Crise socio-politique au Mali : Quand le clan présidentiel échoue dans sa tentative de résister au M5-RFP

0

Les soutiens du président de la République ont brillé par leur absence, surtout par leur inefficacité à faire le poids face à l’offensive politico- médiatique du M5.

Si le Mouvement du 05 juin- Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) est un mouvement hétéroclite, il en est de même pour le clan présidentiel. Ce dernier est composé de plusieurs tendances qui sont parfois rivales et qui s’adonnent à une guerre fratricide au détriment du Président qui en sort affaibli. Dans le premier cercle, on trouve la famille présidentielle. La première dame est complètement effacée depuis le 5 juin.

Le symbole de ce cercle, Karim, est encore plus décrié que son père dans cette crise. Publiquement, il fait profil bas depuis sa sortie ratée en publiant une vidéo le 5, qui narguait les manifestants. Dans l’ombre, il essaie de sauver les meubles en se basant sur certains acteurs qui sont dépassés par la tournure des événements.

Le premier cercle bis est composé des autres proches du Président (chef d’Etat-major particulier, Dgse, etc.). Celui-ci travaille à maintenir l’armée et les services de sécurité favorables au Président. Car ces derniers peuvent faire basculer les choses très rapidement. Dans le second cercle, on retrouve le Premier ministre qui continue d’assurer le fonctionnement de l’administration sans Gouvernement. Boubou ne peut être sur deux fronts. Donc il s’assure du fonctionnement de l’Etat tout en regardant de loin les contestations.

Le RPM qui est fortement divisé depuis les élections législatives est le troisième cercle autour du Président. Depuis le 05 juin 2020 (premier meeting gigantesque du M5), le parti semble avoir retrouvé une cohésion pour sa survie. Mais le mal est fait, le parti a tardé dans sa réaction dès le début.

Dans le dernier cercle, on retrouve les nombreux courtisans, ils sont politiques, hommes d’affaires, religieux, opposants fraîchement devenus majorité: leur particularité, c’est qu’ils ne veulent pas s’engager à100%. Car flairant un risque de changement du pouvoir. Ils se disent qu’ils ne devraient pas mouiller le maillot plus que les autres cercles qui ont le plus profité du régime.

C’est donc un clan présidentiel très divisé et léthargique qui tente, sans succès, de résister au déferlant M5. Le clan présidentiel manque de coordination. Par ailleurs, le Président s’est affaibli en se séparant chaque fois de façon brutale de certains de ses anciens alliés, qui se tournent naturellement du côté de ses adversaires.

M. ASSORY

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here