Chronique de décembre 2015 : Le Serpent de terre

4

Sur le sol et dans le sous-sol de notre pays vit un gros serpent ;
Depuis des années déjà, il rampe, s’étire sur terre, sous terre,
Dans les marigots, les rivières et les fleuves de nos contrées,
En ville, comme en brousse il passe et repasse, par monts et vaux,

Il ne laisse ni champs de culture, ni pâturage, ni espace libre
Laborieusement mis là par nos aïeux pour les générations futures ;
Ses crocs énormes, son venin mortel qui jadis le servaient de défense,
L’aident aujourd’hui à attaquer…

Qui tu sais ? Il s’attaque à toi, à moi, à lui, bref à tout notre pays
Pour assouvir sa boulimie sauvage et vorace de terre et d’espace,
Pour lui tout seul ! et tant pis pour nous…

Le connais-tu ? Il s’appelle L’acheteur de dugukolo! La terre.
Il faut l’abattre avant qu’il ne soit trop tard
As-tu les moyens ? Pas vraiment…

Mais dans le pays il y a un chasseur soninké du nom de Bathily,

Un homme courageux, intrépide, droit, visionnaire
Lui seul, depuis qu’il s’occupe de nos problèmes de terres injustement
Arrachées et bradées, nous donne aujourd’hui de l’espoir…

A coût sûr, il réussira ! Mais ajoutons nos forces à sa force, nos intelligences
À son intelligence, ainsi le Serpent de terre sera vaincu.

Me Ibrahim Berthé
Ancien député

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Me Berthe toi ta combien de dugukolo escroquer à ton niveau combien de terrain construit à magnabougou Faso kanu combien de terrain tu a détourner rappel toi de celui de adama guindo au marche de oulofobougou pardon tu. Es le vrai serpent qui circule à kodabougou

  2. Merci Me pour ces quelques mots qui je l’espère seront compris par les différents décideurs D’ailleurs nous n’avons pas le choix de faire autrement.Mon avis est que vous vous organisez entre hommes de DROIT à travers des colloques ou des conférences de presse pour servir de moyens de pression ou de sensibilisation afin de pouvoir aider Me BATHILY dans sa lutte.

Comments are closed.