Communiqué du conseil des ministres du mercredi 31 août 2022

2

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 31 août 2022, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’État.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

–     adopté des projets de texte ;

–     et entendu des communications.

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES

1. Sur le rapport du ministre du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant allocation des primes et indemnités aux membres du Comité Indépendant de Suivi-Evaluation de la Mise en Œuvre des Recommandations des Assises nationales de la Refondation et à leurs collaborateurs.

Le Comité Indépendant de suivi-Evaluation de la Mise en Œuvre des Recommandations des Assises nationales de la Refondation a été créé par le Décret n°2022-0242/PT-RM du 20 avril 2022.

Il a pour mission de mesurer et d’apprécier l’exécution et les progrès réalisés dans la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de la Refondation.

Le projet de décret est adopté pour compenser les sujétions auxquelles les membres du Comité et leurs collaborateurs font face dans le cadre de l’exécution de cette mission.

2. Sur le rapport du ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population, le Conseil des Ministres a adopté des projets de texte relatifs à la création    et    au   cadre   organique    des   Services   régionaux   et    subrégionaux   de l’Administration des Biens de l’État.

La Direction générale de l’administration des Biens de l’Etat a pour mission l’élaboration et la mise en œuvre des éléments de la politique de l’Etat en matière de gestion du patrimoine bâti et du patrimoine mobilier corporel et incorporel de l’Etat.

Dans son fonctionnement, la Direction Générale de l’Administration des Biens de l’Etat est confrontée à des difficultés dans l’exécution de ses missions au niveau régional et subrégional liées à l’absence de services régionaux et subrégionaux propres.

La mise en œuvre et le suivi des activités de cette Direction au niveau régional et local sont assurés par les Services régionaux et subrégionaux des Domaines et du Cadastre.

L’ampleur  de  la gestion des affaires domaniales,  foncières et  cadastrales et  l’insuffisance des ressources humaines ont conduit ces services à s’occuper dans une moindre mesure des missions de la Direction Générale de l’Administration des Biens de l’Etat.

Pour pallier ces insuffisances, les projets de texte adoptés créent les services régionaux et subrégionaux de l’Administration des Biens de l’Etat et les dotent, pour les cinq prochaines années, en personnel nécessaire à l’exécution de leurs missions.

La création desdits services permettra d’assurer une meilleure coordination des activités menées dans le cadre de la gestion et du suivi du patrimoine de l’Etat au niveau régional et subrégional.

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS

1. Sur le rapport du ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication relative à l’organisation de la Semaine nationale de la Réconciliation.

Notre pays traverse, depuis 2012, une crise multidimensionnelle qui a affecté le tissu social et bouleversé la cohabitation pacifique. Nos valeurs cardinales comme le cousinage à plaisanterie, le dialogue, le pardon mutuel et le vivre ensemble cèdent peu à peu la place à la méfiance, au mépris et même à la violence.

Pour faire face à cette situation, plusieurs fora, assises et rencontres inter et intra-communautaires ont été organisés par le Ministère en charge des questions de réconciliation.

La loi d’entente nationale, pour renforcer la réconciliation et le pardon entre les maliens, prévoit également l’organisation de la Semaine nationale de la Réconciliation.

L’organisation de cette Semaine, qui a été également recommandée par les Assises nationales de la Refondation, vise à restaurer la paix et à renforcer la cohésion sociale à travers :

–     un meilleur ancrage des valeurs de réconciliation et de vivre ensemble ;

–     une sensibilisation accrue des acteurs nationaux et internationaux sur le processus de la réconciliation et de la paix ;

–     une vulgarisation des instruments dédiés à la promotion du patriotisme, du civisme, de la paix et de la cohésion sociale.

La Semaine nationale de la Réconciliation qui se déroulera du 15 au 21 septembre de chaque année permettra de mobiliser les maliens de l’intérieur comme de l’extérieur autour du vivre ensemble et de la stabilité du pays.

2. Le ministre des Transports et des Infrastructures a informé le Conseil des Min istres de sa participation à la conférence ministérielle sur le transport des pays en développement sans littoral.

La Conférence ministérielle s’est tenue du 15 au 16 août 2022 à Turkmenbashi, République du Turkménistan    sous    le    thème    « Processus    d’Achgabat :    le    financement    d’une   meilleure connectivité ».

La délégation malienne a saisi l’opportunité pour attirer l’attention sur les entraves au transit malien dans sa globalité comprenant notamment :

–     les frais portuaires qui augmentent d’année en année ;

–     les frais d’escorte douanière qui varient selon le pays de transit ;

–     les contrôles abusifs effectués par les services de sécurité des pays de transit ou sur certains corridors ;

–     le paiement de faux frais ;

–     les lenteurs et contraintes inhérentes aux formalités accomplies au passage des frontières.

La Conférence a mis l’accent sur la nécessité pour les pays en développement  sans littoral de développer  leurs systèmes de transport  durables, de construire des infrastructures résilientes et d’améliorer leurs liens avec les marchés internationaux en adoptant l’approche du partenariat public privé et d’autres financements innovants.

Elle a recommandé à la Communauté internationale :

–     de s’efforcer à doubler au moins les investissements annuels pour le développement des infrastructures de transports dans les pays en développement sans littoral ;

–     de renforcer la coopération et la coordination régionales en matière de développement des transports, afin de mettre en place un système de transport efficace.

3. Le ministre de la Santé et du Développement social a informé le Conseil des Ministres de l’évolution de la maladie à Coronavirus marquée par une augmentation du nombre de cas testés positifs par rapport à la semaine précédente.

Le Président de la Transition, Chef de l’État a appelé la population au respect strict des mesures de prévention et de lutte contre la maladie.

Bamako, le 31 août 2022

Le Secrétaire général du Gouvernement,

Mahamadou DAGNO

Officier de l’Ordre national

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Reconciliation whether we admit it or not should plus do have severe limitations. We should cease to overrate those limitations. Where we do we open door to more abusive plus unforgivable actions by proclaiming they may be reconciled when for sake of order plus future development of social discipline most abusive plus unforgivable actions should not be reconciled. It is dangerous to think they may. We must be practical with our interacting or we will embrace illusions as oppose to passages to Greater Good we should embrace.
    Culture must evolve for people to develop plus maintain comfortable world class modern living. Reconciliation is not what it was couple of generations ago plus should not be if we duly evolve it as fitting for today’s world. To hold to outdated ways not fitting for lifestyles of today create chaos. In fact it is somewhat dehumanizing. When we dehumanize ourselves foreigners feel free to dehumanize us more. Examine evidence of conditions before us you will find I acknowledge truth on Reconciliation plus it’s dynamics. Yesterday is gone forever. We should focus on what is feasible plus Greater Good correct under today’s circumstances.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Pauvres de nous !! Nos immenses richesses et la montée en puissance de nos vaillants guerriers Bambaras font des jaloux partout, même au Conseil de Sécurité des “Nations inutiles” !!

    Quand un État membre de l’ONU convoque une réunion d’urgence du Conseil, ça ne prend pas 12 heures, même s’il faut se réunir à minuit ou à 4 heures du matin, le Conseil le fera. Non seulement le Conseil a ignoré l’urgence Malienne, mais aussi il s’est réuni neuf jours après, pour nous sanctionner, tout en ignorant notre plainte.😀😀

    C’est comme si l’ONU avait autres choses à faire que de s’occuper des bouffonneries des truffions de Kati. 🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

    Il fallait porter plainte contre la France pour violation de l’espace aérien et s’arrêter là, mais aller jusqu’à dire que c’est pour récolter des informations au profit l’état islamique ne peut convaincre que les 86% des Maliens qui sont analphabètes. L’ONU a 14000 soldats au Mali qui voient tous les jours une demi-douzaine de motos djihadistes mettre en déroute nos garnisons, s’emparer de nos armes et nos munitions et brûler le reste qu’ils ne peuvent pas emporter. Comment peut-on aller dire à l’ONU que c’est pas nous-mêmes mais la France qui arme les terroristes ? Souvent c’est comme si nos leaders là étaient des drogués. 😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here