Mot de la semaine : Rupture

13

Y a-t-il rupture diplomatique entre Bamako et Paris ou, tout au moins, un froid dans les relations des deux pays ? Cette question vaut son pesant d’or quand on sait que le Président français, Emmanuel Macron, a organisé au Palais de l’Elysée à Paris une réunion  internationale de haut niveau consacrée à la lutte contre les contenus en ligne à caractère terroriste ou relevant de l’extrémisme violent, sans inviter le Président malien. Et, contre toute attente, c’est le Président sénégalais Macky Sall qui a été invité à prendre part à cette réunion.

Pour rappel, le Président Sénégalais a été invité à la fois par Macron et par Madame Jacinda Ardem, Premier ministre de la Nouvelle Zélande, cet autre pays victime du terrorisme. Cequi est  d’autant plus révoltant, c’est surtout la pléiade de pays invités sans le Mali, l’épicentre du terrorisme au sahel. Parmi ces pays, nous pouvons citer l’Allemagne, l’Australie, le Canada, La Grande-Bretagne, l’Indonésie, l’Irlande, le Japon, la Jordanie et la Norvège. Pourquoi au lieu du Mali,  c’est le Sénégal qui a été plutôt invité ?

La réponse à cette question est à chercher du côté de Koulouba. Tout porte à croire que le torchon brûle entre IBK et Macron. Selon nos analyses, trois raisons pourraient être à la base de la rupture de confiance entre les deux Présidents, français et malien. La première raison serait liée au départ du Premier Ministre, SoumeylouBoubèyeMaiga, alias SBM. Ce n’était plus un secret que c’est Soumeylou Boubèye Maiga qui a convaincu la France à soutenir IBK pour un second mandat, en contrepartie de son maintien au poste de Premier ministre afin qu’il veille sur les intérêts français au Mali. Avec le départ de SBM, la France n’a plus de fervent soutien et ses intérêts ne sont plus préservés.

La deuxième raison  serait la montée en puissance des religieux. La France est très formelle la dessus, le départ  de son poulain Soumeylou Boubèye Maiga est la conséquence logique de la montée en puissance des religieux sous l’influence de deux figures emblématiques, à savoir Mahmoud Dicko et le Chérif Bouyé de Nioro. La France ne saurait comprendre comment IBK a pu céderà la pression des religieux en lâchant SBM. IBK apparait désormais aux yeux d’Emmanuel Macron comme un Président faible qui ne mérite plus certains honneurs.

La troisième raison serait la lenteur dans la mise en œuvre de l’Accord. La France serait en colère en constatant que malgré les nombreux sacrifices qu’elle est entrain de consentir pour qu’il  y ait la paix et la stabilité  au Mali, le Gouvernement IBK ne fait pas assez pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation.Si François  Hollande a déroulé le tapis rouge devant IBK lors de sa visite d’Etat en France, son successeur Emmanuel Macron est en train de le bouder parce que mécontent de son bilan dans la gestion de la crise sécuritaire.

En définitive, c’est au moment où le Mali a besoin de plus de soutien multiforme que ses principaux alliés lui tournent le dos. En invitant Macky Sall à une réunion internationale de haut niveau consacrée à la lutte contre le terrorisme, Emmanuel Macron et Madame le Premier ministre de la Nouvelle Zélande ont, semble-t-il, voulu envoyé un message  fort au Président de la République du Mali pour qu’il accomplisse sa part du contrat. A-t-il la volonté et les moyens de le faire ?

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Arrêtons de trop discuter les maliens doivent se mobiliser et sortir massivement pour dire non à la France qui nous détruits via certains de nos propres dirigeants complexés et opportunistes.
    Que Dieu même fasse cette rupture entre cette France destructrice et le Mali… Amen….

  2. Wazekwa Tolo Doe, Maitre Féticheur á Mpetiona, commune rurale de Somasso, cercle de Bla, région de Ségou, Mali, Afrique

    Votre commentaire est en attente de modération…

    UN CONTEXTE INTRA-EUROPÉEN, VOIRE INTRA-BAO (Bloc Atlantiste Occidental) :

    ” Le renforcement massif de la capacité militaire en cours en Europe, au fur et à mesure que les puissances européennes injectent des milliards d’euros dans leurs armées et mènent des guerres sanglantes de pillage telles que l’occupation franco-allemande du Mali, souligne le caractère de classe de ces conflits. Il s’agit de luttes acharnées entre les puissances impérialistes rivales pour le partage du butin de l’économie mondiale, sur fond de l’opposition montante de la classe ouvrière à la guerre et aux mesures d’austérité utilisées pour financer les dépenses militaires.”

    C’ EST AU CHAPITRE 10 DE L’ ARTICLE..!!
    https://www.wsws.org/fr/articles/2019/05/17/pent-m17.html

    UNE CONFÉRENCE DE BERLIN VERSION 2.0

    La conférence de Berlin marqua l’organisation et la collaboration européenne pour le partage et la division de l’Afrique. Aussi connue comme la conférence de l’Afrique de l’Ouest1, elle commença le 15 novembre 1884 à Berlin et finit le 26 février 1885.

  3. Wazekwa Tolo Does, RAMADAN MOUBARAK!!!!
    SABALI!!!!!
    Le discours depasse’ de la Guerre Froide ne m’interesse pas! Le faux patriotisme vide ne m’interesse pas! Le faux nationalisme ne m’interesse pas! Le monde d’aujourd’hui est fait d’alliances strategiques. Memes les grandes puissances font des alliances pour confronter les realite’s de notre monde! CEUX QUI TENTENT DES DEMARCHES SOLITAIRES ET QUI CROIENT POUVOIR DEFIER LE MONDE SONT SUICIDAIRES! LE MALI SEUL NE PEUT PAS RESOUDRE CETTE CRISE QU’IL CONFRONTE DEPUIS PRES DE 10 ANS. IL A BESOIN DE PUISSANTS ALLIE’S QUI SONT ECOUTE’S SUR LE PLAN INTERNATIONAL. LA FRANCE PEUT JOUER ET EST ENTRAIN DE JOUER CE ROLE POUR LE MALI! L’ALLIANCE ENTRE LA FRANCE ET LE MALI EST STRATEGIQUE ET BENEFICIE AUX DEUX PAYS! LE MALI NE DOIT ABSOLUMENT PAS ABANDONNER LADITE ALLIANCE!
    CEUX QUI FONT LA GRANDE BOUCHE NE SONT NI AU CENTRE NI AU NORD! ILS SONT DANS LEURS MAISONS HAUTEMENT SECURISE’ES A’ BAMAKO OU EN OCCIDENT! JE LEUR DIS TRES POLIMENT D’ALLER SE VOIR AILLEURS!!!!

  4. C’est un procédé bien connu..Youssouf Sissoko prêche le faux pour savoir …
    Tout ceci n’est que supposition ..c’est le jeu du billard à trois bandes .
    .Pour expliquer que le président IBK n’est pas invité on suppose que l’ancien premier ministre est à la solde des français …(faisant passer un personnage important du Mali pour une marionnette et un traître )
    Entre les autorités maliennes et françaises il existe surement des relations fréquentes compte tenu des enjeux et de la nécessité de la guerre..
    C’est tellement tiré par cheveux que le bon sens interdit de croire à toute cette histoire …

  5. Wazekwa Tolo Doe, Maitre Féticheur á Mpetiona, commune rurale de Somasso, cercle de Bla, région de Ségou, Mali, Afrique

    BIEN DIT, EN BON LARBIN CONGENITAL DE LA FRANC, LE ROI BITON DE SEGOU…!

    IBK RESTE LE FILS ADOPTIF DE McROND, PARDON MACRON…..

    OUI, IBK RESTE LE FILS ADOPTIF DE McROND, ET RESTE LE LARBIN DE McROND, ETERNELLEMENT…

    LE MALIEN ARABISE’-FRANCISE’-AMERICANISE’ EST LA VRAIE HONTE DE L’HUMANITE’, VOIRE INSULTE A’ LA BIOSPHERE.

  6. la deuxieme raison relative au depart de Boubeye est une realite car ce monsieur est l’homme de la france
    de toutes les facons la lute contre le terrorisme est un passage oblige pour la france car c’est Sarkozy qui a cree toutes ces merdes en largant des armes aux terroristes en lybie contre kadafi

  7. Jim, SABALI! Pourquoi voulez-vous rester dans la negativite’???? Je vous conseille d’etre sage!!!!

  8. mon cher journaliste, je ne vous contredis pas mais j’ajoute que l’avion du président n’est pas encore autorisé dans les cieux européens et américains.

  9. Les 5 pays du G 5 sont le Burkina Faso, le Tchad, le Mali, la Mauritanie et le Niger.
    L’invitation du Senegal n’est pas la fin du monde. Le Senegal n’est pas un membre du G5 mais ses troupes servent au Mali and le cadre de la mission onusienne. Ce pays accueille sur son sol une base militaire francaise. Le Mali et le Sengal constituaient la federation du Mali. Il s’agit donc d’un meme peuple avec une histoire commune! Le president Maki Sall et ses collegues de la region ne feront rien qui entrainera une destabilisation du Mali. Maki oeuvrera pour la paix et la stabilite’ au Mali!
    LES RELATIONS FRANCO-MALIENNES SE PORTENT TRES BIEN! LA FRANCE CONTINUE A’ PARTICIPER ACTIVEMENT A’ LA RECHERCHE D’UNE SOLUTION DURABLE A’ LA CRISE QUI SECOUE NOTRE FASO DEPUIS PRES DE 10 ANS!
    Youssouf Sissoko, si tu n’as rien a’ dire, il faut de taire!!!! LE MALI ET LA FRANCE CHANGENT DE DIRIGEANTS MAIS LES RELATIONS ENTRE LES DEUX PAYS SONT ANCRE’ES DANS L’HISTOIRE RESTENT ET PERSONNE NE PEUT LES DETRUIRE!!!

  10. Erratum ;

    ” … La troisième raison serait la lenteur dans la mise en œuvre de l’Accord. La France serait en colère en constatant que malgré les nombreux sacrifices qu’elle est entrain de consentir pour qu’il y ait la paix et la stabilité au Mali, le Gouvernement IBK ne fait pas assez pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation… ” … /// …
    :
    Alors là, c’est pas juste. Quand on sait que des Gens que la France a privilégiés, ont fait tout leur possible pour faire traîner la mise œuvre des accords de Bamako issus du processus d’Alger. On ne peut que crier à l’injustice…
    Les ETATS-UNIS d’Amérique, ont mené une guerre sans merci aux séparatistes Sudistes qui voulaient la partition des USA entre Sud et Nord. Le Royaume Uni a combattu la guerre d’indépendance des Irlandais. La France fait tout pour garder la Corse, la Bretagne, la Nouvelle Calédonie, le Pays Basque – Côté Français dans la République Française. C’est à dire que quand ces Grandes Puissances sont elle-même menacées de partition de leur pays, ils combattent les rebellions qui revendiquent cette partition. En revanche, dans nos pays en Afrique surtout, dès qu’une Communauté Ethnocentrique réclame l’indépendance de sa Région. Ces même Grandes puissances leurs courent au secours au nom du droit des Peuples à disposer d’eux même… ?
    En ce sens que ce qui est valable pour eux – les Grandes puissances Occidentales, ne le serait pas pour nous pays en voie de développement… ??? C’est pas juste !
    A cet égard, je me demande si mon Président MACRON a lu le livre de l’ancien ambassadeur de France au Mali, Nicolas Normand, accusant Paris d’avoir donné Kidal aux séparatistes… ? Et de penser que IBK est sans doute en train de tout faire pour éviter la partition de son pays… ?
    C’est machiavélique que de mettre des bâtons dans les roues des Gouvernants Maliens et de venir leur reprocher ensuite de pas avancer le processus de mise en œuvre de l’accord de paix. Vous trouvez pas… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

  11. ” … La troisième raison serait la lenteur dans la mise en œuvre de l’Accord. La France serait en colère en constatant que malgré les nombreux sacrifices qu’elle est entrain de consentir pour qu’il y ait la paix et la stabilité au Mali, le Gouvernement IBK ne fait pas assez pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation… ” … /// …
    :
    Alors là, c’est pas juste. Quand on sait que des Gens que la France a privilégiés, ont fait tout leur possible pour faire traîner la mise oeuvre des accords de Bamako issus du processus d’Alger. On ne peut que crier à l’injustice…
    Les ETATS-UNIS d’Amérique, ont mené une guerre sans merci aux séparatistes Sudistes qui voulaient la partition des USA entre Sud et Nord. Le Royaume Uni a combattu la guerre d’indépendance des Irlandais. La France fait tout pour garder la Corse, la Bretagne, la Nouvelle Calédonie, le Pays Basque – Côté Français dans la République Française. C’est à dire que quand ces Grandes Puissances sont elle menacées de partition de leur pays, ils combattent les rebellions qui revendiquent cette partition. En revanche, dans nos pays en Afrique surtout, dès qu’une Communauté Ethnocentrique réclame l’indépendance de sa Région. Ces même Grandes puissances leurs courent au secours au nom du droit des Peuples à disposer d’eux même… ?
    En ce sens que ce qui est valable pour eux – les Grandes puissances Occidentales, ne le serait pas pour nous en voie de développement… ??? C’est pas juste !
    A cet égard, je me demande si mon Président MACRON a lu le livre de l’ancien ambassadeur de France au Mali, Nicolas Normand, accusant Paris d’avoir donné Kidal aux séparatistes… ? Et de penser que IBK est sans doute en train de tout faire pour éviter la partition de son pays… ?
    C’est machiavélique que de mettre des bâtons dans les roues des Gouvernants Maliens et de venir leur reprocher ensuite de pas avancer le processus de mise en oeuvre de l’accord de paix. Vous trouvez pas… ?

    Vivement le Mali pour nous tous.

  12. M. SISSOKO vous êtes dans l’imaginaire et non dans la réalité. Le Sénégal peut être l’oreille des autres pays africains. Pourquoi inviter le Mali obligatoirement ? L’extrémisme violent n’est pas l’apanage du seul Mali. dans tous ces pays invités, le phénomène existe. Alors, il ne faut pas écrire les choses à la légèreté sans professionnalisme. Comment une invitation du Sénégal à de telle rencontre peut constituer une rupture diplomatique entre le Mali et la France ? Pensez-vous que la France boude IBK ? Faites un peu de recherche d’information avant d’écrire des récits imaginaires.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here