À fleur de vérité : Avec mon cousin, on risque tous un AVC

0

Plus de six ans de dilettantisme à la tête de l’Etat, mon cousin n’a pas encore fini de nous faire voir de toutes les couleurs. Surfant sur l’émotivité d’un peuple groggy, il s’en donne à cœur joie à le «prendre aux tripes».

Ceux qui voient clair dans ce jeu deviennent les mal aimés de la République. On utilise les deniers publics (ou ce qu’il en reste) pour les invectiver. Et la République ne s’en portera que mieux puisqu’elle manque de défenseurs désintéressés. Mon cousin le sait, il doit sa longévité à une telle manœuvre.

Vous savez, le peuple malien a beaucoup plus besoin d’un traitement de choc que mon cousin. Celui qu’on fait passer pour un idiot est celui-là même qui n’en pense pas moins du peuple. Qui est alors idiot ?

Tout ce que mon cousin risque dans cette situation, c’est de rester prisonnier dans les bras de Morphée et se la couler douce comme bon lui semble. Surtout qu’il bénéficie actuellement de la protection d’un chef de gouvernement qui a réussi l’exploit de se mettre tout le monde à dos.

Qui peut pousser l’ignominie à nous faire croire que tout va bien, quand tout le monde, d’une manière ou d’une autre, souffre aujourd’hui ? De honte, d’empathie, d’asthénie, d’inertie. L’engourdissement n’est pas loin. Et ce cocktail nous fait courir à tous le risque d’un AVC.

Issiaka SISSOKO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here