% des voies pour la première fois au Mali. RPM de honte !!!

  20. Avec ou sans la participation du RPM, le président réussira sa mission, IBK n’est pas celui qu’il faut accompagner pour des intérêts personnelle.
    Honte à ce parti politique de n’importe quoi…. Cette nouvelle situation interpelle le secrétaire général du parti. S’il ne veut pas du déclin de son parti, il doit prendre ses responsabilités en main.

  21. Depuis que le Mali a adopté le système du multipartisme, je n'avais jamais vu un parti politique aussi naïf de personnel que l'actuel parti présidentiel, le RPM. Cela fait des mois, maintenant que les militants du parti en question sont en conflit. Ce que je ne peux pas du tout comprendre. Avant qu'il ne soit trop tard, le secrétaire général, Bocari Treta, doit prendre sa responsabilité pour mettre un terme à cette situation.

  22. Je ne savais pas que les militants du parti présidentiel, le Rpm, se haïssaient jusqu’à ce point. Si le président est confronté à des critiques à la longueur de journée et sans adversité, c’est parc que son parti ne pense ps à sa gestion. Les militants veulent tous des places. raison pour laquelle ils se poursuivent toujours devant la justice.

  23. Une chose est sure. Au Mali on a vu que les partis politiques adhèrent à la majorité présidentielle pour des places et non pour faire un pôle pendant tout le mandat du parti auquel ils se sont alliés. La preuve en est que seule l’opposition alimente les débats politiques sous l’oeil indifférent de la majorité présidentielle.

  24. Vous ne voyez pas la solidarité des opposants malintentionnés?
    Ils sont solidaires dans le faux
    C’est place qui vous intéresse
    c’est le fauteuil présidentiel qu’on va vous donner

  25. Le RPM se trouve dans une situation qui mérite réflexion. Aujourd’hui, ce parti est rempli des gens qui venus de nulle part pour s’y joindre par simple intérêt. La preuve en est que l’opposition alimente seul les débats politiques sans que personne ne lève le petit doigt.
    C’est dommage pour le parti…

  26. Ces militants doivent avoir honte de dire qu’ils sont militants du RPM. Ils commettent souvent des actes contre le régime d’IBK que même les opposants n’acceptent pas de faire. La preuve en est que chaque jour ce sont ces gens qui s’entre-déchirent à cause de place ou quoi. C’est vraiment dommage !!!

  27. Les militants du RPM sont actuellement un grand problème pour le régime d’IBK. Ils ne pensent que leurs intérêts personnels, ils ont oublié même pourquoi ils sont à ce niveau.

  28. Les militants de la majorité présidentielle sont des attentistes parfaits. Chacun se bat pour son intérêt et ne se soucie point de l’intérêt de la majorité. Certains aillent jusqu’à se confronté pour la place. Nos politiciens sont de cette catégorie de politiques de ventre et non de vrais politiques

  29. Le leadership est une très bonne chose dans toute société, dans toute organisation humaine mais quand celui-ci devient notoire au point qu’on oublie que nous avons une cause commune. Elle devient dangereuse au point de créer le divorce. Juste pour dire aux militants du RPM qu’ils ont le même but raison pour laquelle ils doivent éviter ce genre de cacophonie. Et comme indiqué le secrétaire du parti le Dr Tréta doit prendre ses responsabilités pour mettre fin à ce désordre au sein du parti.

  30. C’est après leur échec au premier tour des élections présidentielles de 2013 que la majeure partie de ces partis politiques, CODEM, MPR, CNID, ADP-Maliba, … ce sont mis au côté du RPM dont tout le monde comme le sortissant victorieux du deuxième tour. Voilà pourquoi aucun politicien de ces partis n’a pas une seule fois défendue la cause de la majorité présidentielle. Ils se disent déjà dans le lot qu’ils voulaient.

  31. C’est regrettable de voir toujours des querelles au sein du RPM à cause des intérêts personnels au détriment de ceux dudit parti et du pays. Il est grand temps que ces responsables se ressaisissent pour défendre les idéaux du parti et soutenir le président dans l’exercice de sa fonction. Car ne dit-on pas que l’union fait la force ?

  32. La bataille pour le contrôle du parti s’accentue au su et au vu du bureau politique national. 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Au sein de la même formation politique; il ne doit pas y avoir de bataille pour avoir le monopole de quoi que ce soit. Chacun y est parce qu’il croit aux idéaux de celui ci et donc doit contribuer de la façon la plus modeste possible. Mais s’il s’agit de mener des batailles ( idéologiques bien sur) c’est avec les autres partis et non à l’intérieur du même. C’est vraiment dommage pour un si grand parti.

  33. Une chose est sure. Au Mali on a vu que les partis politique adhèrent à la majorité présidentielle pour des places et non pour faire un pôle pendant tout le mandant du parti au pouvoir au quel ils se sont alliés. La preuve en est que seule l’opposition alimente les débats politiques avec la présence de la majorité, chose inadmissible en politique.

  34. Les membres d’un camp politique, parti, doivent s’entraider sur la scène politique. Surtout lorsqu’on est parti majoritaire de la présidence. En politique, il ne suffit pas seulement d’être militant d’un parti. Il s’agit aussi de partager l’idéologie de ce parti et toujours soutenir son collègue dans toutes les activités à caractères politiques. Mais Ibrahim Boubacar semble ne pas bénéficier de l’aider politique de ses collègues du RPM et de toute la majorité.

  35. Je pense que cette unième querelle au sein d’une section du RPM est le reflet d’un parti qui tend vers une dislocation si les hauts responsables n’y prennent pas garde. Je demande au secrétaire général du parti de se saisir de cette histoire afin de mettre un terme à ce conflit interne.

  36. Je crois que cette situation est due au manque de responsabilité des hauts responsables du parti. Comment peut-il y avoir des tendances différentes dans le même partie qui n’a qu’une seule vision.
    Il faut arrêter les querelles intestines car cela nuit à l’image du parti. Il faut être soudé et batailler ensemble pour atteindre les objectifs que le parti veut atteindre pour lui même en tant que parti et pour le peuple en tant que parti de la majorité présidentielle.

  37. Les politiques maliens sont des opportunistes à la con. Au moment le président de la république est dans les difficultés et compte sur leur coup de main dans les débats politiques, ils sont bouche-b. Mais quand il s’agit de mener une guerre de place à l’intérieur même du parti, ils sont tous ambulants dans les débats. C’est vraiment décevant de la part des membres de la majorité présidentielle.

  38. Ce genre de division n’est pas du tout digne d’un grand parti comme le RPM.
    Il faut noter que c’est ce qui permet à l’ennemi de trouver la faille pour semer la haine au sein d’un parti.
    Vivement que les différents protagonistes se comportent en responsables pour régler cette histoire pour le bien du parti.

  39. Le RPM doit éviter de se faire trop voir ,toujours discours par ci ,mésentente par là RPM on est fatigué de vous
    Ce n’est pas parce que vous êtes la majorité que vous êtes permis à emmerder le peuple ❓ ❓ ❓ ❓

  40. Le problème au RPM c’est que chacun se bat pour ses intérêts personnels pourtant tout le monde devrait mettre en avant la vision du parti. S’il s’agit d’être dans un parti et avoir différents clans; autant ne pas y être. Un parti politique; c’est une famille et une famille est soudée, se soutien et travaille ensemble pour atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés. Le bureau national doit rapidement mettre fin à cette situation.

  41. Le RPM doit éviter de se faire trop voir ,toujours discours par ci ,mésentente par là RPM on est fatigué de vous
    Ce n’est pas parce que vous êtes la majorité que vous êtes permis à emmerder le peuple ❓ ❓ ❓ ❓

  42. L’heure n’est pas aux palabres inutiles mais plutôt à la solidarité pour défendre bec et ongle les idéaux du parti. Que la sagesse habite ces deux clans afin que une solution soit trouvée pour le bonheur de tous.

  43. Les membres d’un camp politique,d’un parti, doivent s’entraider sur la scène politique. Surtout lorsqu’on est parti dit de la majorité présidentielle. En politique, il ne suffit pas seulement d’être militant d’un parti. Il s’agit aussi de partager l’idéologie de ce parti et toujours soutenir les activités de ce parti.
    Il ne doit pas avoir de clan dans le même parti car tous sont censé défendre les mêmes idéaux.

  44. Un parti politique fort,c’est une base forte que prend sa racine dans une sous section unie pour le combat.
    Il est donc important que la présidence et le secrétariat général du RPM montent au créneau pour régler cette histoire pour de bon pour permettre au parti présidentiel de maintenir son électorat pour son second mandat.

  45. A mon avis, le moment est mal choisi pour de telles querelles au sein d’une section du parti au pouvoir. Je pense que les hauts responsables doivent prendre cette affaire au sérieux pour mettre un terme à ces palabres inutiles qui n’honorent pas le RPM.

  46. Nous avons toujours pour coutume de dire que c’est dans l’union que se trouve la force.
    Il faut donc que cette sous section du RPM comprenne cela et laisse tomber les considérations clanique pour permettre au parti de se préparer pour les élections municipales à venir.

  47. Je pense que les responsables de cette section doivent faire preuve de responsabilité afin de mettre fin à cette querelle. Les querelles intestinales sont à éviter car c’est étant unir qu’on arrive à défendre les idéaux du parti et non dans la division.

  48. Avec cette histoire de Bocari Tréta qui cherche à nuire à ce parti,il est important que la base,à savoir les sections et sous sections,se battent en rang serré pour préserver les acquis du parti du président de la république.
    Une guerre de leadership de leur part n’entrainera que l’affaiblissement du parti.

  49. Je pense que les militants RPM de cette section doivent se mettre ensemble pour défendre les idéauxcdu parti.
    Une querelle interne n’est pas en ce moment la bienvenue car c’est l’union qui fait la force.

Comments are closed.