Enseignants fictifs à Mountougoula : Le maire et ses 8 co-inculpés placés sous mandat de dépôt

4

Accusés d’atteinte aux biens publics, le maire de la Commune rurale de Moutougoula, Adama Diarra et 8 autres personnes ont été placés en détention le vendredi dernier.

Les mis en cause qui sont tous de la Commune rurale de Mountougoula, dans la préfecture de Kati, région de Koulikoro, ont fait l’objet de dénonciation au Pôle économique et financier de Bamako. L’accusation est relative à une vingtaine d’enseignants fictifs dont les émoluments étaient évalués à 100 000 F CFA par mois.

Dans une correspondance en date du 30 septembre 2019 adressée au procureur de la République près le tribunal de la Commune III en charge du Pôle économique et financier de Bamako, l’Association malienne de lutte contre la corruption et la délinquance financière (AMLCDF), présidé par Moussa Touré, regroupant plusieurs autres associations, dénonçait le maire de Mountougoulou,  Adama Diarra pour une gestion douteuse du budget communal en rapport avec le salaire des enseignants des collectivités territoriales.

La lettre donnait en même temps une piste au procureur Mahamoud Kassogué. Il s’agissait pour lui, de s’intéresser particulièrement à la gestion faite par l’édile concernant le paiement des salaires des enseignants des collectivités territoriales.

Après une enquête diligentée par la brigade du Pôle économique, 8 suspects en plus du maire ont été inculpés.  Il s’agit entre autres du maire, du régisseur, le contrôleur financier. Ils sont soupçonnés d’avoir indument grossi la liste des enseignants émargeant au budget communal. Le système consistait à créer de vrais faux enseignants dont les salaires leur revenaient comme de droit.

Cette manœuvre frauduleuse qui a duré des années a occasionné une perte financière de plus de 27 millions de F CFA à la Commune rurale de Mountougoula. Le maire et ses complices ont été envoyés le vendredi 6 décembre, à la Maison centrale d’arrêt de Bamako pour atteinte aux biens publics.

 

Abdrahamane Dicko

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. C’est plutôt Daouda DIARRA….. il y a quelques années j’étais a Moutougoula pour un soutien de ONG et ce maire et collègues ont demande plus d’aide pour “clôturer leur école public”…. imagine que entre temps il y a ce vol en cours! Ah le Mali est étonnant! Ce même maire a dans sa commune de grosses entreprises d’exploitation de carrière ( pierres dolérites) avec des chiffres d’affaires en milliards depuis plus de 10 ans… mais jamais il n’a pu imposé le bitumage de la route de 7 a10 km qui vire de la route de Segou (RN6) a Dialakorobougou- Moutougoula. Cette route entasse par les bennes qui transportent ces graviers dégage au quotidien un millier de tonnes de poussière toxique sur les habitant de Dialakorobougou et Moutougoula sous sa regarde incapable …. mais hélas il préfère laisser ces entreprises arroser cette route chaque soir que de leur dire de bitumer la route. Cela n’en dit pas long sur son insouciance vis a vis du bien-être ses constituants? Quel genre de maires sont ces maires qui sont toujours a Kati mains remplies de dossiers de terrains a vendre ou a morceler!? Aw ni Allah tiè nin communew be seka bo noko la!?

    Bien fait par la justice… ils n’ont qu’a vomir l’argent haram voler de nos enfants de Moutougoula! Quelle honte!

  2. C’est plutôt Daouda DIARRA….. il y a quelques années j’étais a Moutougoula pour un soutien de ONG et ce maire et collègues ont demande plus d’aide pour “clôturer leur école public”…. imagine que entre temps il y a ce vol en cours! Ah le Mali est étonnant! Ce même maire a de grosses entreprises d’exploitation de carrière ( pierres dolérites) avec des chiffres d’affaires en milliards depuis plus de 10 ans… mais jamais il n’a pu imposé le bitumage de la route de 7 a10 km qui vire de la route de Segou (RN6) a Dialakorobougou- Moutougoula. Cette route entasse par les bennes qui transportent ces graviers dégage au quotidien un millier de tonnes de poussière toxique sur les habitant de Dialakorobougou et Moutougoula sous sa regarde incapable …. mais hélas il préfère laisser ces entreprises arroser cette route chaque soir que de leur dire de bitumer la route. Cela n’en dit pas long sur son insouciance vis a vis du bien-être ses constituants? Quel genre de maires sont ces maires qui sont toujours a Kati mains remplies de dossiers de terrains a vendre ou a morceler!? Aw ni Allah tiè nin communew be seka bo noko la!?

    Bien fait par la justice… ils n’ont qu’a vomir l’argent haram voler de nos enfants de Moutougoula! Quelle honte!

  3. C’est une bonne nouvelle . Peut importe le montant . M. le Maire et ses complices répondront devant la justice des faits qui leur sont reprochés . Me Malick COULIBALY , Ministre de la Justice des Droits de l’homme , Garde des Sceaux, M. KASSOGUE , Procureur ant-cortuption , l’ensemble des magistrats , fonctionnaires de l’Administration de la Justice malienne, vous êtes à féliciter pour les résultats déjà obtenus en si peu de temps. Sans nul dout le peuple patriotique est avec vous. Il vous accompagnera et vous assistera avec tous les moyens pour la manifestation de la vérité . Il s’agit d’une mission très difficile , mais exaltante pour le devenir du Mali. Si rien n’est fait dans ce domaine , le Mali va disparaître . Les autres scandales financiers : les avions militaires , achetés en épave et cloués au sol, les équipements des FAMAs , l’engrais frelaté , etc…., doivent être votre priorité maintenant . Nous entendons plusieurs version sur les avions et équipements militaires. Il vous appartient d’informer au fur et à mesure le peuple sur l’evolution de chaque cas , sans rentrer dans les détails de l’instruction . Nous savons que ces scandales financiers épinglent des gens hautement placés dans les hautes sphères de l’Etat, qui par tous les moyens s’opposent à l’instruction de ces dossiers, mais il s’agit de l’Etat plus fort que quiconque . En abandonnant ces dossiers sensibles qui contribuent à assoir la souveraineté de notre pays , nous tomberons sous la balle assassine de l’ennrmi C’est à dire le djihadisme qui menace l’existence même de la nation . Notre armée doit être équipée . Ces fonds ont été débloqué pour ça et qui ont été détourné ou volé par quelques personnes hautement placées dans les sphères de l’Etat , j’allais dire le cercle restreint d’IBK . Ils ont l’obligation de rendre compte au peuple souverain du Mali. Que chacun soit convaincu que la justice est rendue au nom de peuple . Je ne défends personne , les Maires et autres qui sont poursuivis doivent répondre devant la justice . Le constat est que dans les contrats d’achat d’avions , d’ewuiprments militaires , d’rngrais frelaté etc… ce sont plusieurs centaines de milliards détournés ou volés .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here