Corruption au Mali : Les parlementaires engagent une lutte implacable contre le phénomène

1

Lutte contre la corruption et la délinquance financièreLa représentation nationale a servi de cadre, le samedi 6 juin 2015, à la tenue d’un forum entre l’Assemblée nationale et la société civile sur la lutte contre la corruption au Mali. Organisé par le Réseau des parlementaires Maliens pour la lutte contre la corruption en partenariat avec le National Democratic Institute (NDI), l’objectif général de ce forum est de renforcer les liens entre l’Assemblée nationale et les organisations de la société civile en les amenant à avoir une compréhension commune et partagée sur les questions prioritaires pour le pays. La cérémonie d’ouverture dudit forum était présidée par le vice-président de l’hémicycle, Mamadou Tounkara en présence du directeur résident du NDI au Mali, Dr Badié Hima, du président dudit Réseau, Zoumana N’Tji Doumbia et d’autres personnalités.

Selon l’honorable Zoumana N’Tji Doumbia, la corruption est un phénomène en constante progression qui préoccupe la communauté Internationale, les instances régionales, sous régionales et les citoyens, au regard de la menace qu’elle constitue pour la stabilité et la sécurité des sociétés, le fonctionnement normal des institutions, la préservation des valeurs démocratiques et éthiques. Avant d’ajouter qu’elle est inquiétante d’autant plus qu’elle est de nature à annihiler tous les efforts de développement. Selon lui, elle touche tous les Etats, qu’ils soient développés, à économie en transition ou en développement. A ce titre, dit-il, le phénomène est devenu un sujet de préoccupation pour la communauté internationale. « En organisant cet événement, le Réseau des Parlementaires maliens contre la corruption a souhaité marquer à nouveau, sa détermination à mener cette lutte pour éradiquer le phénomène de la corruption au Mali. A travers le monde, les parlementaires s’organisent pour participer à la lutte contre le fléau », a-t-il dit. En fin, il a remercié le NDI et l’Usaid pour leur appui technique et financier. Pour le directeur résident du NDI au Mali, Dr Badié Hima, la corruption est un fléau qui n’épargne personne et dont les effets néfastes se font d’abord et surtout sentir sur les couches les plus pauvres de la population qui composent la majorité de nos concitoyens. En outre, il a apprécié les nombreuses initiatives en cours au Mali afin d’endiguer le fléau dont la loi réprimant l’enrichissement illicite. Quand à Eric Pacific de l’Usaid, la transparence et la lutte contre la corruption sont non seulement une priorité pour l’Ambassade Américaine et l’Usaid, mais aussi une valeur Américaine. Avant de signaler que l’Usaid va investir 50 millions de dollars soit 25 milliard de FCFA au cours des 5 prochaines années dans des programmes qui permettront d’accroitre la reddition des comptes publiques au Mali. Le vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable Mamadou Tounkara a mis l’accent sur le rapport du vérificateur général qui fait état des irrégularités. La volonté du Mali à lutter contre la corruption est concrétisée par l’adhésion du pays aux instruments internationaux, régionaux et sous régionaux tels que la convention des Nations Unies contre la corruption, signée à Mérida (Mexique) le 09 décembre 2003, ratifiée par loi N°05-043 du 02 Avril 2005.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. franchement tu es mal placé pour parler de la corruption Zoumana N’ji Doumbia. je me demande s’il n’y a pas deux zoumana, un Zoumana qui fait tout pour confisquer le terrain de son voisin pourquoi ? puisque il est député en plus il est de Mouvement Présidentiel. Certainement tu serra frappé par une surprise assez désagréable. sache très bien que quand tu vois la justice tarde à agir, c’est juste pour mieux châtier les injustes . Pour un simple terrain tu te fait du mal. es-tu immature et imbécile jusqu’ à ce niveau là ? Ce farfelu vantard me fait pitié car il n’as jamais vu un ancien député. tu es tout à fait démasqué mon cher dépité .

Comments are closed.