Crise politique : La CMD demande la dissolution de l’Assemblée Nationale

6

La Coalition Cheick Modibo Diarra était face à la presse le samedi dernier à son siège   sis   à Hippodrome pour évoquer   les questions brûlantes   de   l’heure.   Elle a   saisi   cette occasion   pour faire des suggestions au gouvernement pour la stabilité du pays.Soucieux de la détérioration du contexte sécuritaire de notre pays, la coalition” CMD” a animé une conférence de presse le samedi dernier pour éclairer la lanterne des Maliens sur sa position. D’entrée de jeu, le conférencier Mahamane Mariko a fait observer une minute de silence à la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires des attaques meurtrières que notre pays a connues ces derniers temps.”La situation est grave à tous les niveaux de la vie de la nation. Dela   crise   scolaire enpassant par l’insécurité, la crise   politique   et   le front   social.Donc, nous   devons   agir, car   tous   ces   maux   sont   à   la   base   de   lamauvaise gouvernance”, a déclaré Mahamane Mariko.La Coalition CMD exige une enquête pour édifier le peule malien sur les vraies causes des massacres d’Ogossagou et d’Aguel Hoc, afin d’assigner les auteurs en justice. Elle demande une relecture de l’accord de défense   entre   note   pays   et   la   France.   La   CMD   demande   également une évaluation   de   la   mise en œuvre   de   la   Loi   d’Orientation   et   de Programmation militaire ; la sécurisation par l’Etat des populations etde   leurs   biens   sur   l’ensemble   du   territoire   national ; ladissolution de toutes les milices…Concernant le front social, le conférencier préconise un dialogue social inclusif avec toutes les parties prenantes sous les bons offices du Médiateur de la République, en collaboration avec d’autres forces vives de la Nation. Il a ensuite invité le gouvernement de tout faire pour évitrer   une   année blanche au Mali, en   payant   les salaires des enseignants, car c’est leur droit d’aller en grève.

“Nous sollicitons la dissolution de l’Assemblée nationale et son remplacement par une Assemblée constituante consensuelle, inclusive et représentative des forces vives de la nation ; la suspension du projet de réformes administratives et institutionnelles car nous n’avons pas encore recouvert tout le territoire donc on ne peut pas parler de révision constitutionnelle”, a affirmé Mahamane Mariko. La   Coalition   Cheick   Modibo   Diarra   considère   qu’un   pays   se développe avec ses opérateurs économiques.     Aussi, exhorte-t-elle   l’Etat à payer la dette intérieure pour soutenir davantage nos opérateurs.

Seydou Diamoutenin

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. “…car tous ces maux sont à la base de lamauvaise gouvernance”, a déclaré Mahamane Mariko…” NON! C’EST LA MAUVAISE GOUVERNANCE QUI EST A LA BASE DE TOUS CE MAUX ET NON LE CONTRAIRE.
    C’EST QUEL PARTI CA ENCORE?

  2. “….. une relecture de l’accord de défense entre note pays et la France….”

    L’ ARRET TOTAL DE TOUT ACCORD DE DÉFENSE AVEC LA FRANCE EST UNE URGENCE, SINON L’ INFILTRATION DES FAMAs PAR LES SERVICES FRANCAIS SERA TOTALE ET SES EFFETS NÉFASTES RESTERONT ENCORE PENDANT 60 ANS.

  3. “Donc, nous devons agir, car tous ces maux sont à la base de la mauvaise gouvernance”, a déclaré Mahamane Mariko.

    NON,

    LA MAUVAISE GOUVERNANCE EST Á LA BASE DE TOUS CES MAUX….

  4. CMD a bien approuvé (par ricochet) tout ce qu’il y a actuellement de gâchis politique dans ce pays. Merci et bye bye jamais tu ne seras élu dans ce pays…ni même pris au serieux.

  5. Je suis d’accord avec vous Touré A., d’ailleurs, a quoi servira de dissoudre une assemblée dont le mandat des députés est terminé?

  6. Vous reconnaissez que rien ne va au Mali et pourtant c’était déjà le cas avant les présidentielles! Mais par égoïsme et méchanceté ou je sais quelle autres intentions, vous aviez refusé de donner des directives à vos électeurs. Aujourd’hui non seulement vous n’êtes pas aux affaires mais aussi vous avez contribué à couler ce pays! Rien ne vaut le Mali pour les maliens alors mettez vos egos de côté et unissez vous contre l’ennemi commun, qui est l’insécurité, la mal-gourvenance, le féodalisme à la france, l’ONU et la minusma.
    Le bon sens aurait voulu qu’il y ait un candidat unique pour dégager ce vieux incapable mais toute la classe politique malienne a failli, à présent il ne nous reste plus que les manifestations à l’Algérienne ou à la Soudanaise pour changer la donne. Autrement d’ici peu le Mali cessera d’exister, avec des larbins qui ne raisonnent qu’en termes de minusmerde, onu, france, accords de mer.de, etc.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here