Distribution de la carte Nina : la Plateforme contre la corruption et le chômage ne décolère pas

4

Les membres de la  Plateforme contre la corruption et le chômage (PCC) s’étaient réunis, le vendredi 18 octobre, devant les portails de la mairie de la commune I pour exiger la transparence dans la distribution de la carte Nina.

Maliweb.net –Les membres de la  Plateforme contre la corruption et le chômage ne décolèrent pas. En effet, une semaine après leur premier meeting contre le racket de la population par les agents chargés de la distribution de la carte Nina, les membres de la PCC ont à nouveau manifesté devant les portails de la Mairie de la Commune I pour exiger cette fois-ci l’arrêt immédiat de la perception de l’argent  dans la distribution de la carte Nina.

Dans son intervention, le président du PCC, le Pr Clément Dembélé, a accusé les agents chargés de la distribution de la carte Nina d’avoir mis en place un véritable réseau de corruption et contorsion. « Il y’a des gens qui sont  là, qu’il soit des policiers, des agents chargés de distribution et de l’enregistrement, qui vivent essentiellement de la misère du peuple malien ».

Très en colère, le Pr. Clément Dembélé estime que la situation a dépassé le seuil de l’intolérable. « Il y’en a marre. Ce n’est pas sérieux ! Le Mali ne peut pas continuer comme ça ! On ne peut pas s’amuser et mépriser avec la vie du peuple jusqu’à ce niveau» S’est-il exclamé.

Le président de la PCC a aussi rappelé  que l’obtention de la carte Nina est un droit Constitutionnel. C’est pourquoi, il demande au gouvernement de prendre des dispositions afin que tous les maliens puissent accéder au précieux sésame sans payer le moindre sous.  C’est une obligation légale. Car, affirme-t-il, du moment où vous imposez le devoir et le droit aux gens vous avez l’obligation de satisfaire votre mission.

Avant de terminer, le Pr. Clément Dembélé prévient « on viendra ici le temps qu’il faut jusqu’à la satisfaction de nos besoins. Car il n y’ a pas de  limite dans la revendication de ses droits ». D’ores et déjà, il entrevoit une grande manifestation, le 26 octobre prochain, au boulevard de l’indépendance contre le problème de la carte Nina.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Lastus 20 Oct 2019 at 02:23

    ” … Pour avoir la carte NINA, il faut payer très cher…….. Pour la mienne, un idiot qui y travaille demandé 115 000 FCFA… ” … /// …

    :
    115 000 F cFa pour obtenir la Carte Nina… ? Tu es sûr, qu’il ne t’a pas demandé ça…, pour plaisanter… ?

    C’est une provocation… ?

    L’argent récolté sert-il à assurer le salaire des Agents chargés de la confection et à la distribution des Cartes… ?
    Même si c’était le cas. L’ETAT doit juste réclamer un timbre fiscal ou juste le prix du timbre fiscal. Mais en aucun cas, l’obtention de cette Pièce d’Identité ne doit faire l’objet d’un trafic par des Agents de l’ETAT.
    Ce qui se passe est juste scandaleux. L’Etat créé des problèmes là où il ne devrait pas y en avoir.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  2. Pour avoir la carte NINA, il faut payer très cher…….. Pour la mienne, un idiot qui y travaille demandé 115 000 FCFA……………….. Si tu s ton récépicé, il te trouve à ton bureau avec les documents nécessaires, tu les remplis et ensuite il t’emmene ta carte quelques temps après………………. je lai envoyé se faitre foutre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. “Les membres de la Plateforme pour la corruption et le chômage ne décolèrent pas.”

    CONTRE ou pour la corruption et lechomage ????

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here