Détérioration de l’état de santé de Soumeylou B Maïga : L’Asma redoute un assassinat programmé de son président

0

L’ASMA-CFP a tenu un point de presse avant-hier samedi à son siège. Sous la houlette d’Issa Diarra, son secrétaire général, il était question d’informer l’opinion nationale et internationale et la prendre à témoin sur la détérioration de l’état de santé de leur président Soumeylou Boubeye Maïga. L’ancien Premier ministre va de mal en pire, affirment ses partisans et camarades politiques, en attirant l’attention des autorités de la transition, des leaders politiques et religieux ainsi des familles fondatrices de Bamako sur ce qui leur semble un assassinat programmé. Aux dires du principal conférencier, depuis l’arrestation de Soumeylou Boubeye Maiga, le 26 août 2021, la direction de l’Asma n’a eu de cesse de dénoncer ses conditions de détention « inadaptées à son âge et à son état de santé fragile ». Les démarches et sollicitations entreprises ont été vouées à l’échec, a déploré M. Diarra en insistant sur la dégradation de l’état de santé du détenu. Faute de plateau technique adapté au Mali, le cas SBM exige, selon ses camarades, une évacuation médicale d’urgence à l’étranger, tel qu’en atteste le certificat médical établi par son médecin traitant. Ledit certificat n’a été envoyé au Premier ministre, au Garde des Sceaux ainsi qu’au Directeur national de la santé, qui n’y ont donné aucune suite, a-t-il indiqué. Et de dénoncer au passage un mutisme coupable, qui laisse penser, à ses yeux, que ceux qui sont en mesure de prendre la décision de l’évacuation de Soumeylou Boubeye Maiga jouent la montre, rivalisent de diversions pour laisser le mourir.

Parlant de l’état de santé de son président, après une visite à la clinique Pasteur, Issa Diarra s’alarme : « … Croyez-moi ! il va très mal. Aujourd’hui, l’homme a perdu plus de 20 kilos, il ne dort plus, ses yeux jaunis et enfoncés, une démangeaison généralisée donnent un tableau clinique des plus inquiétants, ne présageant absolument rien de bon». Et de s’interroger sur le droit d’un détenu ou d’un prévenu à la santé ainsi que sur les motivations qui sous-tendent le maintien de SBM dans cet état.

Par conséquent, le vœu de l’Asma CFP est de voir son président recouvrer sa santé avant de faire face à la justice de son pays.

Au nom du parti, M. Diarra a par ailleurs la sonnette d’alarme en sollicitant l’implication active des autorités de la transition, de toutes les personnalités morales, politiques et religieuses du pays, au risque de nourrir des remords su le pire arrivait, alors qu’il est inévitable si les mesures adéquates interviennent à temps.

 

Amidou Keita

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here