Billet : Le temps des banalités !

5

Ko émission RÉUSSITE de CANAL à enregistrer (journaliste et autres reçus à Koulouba). Le Président peut bel et bien communiquer, y compris sur les médias internationaux mais en temps de crise grave, faire des banalités des événements, à la limite, ça révulse. Montrer un Mali résilient n’est pas une mauvaise chose mais être porté et fasciné par des BANALITÉS, c’est oublier le DEVOIR RÉGALIEN. Je suis de ceux qui ont longtemps insisté sur le paramètre de la crise comme contrainte au point d’être souvent accusé de complaisance vis à vis du pouvoir.

J’ai  aussi souligné ici le fait qu’il a trouvé une France solidement implantée (serval), fait face à la minusma et barkhane dont lui même se plaignait de la forme du mandat. J’ai ici plusieurs fois écrit que tout n’est pas de sa faute, qu’il faut prendre en compte des contraintes mais IBK est souvent dissonant par rapport aux réalités, en déphasage avec les enjeux, y compris dans sa dernière sortie dans Jeune Afrique quand il critiquait Soumi au moment où lui-même lance un dialogue national. J’ai une fois écrit ici qu’on l’oublie mais que  Gamou est entré à Kidal 3 fois et y est sorti, l’armée malienne pareil une fois, que quelque chose se joue et que le Mali et son Etat sont loin d’être couchés, qu’une résistance, même timide, se joue depuis ces années, d’où les retards dans l’application de  l’accord d’Alger, signé en position de faiblesse et non encore appliqué. Mais le Président doit s’élever, se hisser à hauteur d’enjeux.

Les conseillers d’IBK ne peuvent pas lui dire que la MEILLEURE COMMUNICATION actuellement qui lui sied, ce n’est point de nous parler de taux de croissance ni de la réussite des élections mais plutôt des BASES TERRORISTES DÉTRUITES, des POPULATIONS EN DÉTRESSE SECOURUES par les FAMA?

La Communication cosmétique ne marche pas en temps de crise grave. Nous voulons entendre que tel village encerclé (en ces temps des téléphones portables partout) a alerté et que les FAMA sont venues mettre hors d’état de nuire les terroristes et autres bandits criminels.

Sinon, l’autre meilleur COUP DE COM, si le président et son équipe veulent, c’est d’annoncer que l’ARMEE MALIENNE est désormais à KIDAL.

Tiéblé Dramé à qui on jette des fleurs d’ailleurs (je trouve avec complaisance, je n’ai pourtant rien contre lui et respecte son parcours) ferait mieux d’en faire un enjeu DIPLOMATIQUE avec le président (négocier avec la France et autre CMA) afin que l’Etat soit réellement à Kidal.

L’autre coup de COM serait de réussir à voir le mandat de la minusma (le président même s’en plaignait dans Jeune Afrique).

Voilà trois PROPOSITIONS CONCRÈTES, s’ils veulent autant l’action utile et la communication efficace.

Babemba Touramakansi

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Les gens sont ils aveugles, ibka est le pire ennemi du malien qu’il considéré comme un peuple immature pour lequel il faut un censeur, d’où la latitude pour lui de décider de la mise en oeuvre des conclusions du dialogue inclusif. Il faut que l’opposition s’organise et fasse barrage contre ce monstre de président

  2. Quand a Babemba, vous etes de bonne fois et voullez toujours croire a homo “IBKUS”, mais parfois il faut se rendre a l’evidence: Alpha (qui l’a sorti de l’ombre et lui a tout donne) nous a averti. Son passage a l’Hemicycle, devrait servir de lecon et ses nombreuses annees dans les hautes spheres de l’Etat a use et a abuser du pouvoir et de ses avantages auraient du reveiller nos soupson. Finalement son premier mandat, passer a ne rien faire et au cours de laquelle les crises (sociales, financiere, securitaire et politiques) se sont amplifiees, aurait du convaincre tout sceptique qu’IBK n’est pas la solution, mais le PROBLEME.
    A sa prise du pouvoir, le Mali avait un gouverneur, un detachement important de l’Armee, des administrateurs a Kidal et dans les differents cercles de la Region. Il a suffit d’une annee et demie pour que tout cela s’ecroule.

  3. “ARRÊTER DE PENSER QU’IBK AIME LE MALI, QU’IL TRAVAILLE POUR SON ESSOR.”
    Merci Mr. Sangare. S’il aimait vraiment le Mali et s’il etait un patriote, au regard de son bilan, il aurait demissionne. Pour peu que ca, il y a eu des Japonais qui se sont fait hara kiri.

  4. La communication dépend de l’objectif à atteindre.
    L’objectif d’IBK n’a jamais été le Mali, mais le pouvoir et y rester aussi longtemps que possible, ensuite le transmettre à son fils.
    ARRÊTER DE PENSER QU’IBK AIME LE MALI, QU’IL TRAVAILLE POUR SON ESSOR.
    IBK est indéniablement une bête politique efficace, mais une bête politique au service de la France.
    Son objectif est d’arriver à appliquer l’accord d’Algér.
    L’interview de jeune Afrique rentre dans le cadre d’une stratégie à découvrir puisque c’est IBK qui est allé vers l’organe panafricain.
    On dit même qu’il a payé une grosse Somme pour pouvoir la réaliser.
    Il s’adresse principalement à la France.
    IBK montre à la France que pendant qu’il est entrain de lutter contre les forces “négatives “pour pouvoir appliquer l’accord, la CMA ne lui facilite pas la tâche ;que la France ne l’aide pas non plus à apaiser le front sécuritaire à cause de son refus de l’aider à sonner l’alerte pour que les forces armées maliennes ne soient pas surprises des attaques terroristes;qu’elle refuse que son armée soit équipée d’où certaines révélations osées montrant qu’il ne s’adresse pas aux maliens
    En attaquant ses principaux adversaires,surtout le chef de fil de l’opposition, IBK montre à la France qu’il n’est pas sur le chemin de ne pas appliquer l’accord d’Alger ;qu’il a réussi à fragiliser les éléments négatifs qui l’ont empêché de modifier la constitution en 2017.
    L’INTERVIEW DE JEUNE AFRIQUE EST LA COMMUNICATION SUR LA RÉUSSITE D’UNE STRATÉGIE DÉBUTÉE À PARTIR DE L’APPEL FAIT À SON PETIT FRÈRE CHEF DE FIL DE L’OPPOSITION.
    IBK est sûr maintenant qu’il peut respecter sa part de deal fait aux français et aux séparatistes.
    Le développement du Mali est le cadet de ses soucis.
    Ce qui l’intéresse, c’est de garder le pouvoir aussi longtemps que possible, le transmettre à son fils comme l’ont fait ses idoles BONGO et EYADEMA.
    IBK, comme tous les grands hommes politiques, a toujours manipulé les hommes politiques et les hommes influents pour arriver à ses fins
    Le denier est SBM pour confisquer le pouvoir après avoir utilisé MOUNTAGA TALL, CHOGUEL MAIGA, MAÎTRE BATHILY,SON FILS RAS BATH….pour arriver au pouvoir.
    Il a tissé des relations familiales avec le CHÉRIF DE NIORO et même avec LE GENERAL MOUSSA TRAORÉ pour avoir leurs relations et leurs partisans et aussi leurs finances.
    ON PEUT DIRE MAINTENANT QU’IBK EST AUSSI BOULANGER QUE SON CAMARADE GBAGBO
    La manipulation pour appliquer l’accord d’Alger semble réussir quand on constate l’attitude de RAS BATH pendant son émission GRAND DOSSIER.
    La division est déjà dans les rangs de ceux qui ont empêché la révision constitutionnelle en 2017.
    OSER LUTTER, C’EST OSER VAINCRE !
    La lutte continue

  5. C’est dommage de voir que nos gouvernants communiquent très peu malgré que le pouvoir leur donne tous les moyens qu’il faut pour bien communiquer avec le monde qui les entoure.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here