ça se passe au grin : Le fléau de nos intellectuels

3

Les membres du grin, aujourd’hui, décortiquent ceux qui parlent au nom du Mali, ou qui semblent incarner la position de la majorité. « Aujourd’hui, ce sont des gens sans envergure, sans expérience, sans personnalités souvent », qui semblent être des références.

Selon les membres, leurs idées chaotiques sont souvent privilégiées par les autorités de la transition. Pour eux, ces personnes sont loin d’être des rassembleurs. Ils ont des pensées revanchardes dont le Mali n’a pas besoin aujourd’hui. « C’est des populistes qui croient tout connaître et veulent exploiter la souffrance des populations pour se hisser au sommet », déplorent-ils. Ils n’ont pas de vision, ni d’analyse pertinente à part des critiques absurdes.

Cependant les membres pensent que le président de la transition doit faire beaucoup attention à ces deux individus qui, selon eux, contribuent chaque jour à créer des ennemis contre la transition. Par leur stratégie de maniement, ils ont réussi à donner une image négative à la chose politique faisant croire que les hommes politiques sont des ennemis de la nation. Toutefois, au grin, ils sont tous convaincus qu’un pays ne peut jamais se développer sans l’implication des politiques. « Des laudateurs travaillent seulement à isoler le Président Assimi pour être les seuls privilégiés du pouvoir », disent-ils. A cet effet, les membres invitent le Président Assimi à rester vigilant et impassible face aux flatteurs qui veulent le pousser à la faute.

 

Ibrahima Ndiaye

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. “Un intellectuel, c’est celui qui se mêle de ce qui ne le regarde pas” (Jean-Paul Sartre), ce n’est pas forcément un homme ou une femme politique dans le sens malien, bien entendu, mais un observateur attentif de la société qui dénonce ses tares…
    L’un des plus grands romancier américain continue de refuser d’appeler les citoyens des Etats-Unis “les Américains”, mais “les Etats-Uniens”. Et à juste raison parce que c’est une prétention de la part des citoyens des Etats-Unis de se faire appeler “Américains” comme s’ils étaient seuls habitants du continent américain…

  2. Measure of intellectual is do person not only talk but also take good useful action? Intellectual who only talk are worthless plus would be better off presenting self as entertaining poet searching for poetry with topics of public interest. In short intellectuals who talk plus do not take useful actions are not needed in Mali plus Africa plus all
    Intellectuals should be monitored to see if they fulfill this condition. Thereof is there value.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. Il a été déjà poussé à la faute par le discours sans diplomatie de Koukala. Un proverbe Bambara dit qu’on peut retirer sa main de celle du lépreux ans sans lui faire comprendre qu’il pue. Chogue Koukala a tenu un discours d’opposant, pas du chef de gouvernement d’un pays responsable. Un discours populiste qui pourra nous coûter ce qui nous reste du pays.
    Les Russes, parlons-en, ou plutôt les Soviétiques. Ils ont certes soutenu beaucoup de pays africains et d’ailleurs dans la conquête de leur indépendance,mais ce n’était pas en lui envoyant ds mercenaires. Poutine est certes un homme puissant, mais ce n’est pas un exemple de démocrate.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here