Communiqué du conseil des ministres extraordinaire du lundi, 16 décembre 2019

7

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session extraordinaire, le lundi 16 décembre 2019 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République.

Sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Conseil des Ministres a adopté :

des projets de texte relatifs à la ratification de l’Accord de financement, signé à Bamako le 16 décembre 2019, entre le Gouvernement de la République du Mali et l’Association internationale de Développement (IDA) relatif à l’appui budgétaire des politiques de développement du Mali en faveur de l’énergie durable et de l’amélioration de la prestation de services pour une stabilité accrue.

Par cet accord, l’Association Internationale de Développement accorde au Gouvernement de la République du Mali un prêt d’un montant  de 188 millions 300 mille Euros, soit 123 milliards 516 millions 703 mille 100 francs CFA.

L’appui budgétaire vise à soutenir la politique de développement du Mali dans les secteurs prioritaires pour une croissance accrue et soutenue comme l’énergie, les services décentralisés, l’agriculture et les investissements sociaux de base.

Il contribue ainsi à la mise en œuvre de la stratégie pour la croissance et la réduction de la pauvreté pour la période 2019-2021, désigné « Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable du Mali ».

des projets de texte relatifs à la ratification de l’Accord de prêt, signé à Bamako, le 29 novembre 2019, entre le Gouvernement de la République du Mali et la Banque africaine de Développement, concernant le Programme d’Appui à la Croissance économique, Phase II.

La Banque africaine de Développement accorde au Gouvernement de la République du Mali un prêt d’un montant de 10 milliards 63 millions 960 mille francs CFA environ.

La mise en œuvre des actions préconisées par le Programme d’Appui à la Croissance économique vise à :
améliorer la mobilisation des ressources publiques ;
renforcer l’efficacité de la dépense publique ;
appuyer la compétitivité de l’économie avec un accent particulier sur le renforcement des capacités du secteur privé et les réformes du secteur de l’énergie ;
renforcer la décentralisation et améliorer l’inclusion sociale.

Bamako, le 16 décembre 2019

Le Secrétaire général du Gouvernement,

Madame SANOGO Aminata MALLE                                                                                        Commandeur de l’Ordre national

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Un Conseil des ministres extraordinaire pour avoir contracté une dette de 100 milliards FCFA au nom d’un pays dont le budget annuel est à peine 2000 milliards FCFA ?!?! Je n’arrive pas encore à y croire…
    Faudrait-il aussi rappeler à notre Dr Premier Ministre que ce n’est pas avec les dettes qu’il va développer notre pays. Pour développer un pays, il faut tout d’abord définir les priorités de développement et élaborer des stratégies claires pour les atteindre. Personne ne sait où le gouvernement s’en va. À cause de l’insécurité, les investisseurs étrangers – exceptés ceux qui exploitent nos mines d’or en tenant une double comptabilité – ont tous quitté le pays. Le pays est en train de régresser sur tous les plans. Notre système éducatif va de mal en pire. Nos services de santé sont devenus des “mourroirs”.
    Notre Président de la République est tellement paresseux qu’il est inutile de compter sur lui pour changer quoique ce soit. Quelqu’un qui n’arrive même pas à contrôler son propre ventre de quelques centimètres carrés, comment va-t-il réussir à contrôler un pays vaste de 1 242 000 km2 ?
    Les terroristes et autres bandits violentent quotidiennement nos populations, le gouvernement attend 2-5 jours pour pouvoir l’annoncer à demi mot…

  2. POUR 188 millions 300 mille Euros, CES VOLEURS-MENTEURS-TRAITRES CONVOQUENT UN “conseil des ministres extraordinaire”….???

    CHACUN D’ EUX EN A PLUS 200 MILLIONS VOLÉS+POT-DE-VIN DE LEURS MAITRES POUR TRAITRISE ENVERS LA NATION.

    ALORS, C’ EST LA “FIESTA”, WARI NANA KA BO SANFÉ…!

    ALORS, C’ EST LA “FIESTA”, ” NI WARI NI YÉ OULOU GARISSEGE DE YÉ”…!

    PAS DE “conseil des ministres extraordinaire” QUAND LES TERRORISTES DE LEUR “PAPA PETIT-GARCON MACRON” TUENT, MASSACRENT LES MALIENS, LES CONTRIBUABLES, LES ÉLECTEURS, HOMMES, FEMMES, ENFANTS, VIEUX, JEUNES, MEME PAR CENTAINES…!!!

    ET MAINTENANT, ILS COURENT, SE BOUSCULENT SUR L’ ARGENT, COMME DES MOUCHES-Á-MERDE…

  3. Que des milliards de CFA pour Boua IBK, sa famille et ses amis, pauvre Mali et pauvres Maliens a vous de rembourser tous ces prets qui seront mal depenses et sinon trsnaferres dans les banques etrangeres de Baou IBK et famille et amis! Une reunion extraordinaire du Conseil des Ministres est veritablement a l’ordre du jour pour ramasser des prets a gauche et a droite. La corruption a des beaux jours devant elle au Mali.

  4. Le premier ministre ne presente toujours pas sa politique generale devant l ‘illegitime assemblee nationale,des milliards destines a des projets fictifs qui seront rembourses par le contribuable malien,des veritables gangsters.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here