Ça se passe au grin : La démission de l’imam Diarra du CNT

3

Les membres du grin estiment qu’une telle décision de démissionner doit être claire et sans aucun doute possible et non sur un coup de tête. Pour eux, le seul comportement de l’imam Diarra suffisait pour être certain que sa décision de jeter l’éponge ne découle pas de son cœur, il l’a fait juste pour redorer son image aux yeux des membres du M5-RFP qui commençaient à douter de lui.

En effet, après la publication de la liste des membres du Conseil national de Transition (CNT), le jeudi 3 décembre 2020, l’imam Oumarou Diarra avait protesté. Il affirmait son soutien au M5-RFP. Mais cette position a été de courte durée car il avait décidé de siéger au CNT pour le peuple. Et juste 5 jours après, il adresse une lettre de démission au Président de la Transition. A en croire certains membres, M. Diarra, a souhaité sauver son honneur car sa décision de siéger au CNT était vue comme une trahison.

Il faut rappeler que le M5-RFP a refusé de participer au CNT dans le format proposé. Donc notre imam serait vu comme un traitre s’il venait à siéger au sein de ce conseil. Dans sa lettre de démission, l’imam a fait savoir que le CNT actuel ne correspond pas à ses attentes.

Faisant suite à votre décret n°2020-0239/PT-RM portant nomination des membres du Conseil national de la Transition (CNT) en date du 3 décembre 2020, je viens par la présente décliner votre offre… Le conseil actuel ne correspond pas à mes attentes. La situation du Mali d’aujourd’hui commande un dialogue franc, sincère et inclusif, sans à priori, permettant à toutes ses filles et fils de se donner la main pour relever ensemble les défis actuels et futurs”, a souligné l’imam Diarra.

Cependant, notre imam peut toujours tenter de se justifier, mais les membres du grin restent convaincus que sa démission est loin d’être volontaire. “Il a eu peur d’égarer sa crédibilité et d’être traité de tous les noms d’oiseaux”, disent-ils.

 

Ibrahima Ndiaye

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. L ISLAM POLITIQUE N A RIEN DE MEILLEURS A LA FRANCOPHILIE ,TOUTES DEUX COLONIALES ET INHUMAINES!

    IL FAUT BRISER, BRULER AET DETRUIRE A JAMAIS L ECHELLE ” ISLAM ” POUR ACCEDER A KOULOUBA OU AU GOUVERNEMENT, L ISLAM POLITIQUE DOIT ETRE AUTANT COMBATU QUE LA CORRUPTION C EST LE MEME PHENOMENE !

    DIARRA ET DICKO OU MBOUYE TOUT COMME IYAD ET KOUFFA, VEULENT UTILISER L ISLAM POLITIQUE, CORROMPU, BRUTALE ET DEBILISANTE POUR ACCEDER AU POUVOIR COMME IBK L A FAIT ET NOS CHOGUEL ET AUTRES COMME ALIOU DIALLO VEULENT EMPRUNTER LE MEME CHEMINEMENT!

    C EST FACILE NON, CA LEUR SEMBLE DU MOINS, “ALLAH PROPULSE DES CONS AU POUVOIR SUR LES CROYANTS ET POURQUOI ALORS SUR LES NON CROYANTS?” CELA NE DOIT PAS SE PASSER, CAR AUCUN “ALLAH” NE DONNE AUCUN POUVOIR TERRESTRE, LE PEUPLE DOIT ETRE CE “ALLAH LE VRAI”…

  2. Pour l’Imam Diarra ce n’est pas une Demission mais une Deception. C’est un non evenement, il est entre au CNT en pensant devenir le vice-president et comme il n’a pas eu ce poste alors il a fui car il n’avait d’autre choix.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here