Crise multidimensionnelle du Mali : la Codem propose des pistes de solutions

0

Les propositions de la Convergence pour le Développement du Mali s’articulent autour de trois axes qui sont : un message d’urgence du Chef de l’Etat à la Nation ; la tenue des législatives dans les délais prévus; l’organisation d’un dialogue national inclusif qui conduira aux réformes sans aucune précipitation. 

Maliveb.net – Sur le premier point, la Convergence pour le Développement du Mali estime qu’il est de la responsabilité du président de la République d’apporter des solutions aux problèmes auxquels le pays est confronté. « En tant que garant de la constitution et de la cohésion sociale, il est naturellement du ressort du chef de l’Etat d’éclairer la lanterne du Peuple sur les grandes orientations qu’il entend donner à la République pour répondre à leurs aspirations légitimes », souligne le parti fondé par Housseini Amion Guindo.

Selon le parti de la quenouille, le peuple malien dans  toute sa composante est préoccupé par la recherche de solutions aux crises multiples que le pays connait. En pareille circonstance, la Codem souligne qu’il « appartient au Président de la République, seul garant de la Constitution de rassurer les maliens et de redonner confiance non seulement par les annonces mais aussi par les actes par lesquels il compte prendre les choses en mains comme il l’a déjà déclaré ».

L’organisation des élections législatives dans les délais prévus

Concernant le deuxième point, la Codem fustige la prorogation du mandat des députés, dont elle juge illégale et illégitime. Le parti de la quenouille rappelle qu’il « est impératif de retourner à l’ordre constitutionnel largement mis à mal par la prorogation du mandat des députés ». Cela à travers l’organisation des élections législatives dans les délais prévus. Toute chose qui  « contribuera non seulement à éviter d’en rajouter à la crise, mais également à permettre les réformes ou la révision constitutionnelle souhaitée par le Président de la République dans une atmosphère apaisée et sereine ».

Dialogue politique inclusif

Par rapport au troisième et dernier point, la Codem, propose dans le sillage des élections législatives, la tenue d’un dialogue politique national. « Ce forum qui pourra regrouper l’ensemble de la classe politique, la société civile et les groupes armés dégagera des pistes et des solutions secteur par secteur à la crise multidimensionnelle que connait notre pays »,précise le parti d’HousseiniAmionGuindo.

La Codem souligne que le projet de constitution ainsi que les pistes de solutions issues de la concertation nationale seront  soumis à la nouvelle Assemblée Nationale « investie de la légitimité et de la légalité ». Lesquelles sont indispensables pour de telles reformes.

Abdrahamane Sissoko/Maliveb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here