Communales et régionale de 2015 : Les partis politiques et le Gouvernement s’accordent pour le report

1
Election
l

Au cours de cette réunion, les échanges ont porté sur les modèles de candidature pour les élections communales et régionales, les frais de participation à ces consultations électorales et leur possibilité de report. D’emblée, le ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a informé la classe politique que le Gouvernement était disposé à reporter les communales et les régionales, en accord avec les responsables des partis politiques.

Cette information a tout de suite détendu l’atmosphère, car l’idée de tenir ces élections à la date indiquée était difficile à admettre au sein des formations politiques, dont certaines éprouvaient des difficultés à constituer leurs listes électorales dans certaines circonscriptions et à avoir accès aux documents de candidature, notamment au nord.

Aux dires du ministre en chargé des élections, le Gouvernement avait souhaité que les élections se tiennent durant le premier semestre de 2015, c’est-à-dire avant la fin du mois de juin. Mais, sur l’insistance de la classe politique, il a pu s’accorder avec les responsables pour les fixer pour la fin du mois d’octobre, c’est-à-dire 6 mois après le 26 avril. Il s’est aussi donné la possibilité d’aller jusqu’en décembre.

A sa suite, le Secrétaire général du département a donné des informations sur les dernières données du RAVEC. La population est estimée à 14 154 562 habitants, en hausse par rapport à 2001, avec le RACE, qui recensait 10 284 897 habitants.

Ces résultats donnent donc 12 115 conseillers communaux à élire, au lieu de 10 577 auparavant, soit une augmentation de 1 280.

Youssouf Diallo

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Je suis très curieux de savoir sur la base du texte qui sous-tend ce report.

Comments are closed.