Deux ans de gouvernance IBK : Majorité et opposition apprécient…

138
S.E.M. IBRAHIM BOUBACAR KEÏTA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
S.E.M. IBRAHIM BOUBACAR KEÏTA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Alors que la Coordination des partis politiques de la majorité  présidentielle juge le bilan d’IBK positif sur la stabilité, la relance de l’économie et s’apprête à le célébrer, l’opposition dresse un bilan mitigé des premières années du président à la tête du Mali. Deux ans après la présidentielle, majorité et opposition s’affrontent dans un débat sans merci. Décryptage.

 

4 septembre 2013-4 septembre 2015. Il y a deux ans, jour pour jour, que le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita a prêté serment pour 5 ans, après sa victoire le 11 août 2013. Héritant d’un Mali en conflit au nord, une armée en lambeaux, un Etat affaibli par les multiples crises politiques, les deux premières années du président ne semblent pas convaincre toutes les couches sociopolitiques du pays. Malgré les résultats enregistrés dans la résolution de la crise du Nord qui a abouti à la signature en mai et en juin 2015 d’un accord de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger entre le gouvernement et les groupes armés.

Pour le vice-président du parti Yéléma, Amadou Aya, les comptes sont bons pour la deuxième année de gestion d’IBK. “Il est vrai que beaucoup reste encore à faire, mais l’espoir est permis. La situation sécuritaire dans lequel le Mali était plongé ne favorisait pas la signature d’un accord de paix définitif dans un délai raisonnable. Je pense que la signature de cet accord est un facteur qui va amener le pays vers une sortie définitive de crise”, souligne le vice-président du parti de l’ex-Premier ministre, Moussa Mara. Et de regretter que sur le plan de la relance économique il y a eu de difficultés.

Selon M. Aya, les signaux sont là aujourd’hui pour un nouveau départ. “Dans une situation de crise, il y a toujours des effets collatéraux. La guerre asymétrique est la plus difficile à combattre. Mais le Mali tend vers le bout du tunnel. Le gouvernement a fait voter le projet de réforme et de mise à niveau des Forces armées du Mali (FAMa), notamment à travers la loi d’orientation et de programmation militaire en février dernier. La lecture juridique pour renforcer la loi antiterroriste qui donnerait aux autorités davantage de moyens, préventifs et répressifs à l’instar d’autres pays de la région est en cours. Elle contribuerait par ailleurs à rassurer une population parfois en proie à la psychose…”

Sur le plan politique, le Premier ministre associe l’ensemble de la classe politique, majorité, opposition et société civile aux questions de gouvernance afin de susciter l’union nationale. “L’Etat est aujourd’hui dans une logique de reconstruction, après les coups de la crise. La lutte contre la corruption est engagée, une gangrène qui touche tous les secteurs. En deux années, plusieurs actes ont été posés dans le sens de la transparence…”

Le secrétaire général du bureau politique de la Convention social-démocrate (CDS-Mogotiya) et président du groupe parlementaire APM, Me Zoumana Ntji Doumbia, soutient le caractère positif de la deuxième année de gestion d’IBK. “Comme la première année, la deuxième était aussi une année de défis pour le président. Et au terme de l’exercice, nous pouvons nous réjouir beaucoup du gouvernement. Nous avons de belles avancées dans le processus de paix et la signature d’un accord en mai et juin derniers, la question de réforme des forces armées a été adoptée et le retour des partenaires techniques et financiers est une réalité de nos jours”, se félicite-t-il. Il rappelle que beaucoup reste à faire pour consolider les acquis en matière de gouvernance.

Pour les partis politiques de l’opposition, les Maliens retiennent aujourd’hui une succession de scandales financiers, avec en toile de fond la mauvaise gouvernance, tache noire sur les premiers pas du président de la République.

“Le slogan phare, l’honneur du Mali est devenu un triste souvenir pour les Maliens. Les dirigeants actuels n’ont pas une vision critique pour le Mali. Le système est caractérisé par des erreurs de casting et des dysfonctionnements réels. Il y a un véritable problème de gouvernance au sommet de l’Etat. Cela confirme ce que l’opposition pensait : il manque une feuille de route au président, les priorités n’ont jamais été définies. L’attente des Maliens était très forte sur des sujets comme la sécurité, la réconciliation nationale, la justice… On n’a pas beaucoup bougé depuis. Kidal est toujours quasi inaccessible. Partout au pays, on assiste à une recrudescence de l’insécurité. Le processus de paix entamé depuis les premiers jours de son élection tarde à donner résultat, avec les groupes armés. Enfin, les investisseurs ne sont pas encore rassurés”, déclaré le président du Parti lumière l’Afrique, Seydou Diawara dit Martin.

 

IBK compte sur les milices pour libérer le Nord

Beaucoup de Maliens s’attendaient à ce que la situation du nord soit débloquée, mais à l’analyse des choses, il faut encore s’armer de patience.

“Le président fonde beaucoup d’espoir sur les milices pour libérer le Nord. Les groupes armés sont aussi divisés, mais le gouvernement n’a pas non plus une ligne très claire. A mon avis, il faut une vision claire pour aider notre armée à reconquérir Kidal, ce qui n’a pas été le cas”, souligne le président du Pla.

Ce constat est du reste partagé par le président du groupe parlementaire de l’opposition, Mody Ndiaye. Selon l’honorable, la 2e année du président a été marquée par le processus de négociation pour le retour de la paix dans la partie septentrionale du pays et la stabilité sur l’étendue du territoire. “Mais nous regrettons qu’au cours de ce processus les questions d’intérêt national n’ont jamais été sur la table de la représentation nationale. Aucun débat n’a fait l’objet de communication. En plus l’opposition de façon générale n’a pas été associée au processus. Aujourd’hui nous pensons que les préoccupations des Maliens n’ont été prises en compte dans l’élaboration de l’accord signé le 15 mai et 20 juin 2015”, affirme-t-il, ajoutant qu’au-delà de cette question de sécurité, qui est principalement le plat de résistance du régime, la situation économique aussi est peu reluisante.

“Les politiques budgétaires pour la relance du secteur de l’économie peinent à porter fruit. Nous sommes vraiment inquiets. Et nous pensons que le bilan n’est pas satisfaisant puisque notre pays connait aujourd’hui des moments difficiles. Il urge aujourd’hui de procéder à un changement de fond et non de forme pour que l’an III ne soit pas émaillé de taches noires”, espère-t-il.

“On est très loin du compte de 200 000 emplois et de 50 000 logements sociaux. Selon les rapports, les emplois créés pour l’heure ne sont que de l’ordre de 30 000 et pour les logements sociaux nous sommes à 6000 sur 50 000. Il faudra encore attendre pour voir réaliser les projets d’IBK…”, comptabilise le député Ndiaye.

Bréhima Sogoba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

138 COMMENTAIRES

  1. Slt belle fille vous invite a ses massages so soft et super relax .Pour liberez le stress du bureau et de la vie quotienne venez gouter la douceur de ses mains magiques mmm qui vous ameneront au 21e ciel paradisiaque.le numero de la detente cest 00223 72 36 83 69.bisoux doux 😀 😀 😀

  2. Je me demande bien si ceux qui sont là a critiqué le président se rendait compte du trou dans lequel se trouvait le Mali ? Le Mali était noyé jusqu’au cou. Mais grâce à IBK nous sommes en train de quitter dans ce trou mais les individus malhonnêtes ne voient pas cela et ils se permettent de dire du n’importe quoi sur lui

  3. Ceux qui pensent que le pouvoir d’IBK n’est pas à la hauteur, ne connaissent rien de la situation actuelle. IBK est un homme de parole et il est en train de se battre pour le pays. Il a beaucoup fait dans ces 2ans et malgré tout s’il y a des personnes qui trouvent qu’il n’a rien fait vraiment je suis désolé pour ces personnes.

  4. On doit comprendre IBK et le soutenir dans tout ce qu’il fait. Mais il y’a aussi des journalistes qui sont pire que des opposants, ils passent tous leurs temps a publié des articles qui n’ont rien avoir avec la vérité pour mettre la population en conflit avec le gouvernement. Il est temps que tout cela s’arrête, on doit soutenir le président et lui faire confiance.

  5. On sait tous qu’IBK a des bonnes intentions pour le Mali, et il peut réaliser tous les promesses qu’il a fait aux maliens lors de l’élection présidentielle. En plus son plus grave rêve est que la paix revient au Mali.

  6. c’est vrai le Mali souffre mais IBK fait vraiment tout ce qui est dans son pouvoir pour le Mali. Depuis sa nomination comme président de la république il est en train de se battre corps et âmes pour les maliens. Il est entrain de réalisé tous les promesses fait aux maliens. Vraiment il mérite tous nos encouragements.

  7. Qu’on soit de l’opposition ou de la majoritaire, le bilan des deux (2) ans qu’Ibrahim Boubacar Keïta a fait à la tête des armées ne doit pas être mitigé de notre point d’avis. Mais je sais que l’opposition malienne s’inscrira dans sa logique, celle qui consiste à voir tout contrairement, négatif. 😆 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  8. 4 septembre 2013-4 septembre 2015, c’est la deuxième année d’Ibrahim Boubacar Keïta au pouvoir. Les maliens se prononcent sur le bilan. Chacun a sa vision du bilan. IBK comme toute autre personne a fait des bilans positifs et négatifs. Mais à ce que je sache, comparer aux deux autres régimes précédents, la gestion d’IBK est sans reproche. Seulement les occidentaux, dans leur habitude, font des pressions sur lui. C’est le soutien de la population qui l’aidera à relever le défi de l’insécurité. 😛 😛 😛 😛 💡 💡 💡 💡

  9. Deux ans de gestion d’Ibrahim Boubacar Keïta, le Mali va de l’avant dans la gestion de la crise du nord. IBK a fait de son mieux. Beaucoup a été fait. Mais beaucoup reste encore à faire. Ce n’est pas facile d’être à la tête d’un pays qui connait une crise multidimensionnelle. Souhaitons une bonne continuation à IBK pour le reste de son mandat. 😆 😆 😆 💡 💡 💡 💡

  10. Tous les maliens auront à faire leur analyse sur la gestion du pays après les deux ans qu’a passé Ibrahim Boubacar Keïta à la Magistrature Suprême du pays. En tant que malien, digne et fier de l’être je trouve que les 2 ans passées au pouvoir, IBK a de bonnes initiatives pour cette nation. J’invite les maliens à soutenir son régime et espérer à un bon résultat d’ici la fin de son mandat. 😛 😛 😛 😆

  11. La majorité et l’opposition apprécient tous de leur façon le bilan des deux ans de gouvernance d’Ibrahim Boubacar Keïta. Certains le trouvent positif. Tandis que d’autres trouvent le contraire. Mais néanmoins on doit tous s’unir pour l’accompagner pendant le reste de son mandat. 😆 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  12. Le président IBK, est le président qui se soucie réellement du bien du Mali, car les trois régimes auxquels il a succédé ont juste prit leur part de gâteau, empirer la situation et s’en n’ont allé. IBK à son arrivé à d’abord voulu la paix, la réconciliation et la construction des grandes infrastructures à Bamako.

  13. Amadou Aya, je suis du même avis que vous, à travers son discours lors de sa visite, du camp Tièba Traoré de Sikasso, on sent qu’il porte vraiment à cœur le bien-être de nos forces armées. Il porte à cœur l’amélioration des conditions de travail et de vie de nos forces armées. Il porte à cœur le réarmement solide de nos braves armées. Il porte à cœurs l’armée malienne. Il porte à cours le bien-être de tous les maliens et le bonheur du Mali. Nous félicitons notre très cher Président IBK. Qu’il sache aussi que le cœur des maliens vibrent et vibreront de confiance pour lui.
    Nous félicitons notre brave armée malienne. Ils nous ont prouvé que la population peut compter sur eux. Nous les félicitons pour leurs efforts de protection de la population. Nous sommes très fier d’eux, ils sont en train, tout comme le Président, de sauvé l’honneur et la dignité de notre MALIBA. Ils ont le soutien de tous les maliens. Ils font la fierté des maliens.

  14. Me Zoumana Ntji Doumbia, en deux ans, il a sauvé l’honneur et la dignité du Mali. A travers la crise, les maliens ont subi toutes sortes d’humiliation. Les maliens voyaient leurs honneurs et dignité complètement bafouer. Mais ils savaient que leurs seul et unique espoir, pour redresser cette situation était IBK, raison pour laquelle, ils l’ont élu à 77%. Les maliens conscient sont avec lui et savent qu’avec IBK, le meilleur est à venir.

  15. Chers opposants, vos propos n’étonnent pas. Le problème que raconte IBK aujourd’hui dans sa gouvernance est en parti du à la signature de l’accord de paix, car certains candidats malheureux comme votre chef Soumaila, ne veut pas de la paix au Mali, il ne digère toujours pas sa défaite face à IBK et s’active donc à tout faire pour nuire à sa gouvernance, nous savons tous que les attaques à Bamako et environ sont l’œuvre de Soumaila et ses alliés, comme TIEBILE. Ils visent à saboter l’accord signé par IBK, et visent à le décrédibiliser auprès de la population. Ils sont de mèche avec certains hommes armés. Mais qu’ils sachent que le cœur des maliens vibre et vibrera toujours pour IBK et il fera ses deux mandat INCHALLAH.
    Dites à Soumaila de ma part qu’il n’est pas de taille à être Président du Mali, il n’a aucune qualité qui mérite d’être Président malien. Donc il peut toujours dilapider ses milliards dans les magouilles, mais il ne sera jamais président malien.

  16. Les hommes politiques doivent d’abord laisser de côté leurs luttes farouches pour le fauteuil présidentiel et combattre d’abord l’ennemi commun qui vise la destruction du pays. Le Président dans sa mission a besoin du soutien de tous les maliens, et surtout de sa famille politique. Il doit être normalement compris par les membres de la mouvance présidentielle mieux que personne.
    Les maliens, qui ont élu IBK à 77%, doivent toujours le soutenir et le comprendre dans tous ses actions. Sa famille présidentielle doit vraiment « resserrer les rangs » comme il l’a si bien dit.

  17. Bravo et joyeux anniversaire mon MASSAKE 😀 😀 :-t D 😀 que Dieu vous donne la force de répondre à toutes les aspirations qu’attendent de vous les 77,6% de voies qui vous ont élu. Bonne chance à vous pour le reste. Vive le Mali et Vive IBK ❗ ❗ ❗

    • KASSIN le chien de l’URD 😆 😆 😆 tu as changé le pseudo encore 😆 😆 😆 mieux vaut que tu laisses les forums sinon tu vas perdre tout ton temps à aboyer personne ne vous écoutera. AN YI TA I KOUMA DJA DJA EYE SOUMAÏLA CISSE KA WOULOUNI DEYE.

  18. Le bilan d’IBK à moins de deux ans est vraiment salutaire que tu l’aimes ou pas. Parce qu’il est venu le pays en désaccord avec tous ses partenaires financiers dans le monde. L’insécurité à niveau excessif, l’éducation très bafouée, la santé non plus et la cherté de la vie on n’en parle même pas. Monsieur le journaliste votre position est connue par les lecteurs et internautes vous êtes téléguidé et vous ne racontez que des sottises sur le président et son gouvernement. Sauf si on est égoïste ou par méchanceté qu’on nie l’effort d’IBK pour ce pays 😀 😀 😀 IBK, la solution que cela te plaise ou pas à moins de deux ans le vieux a fait des pas et des supers pas vis-à-vis du bilan de ses prédécesseurs en deux ans. 1552 logements offerts et 20 000 de plus d’ici 2017, l’aéroport de Bamako vient d’être choisi comme le plus sécurise et capable d’exporter vers Europe, plus de 16 000 emplois créés, avant-hier IGOR aussi a fait une révélation que le Mali pour sa première fois au Mali les recettes vont dépasser le cap de 1000 milliard. IBK la solution et nous sommes fiers de vous.

  19. Le député Ndiaye :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Votre rapport est faux et non fondé. Un bon président on le sent dans tous les domaines et dans tous les secteurs 😀 😀 😀 aucun secteur au Mali ne peut se plaindre qu’il n’y a pas eu de changement à son niveau.
    IBK a créé le ministère des affaires religieuses et du culte, il a signé un accord avec le roi MOHAMED VI la formation de 100 imams jeunes par an, le dit ministère est en train de rénover toutes les grandes églises du Mali, IBK a créé plus 6000 emplois à moins de deux ans. Monsieur N’DIAYE :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: les ouvriers, les soldats personnes, les religieux et les autres aucun secteur ne peut dire qu’il n’y a pas eu un petit changement à son niveau et pour l’armée chaque jour il y’a des nouveaux accords de formations militaires avec les occidentaux. Sauf si tu fermes tes yeux sur ces réalisations sinon IBK prouve sa raison de venir.

  20. C’est très salutaire de voir tous les acteurs de la famille politique du Mali d’apprécier le bilan du président IBK en deux ans. L’intérêt d’un pays est général et cela concerne tous les citoyens quelque soit ta sensibilité politique. Soyons unis pour faire ce pays le plus beau au monde. Bravo IBK ❗ ❗ ❗

  21. La gouvernance d’IBK quoi que les détracteurs disent et fasse est une bonne gouvernance et reste la meilleure. Je dirai plutôt que le régime d’IBK est la cascade des succès, un succès fait rebondir d’autre, les succès se précèdent et la vie continue et MALI en sort gagnant. Le régime d’IBK est plein de succès.

  22. Les maux présents qu’évoquent les opposants et les détracteurs sont des maux qui existent et persistent depuis plus de 20 ans. IBK est l’homme de la situation, il est élu pour trouver des solutions à tous ces maux. Vue la situation du pays et vue comment IBK a été élu avec 77% de voix. L’opposition doit se rallier au régime en place et l’aider pour que le Mali puise sortie de cette crise sans précédent.

  23. En matière de démocratie IBK est à féliciter car, il est allé au-delà de la démocratique. L’opposition est dans tous les conditions et dispose d’une grande part de responsabilité dans la gestion du pays.

  24. Démocratiquement, IBK a mis l’opposition malienne dans toutes les conditions possibles et maintenant l’opposition prend part à la gérance du pays. Mais les Maliens se plaignent toujours de l’opposition car ils estiment que l’opposition n’est pas à la hauteur car elle ne joue pas pleinement son rôle.

  25. De nos jours l’opposition à faillir à son devoir. L’opposition malienne a perde toute sa crédibilité car elle ne fait que attaquer le régime en place mais ne propose rien de concret. L’opposition ne doit pas que critiquer mais proposer des solutions pour une sortie de crise et bonne gouvernance du pays.

  26. Il n’y a aucun doute que l’Armee doit etre renforcee avec une aviation de combat operative comme au Tchad.Sans l’aviation tchadienne ,il n’y a aucun doute que le Tchad aurait ete submerge par le Boko Haram.Les risques que prennent les Boko-Haram qui embrassent la mort pour acceder aux “delices” de leur paradis sont les extremes.Le pilonnages de l’aviation est absolument indispensable.Meme si l’armee est reconstituee en une armee moderne ,les combattants patriotiques seront necessaires au Nord car la victoire militaire au Nord sera consacree dans les massifs des Ifoghas.Les combattants de la Gatia connaissent parfaitement ces massifs et c’est eux qui sauront denicher ces rebelles .En outre,j’imagine qu’avec un climat si torride la capacite de combat des soldats du Sud diminue considerablement.Ces combattants de la Gatia et de la PlateForme seront la pour soutenir le tonus de combativite des combattants Maliens en general.Je vous prie d’apprecier l’apport inestimable de la PlateForme.Depuis le debit de la crise ,il avait ete propose l’organisation d’une armee conjointe
    des pays du Sahara.Meme les pays qui aident secretement les rebelles Maliens ne sont pas a l’abri d’une conquete des ISIS de Libye.Les pays saheliens doivent mettre sur pied cette armee regionale pour combattre les jihadistes et les rebelles qui s’opposent a la souverainete nationale des pays saheliens.Ils doivent remercier la France le plus tot possible.Ils n’ont pas besoin des pays qui ont pris partie.ILS DOIVENT PRENDRE EN CHARGE EN COMMUN LA SOUVERAINETE COLLECTIVE DE LA REGION MENACEE A CAUSE DE SES RICHESSES NATURELLES DONT LEURS POPULATIONS ONT LE PLUS BESOIN.

  27. La meme armee renforcee,equipee ,dotee d’une aviation de combat ,qui repoussera les attaques des rebelles et des jihadistes ,c’est la meme armee qui apportera securite et pacification au Mali.Tous les massacres perpetres par les rebellles jusque-la tombent sous la responsabilite directe du Gouvernement et surtout du President de la Republique.Bien sur que la France n’est pas favorable a l’armement de notre armee .Elle est venue au Mali et ne veut partir sans que ce but soit atteint.Et la realisation de ce but requiert la partition du pays.Ce qui a decu beaucoup d’entre nous chez le President IBK,c’est ceci:1)sa vanite,le manque de modestie.Le probleme de l’achat d’un nouveau Avion presidentiel alors que l’avion present aurait pu rendre les memes services.Les depenses effectuees sur son domicile personnel a coup de centaines de millions de francs CFA,sinon des milliards.Le placement de son beau-frere comme seconde personalite de l’Etat.La nomination de son fils inexperimente comme President de la Commissionde Defence a L’Assemblee Nationale,etc2)Son manque de decision et d’initiative.
    La Communaute Internationale a vite vu cette defaillance de caractere et en a profite pour pieger le pays.C’est un President qui asquiece tout ce qu’on lui demande ,peut-etre pas du cote Malien mais tout du cote de la Communaute Internationale ,et particulierement du cote de son ami Hollande.3) Est-il possible de profiter du pouvoir dans cet etat du pays.Bien sur ,sa famille en a profite.Ses amis en ont profite .Le cas des contracts passes pour l’achat de l’avion,des achats des “equipements militaires”.IBK a ete incapable face au complot ourdi de mettre en place un contre-complot pour garantir la securite du pays.Nos relations exterieures sont restees les memes.4)Ce qui manque cruellement apres une crise politique si grave ,c’est le manque de vision.Nous devons accelerer le developpement du pays .Ces leaders sont toujours sous l’emprise des forces exterieures.Ce dont nous avons besoin ,
    c’est la valorisation de nos matieres premieres pour doubler en dix ans le produit national brut ,grace a la valeur ajoutee creee.Nous avons besoin d’un gouvernement capable de relever ce defit.C’est autour de ce objectif capital que tout doit changer:nos relations exterieures,regionales,notre enseignement,l’entree de nouveaux investisseurs,l’accroissement des emplois et l’accroissement des revenus.C’est grace a cette industrialisation,que des objectifs sectoriels seront atteints,dans le batiment,l’agroalimentaire,la construction des infrastructures et le rattrapage du Nord.

  28. C’est évident que beaucoup reste à faire, mais hélas il faut aussi que chacun de nous s’implique dans la reconstruction d’un Mali meilleur. L’optimisme doit être notre premier slogan, le soutien notre quotidien, la confiance le soleil qui nous brule le corps chaque jour et enfin l’union le premier de nos soucis. C’est ainsi, que nous pouvons ressortir le Mali dans le gouffre. Vive un Mali indépendant, unis et prospère !!!!

  29. Et oui, les hommes seuls ne suffisent pas il faut aussi des équipements pour combattre ces bandits armés. Le retrait du Gatia d’Anéfis ne doit en aucun cas nous choqué, car IBK est un homme stratège qui sait où mettre les pieds. Certes le Gatia s’est retiré d’Anéfis mais cela ne veut pas dire que nous allons rester les mains croisés et regardé ces gens. Les maliens doivent comprendre que c’est aussi un moyen pour nous de s’armer plus et faire face à l’ennemi.

  30. Yéko yé foko boo, on n’a pas besoin de rappeler le taux de la recette douanière de l’année dernière cette année n’en parlons pas. A ce rythme, l’économie malienne sera impeccable. Venant de l’opposition malienne rien n’est surprenant. Lieu de rappeler cet adage « Celui qui est impatient d’avoir un enfant épousera une femme enceinte ». attendons voir la fin du quinquennant de Mandé Massa.

  31. L’opposition peut dire tout ce qu’il veut, mais nous savons tous que l’économie malienne n’a jamais été aussi élevé que maintenant. Parlant de l’économie mitigée ce n’est pas sous le régime d’IBK. Grace au régime actuel bref aux compétences de nos gouvernants, l’économie malienne ne connaitra plus de asthénie.

  32. C’est lamentable de la part de l’opposition, la relance économique IBK malienne sous le régime a atteint un record incomparable à celles des anciens régimes. Force est de reconnaitre que depuis son arrivé à la tête de la magistrature suprême tous les institutions de l’Etat ont connu une forte croissance en économie.

  33. La majorité est toujours absente pour juger le bilan d’IBK positif. L’opposition est naïve et têtue, elle ne peut dire que du mal du régime tandis qu’elle oublie qu’il revient à eux de gouverner aussi le pays.
    Ces deux camps font tous pour dresser la population contre IBK parce qu’ils n’ont pas eu ceux qu’ils visaient comme intérêt. Les maliens sont maintenant ténus de prendre conscience et de s’unir autour du président pour vaincre l’ennemi externe qu’interne.

  34. Nous avons intérêt que tout le monde apprécie la gouvernance d’IBK. C’est dans l’intérêt de tous qu’il faut se donner les mains pour aller vers une même destination. Ce sera mieux que les maliens sachent que seule l’union fait la force.

  35. Il a réussi à signer et à mettre fin aux hostilités du Nord, en signant l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier .Merci infiniment IBK.
    A ce qui concerne l’économie tout commence a rentre dans l’ordre. Il est en train de bannir du pays, les fraudes et la corruption.

  36. IBK est un homme de parole. Il est en train de réaliser le rêve du peuple.
    Le gouvernement d’IBK a été extraordinaire. Car le Mali a connu son développement grâce au régime d’IBK.
    La question est de savoir pourquoi les gens critiques IBK et son gouvernement ?
    La réponse à cette question va nous permettre de connaitre la vrai version et ceux qui sont à l’origine de tout cela.

  37. Nous avons un gouvernement solide, compétent, capable de résoudre tous les problèmes du pays, la population Malienne sait réellement qu’IBK est l’homme de la situation, il fait tout ce qui est à son pouvoir pour le bonheur des Maliens.
    Les Maliens sont fiers de lui car, il est l’homme que le peuple a besoin.

  38. Nous voulons la paix rien que la paix, sans la paix le pays ne peut pas se développer, donnons-nous la main pour rendre stable la situation sécuritaire du pays.

  39. Le mode de gouvernance d’IBK est irréprochable, car le Mali à connus son avancer sur tous les plans, à savoir sur le plan socioéconomique, culturel, politique, juridique, bref un Mali est en train de bâtir. Tous les Maliens doivent se donner la main pour une paix durable.

  40. Sait normale que la majorité et l’opposition soient d’accord avec le président IBK a son mode gestion du pouvoir de l’Etat. Nous demandons la population de continuer à croire au président IBK, car il est la solution à tous nos problèmes, il est aussi le reflet de la paix et de la réconciliation nationale.

  41. IBK et ses alliés n’ont jamais échoués sur le plan sécuritaire, s’ils avaient échoués toi TOURE, vous n’allez pas vous retrouver vivant aujourd’hui.

  42. Bravo !!!!!! Bravo !!!!!!!Bravo !!!!!!!!!!!!!!!!!! Cela veut dire que le bilan est extraordinaire, vu la situation actuelle du pays.
    Nous demandons toujours à la population de rester toujours calme et fidèle, s’il plait à Dieu d’ici trois ans le résultat serait beaucoup plus meilleur que celui-ci.

  43. HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA AHA HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA AHA HA HA HA HA HA HA 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 Pauvre Kinguiranke, vou me faites vraiment pitié, car on dirait quelqu’un qui n’est pas Malien, depuis l’arrivé d’IBK, il mit fin la corruption, l’arrestation de son conseillé de présidence monsieur KANIASSY et MODIBO KADIOKE, tous ceux-ci montrent la lutte contre la corruption. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Combien de concours ont été lancé dans ces derniers jours ? Combien de recrutement ont été fait à ces derniers temps ? Je voudrais que vous me répondiez à ces deux questions. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    L’UNPS a fait recruter plus 200 hommes, l’APJ a recruté plus de 10000 jeunes, l’APCAM a recruté aussi 1000 jeunes, le concours de la police nationale est en cours, la protection civile, la gendarmerie, la garde nationale, la protection civile, l’armée et autre.
    Le résultat des différents examens dépend de la capacité intellectuelle de l’élève, au lieu d’accuser IBK, il fera mieux d’aller demander au ministère chargé du département éducatif. DANKADEN, BATARADEN, KOULEDEN.ABROUTIS. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    BILAN
    VIVE LA LUTTE CONTRE LE CHOMAGE
    VIVE LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION
    VIVE LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME
    ABAS LA LE CHOMAGE
    ABAS LA CORRUPTION
    ABAS LES TERRORISTES
    UN DEVELOPPEMENT RAPIDE DU PAYS
    UN CHEMEIN DE LA VERITE
    UN MIRACLE DEVELOPPEMENT
    ABAS KINGUIRANKE BATARADEN.

  44. Les maliens doives se mettre débout pour le peuple du Mali.

    VISIONNAIRE, vous êtes un véritable visionnaire…

  45. Si nous sommes à ce niveau aujourd’hui, c’est que des sueurs ont beaucoup coulé tant sur le front du président que sur le front de ces braves hommes mais aussi et surtout sur le front qui ont été à la base de son élection à la tête de la magistrature suprême de notre pays. Nous devons nous battre pour ne pas anéantir tout cet effort. Déjà que le pays a pris son envol, pourquoi ne pas continuer à croire encore, encore et encore.

  46. Tout ce que la Nation veut, c’est un soutient envers son président:
    Quand il y a eu le « 11 septembre », toute l’Amérique s’est mise debout comme un seul homme. Quand la France a été frappée par les terroristes (affaire Charlie Hebdo), tous les Français se sont unis. Quand la Tunisie a été frappée dans son cœur, tous les Tunisiens ont parlé d’une seule voie… Quand un pays est menacé dans son intégrité, sa liberté, sa culture, les filles/filles de la nation se doivent de se donner la main.

    Le Mali est frappé par le terrorisme, le néocolonianisme, l’intégrisme religieux, la guerre géopolitique des grandes puissances…, les Maliens se doivent de s’unir pour y faire face. S’unir pour rester fort ou se diviser pour périr.

    La menace qui plane au dessus du Mali, n’épargnera personne. Elle ne fera l’affaire d’aucun Malien. Qu’on ne s’y trompe ! Cette menace qui s’appelle « terrorisme religieux » « néocolonianisme » va détruire notre identité et transformer nos vies en enfer.

    Pour sauver le Mali, les Maliens doivent mettre de côté leurs différences politiques, religieuses, ethniques. Le Mali n’a qu’un seul drapeau, une seule armée, un seul territoire. Défendons le Mali. Soutenons le président de la République et son gouvernement contre les « ennemis » du Mali.

  47. C’est une juste et crédible analyse que vous faites monsieur. Les gens doivent arrêter les méprises et les critiques intempestives pour construire notre pays. Walaye, ceux qui poussent les gens ou les jeunes sont des ennemis pires du Mali. Et il faut savoir que la paix et la stabilité n’arrange pas beaucoup de personne. Alors ces gens font tout pour que le pays ne retrouve pas cette paix.
    Cependant, on ne peut être bon citoyen en détestant ou en méprisant le président de la république. On ne peut vouloir le développement et l’épanouissement d’un pays tout en voulant le mal au président de ce pays.

  48. SCOOP! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    De sources “sures, fiables, et proches du dossier” 😛 , il parait qu’au jourd’hui où parraissent simultanément TROIS articles sur le bilan des 2 ans d’Ibk, Koulouba octroie à titre exceptionnel à ses pintades une PRIME SPECIALE pour “mission difficile” 😛 😛 , assortie d’une double ration gratuite de tiga degué à midi!

    En ces circonstances très exceptionnelles (3 articles différents en même temps sur les 2 années d’Ibk!!! 8) 8) 8) ), Koulouba aurait même proposé au commando de Galliformes de choc de payer les heures supplémentaires! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  49. Patience, encore de la patience les maliens doivent comprendre que cette situation quel qu’en soit est en train de prendre des apaisements. On a besoin de refaire la confiance envers le gouvernement et la Fa Ma.
    Beaucoup ont été faite pendants ces deux ans, et plus serons faite en cinq ans.

  50. C’est seulement dans l’union, l’entente et la confiance que nous pourrions combattre la crise dans notre pays.
    Je répète qu’un groupe de quelque personne confiant, dévoué et bien organisé peut combattre ou damner un groupe de millier de personnes mal organisées paresseuses et qui se méprisent entre elles.
    Selon Socrate : « l’intérêt des particuliers se trouve toujours dans l’intérêt général et que vouloir se diviser c’est vouloir se perdre (j’ajoute que c’est aussi vouloir se nuire). »

  51. Je suis confiant et je resterai confiant de la gestion du pouvoir d’IBK. Je connais cet homme depuis l’enfance et je sais jusqu’où ses ambitions peuvent l’amener. Je sais qu’il parviendra sans doute de faire de cde pays un pays à la hauteur des autres.

  52. Les maliens sont fier de leurs président, en seulement deux ans il à pu faire apparaître du concret. Pour ce fait c’est sûre qu’en cinq ans le Mali connaîtra mieux, tous derrière le président IBK pour le soutenir, le Mali d’abord…

  53. On ne peut pas juger un bilan par rapport à des situation antérieures au régimes d’IBK. Si l’Etat est une continuité, l’économie malienne de 2010 continue jusqu’en 2015, en deux ans tous les diplômés sans emploi ne pourront pas avoir un boulot c’est impossible même dans le pays le plus développé, ceux qui dirigent l’éducation depuis longtemps sont encore ceux d’aujourd’hui parce que ce sont des fonctionnaires de l’Etat, ils ne peuvent pas être limogé parce que le régime a changé. Ces DEF et BAC sont obligatoirement déplorables quand les élèves n’apprennent plus leurs leçons, quand ils échangent leurs temps de classe pour des piques niques, des matinées pyjama ou encore des balades en parc, quand ils préfèrent les club de danse, des soirées pyjama, passer les soirées entre amoureux plutôt que jeter un coup d’œil dans la cahier.Ces DEF et BAC sont déplorables lorsque le prof en 1er responsable de l’élève préfère les notes sexuellement transmissibles que de dresser l’élève. Le mal du pays ne finit de cette façon, les maliens ont pris conscience de la situation sécuritaire du pays, nous devons aussi prendre conscience la dégradation sociale et éducative à cause de nos propres comportements et non le président ou son gouvernement.

    Alors que la majorité ouvre les yeux et parle en patriote et non en vendue

  54. Malgré toutes les difficultés qu’a connues le Mali, IBK a su relever le défi en donnant un bilan qui nous permet de se rassurer sur le reste de son mandat. IBK est un véritable leader,

    Bluffou fooye de taala…
    Vive IBK…

  55. Ahhh oui le bilan est bon, espérons que les 3 ans serons plus meilleurs. Sa sera incha’ Allah car dieu nous accompagne.
    Bravo IBK. les maliens ont confiances en vous.

  56. Je suis bien d’accord avec toi walati

    Voilà ce qu’on appelle un bilan, mais il me semble que les cochons envoyés par l’opposition s’adonnent encore à des critiques et insultes même en cette période cruciale pour notre pays. Le président n’a fait que deux ans et nous attendons de lui qu’il accomplisse les volontés majeures des maliens dans les trois années à venir.

  57. D’autres maliens sont pressé, ils veulent que les choses se passent du jours au l’an-demain, telle ne pourrait être le cas. on doit patienter, mais à reconnaître que beaucoup ont été faite en seulement Deux ans. IBK est à remercier par les maliens…

  58. IBK ET SES ALLIES N4ONT PAS ÉCHOUÉ SUR LE PLAN SÉCURITAIRE, ON LES CONTRAINT D’ABANDONNER LEURS INTENTIONS DE SÉCURISER LE PAYS

  59. Ni IBK ni son gouvernement n’ont pas échoué, la situation interpelle tous les maliens. Mais il est important de mettre conscience sur certaines grandes réalisations que nous avons fait IBK et son vaillant gouvernement. Le Mali d’abord n’as pas été juste un mots, mais aussi une réalité dans le cœur du président IBK..

  60. Ce qu’on a vu de concret:
    1l’assainissement de Bamako.
    2l’augmentation de salaire.
    3le sérieux dont fait montre le Premier Ministre Keïta.

    Ce qu’on attend de plus précieux et qui n’arrive pas encore:
    1La résolution de la crise en préservant le caractère unitaire du pays et la relance des interventions pour le developpement particulièrement dans les zones difficiles.
    2Le renforcement des capacités de nos forces en homme et matériels.
    3La prise en compte du projet de découpage territoriale élaboré sous ATT.
    4Une bonne reforme de l’éducation et suivi des enseignants même après accès au titre de professeur et maître principale,le suivi de assiduité des enseignants sur tout en brousse mais aussi le personnel féminin.

    NB Nous saluons les récents efforts du Ministre TOGO pour un meilleur redéploiement des enseignants.

    • Je suis bien d’accord avec toi walati

      Voilà ce qu’on appelle un bilan, mais il me semble que les cochons envoyés par l’opposition s’adonnent encore à des critiques et insultes même en cette période cruciale pour notre pays. Le président n’a fait que deux ans et nous attendons de lui qu’il accomplisse les volontés majeures des maliens dans les trois années à venir.

  61. Il faut la paix définitif !!! Sans la paix et la réconciliation , il aura pas développement, , ni émergence. Tout les secteur sont lue !!! pour moi le billant est positif ; avec l’accore de paix et la réconciliation signe le mali va gagne. Hissons le drapeau national ensemble , vive le mali un et indivisible. 😆 👿

    • Est-ce que le Mali va meiux economiquement? La reponse est NON! Combien de diplomes sont au chomage au Mali? La reponse est 90%, Les resultats du Bac et du DEF deplorables, alors que la majorite ouvre ses yeux et parle en patriote et non en vendue.

      • Si tu n’es pas admis au bac, s’il te plaît n’accuse pas IBK pour cela. Ce n’est pas lui qui ira composé à ta place. D’ailleurs va demander ta prostituée mère et ne lui demande pas surtout de te faire des bénédictions sinon tu ne réussira jamais car elle-même est maudite. NANZOUMAI que tu es, toi.

      • Kinguiranke, c’est pour ton information

        Deux ans de combat pour la paix et pour la stabilité du pays. Il est venu au pouvoir, trouvé le pays plongé dans un gouffre profond de crise. Il est venu trouver le pays dans une crise sans précédent. Il s’est battu et à obtenir en très peu de temps, la signature d’un accord de paix. Son combat de tous les jours s’oriente à présent vers la stabilité totale du pays.

        En deux ans, il a sauvé l’honneur et la dignité du Mali. A travers la crise, les maliens ont subi toutes sortes d’humiliation. Les maliens voyaient leurs honneurs et dignité complètement bafouer. Mais ils savaient que leurs seul et unique espoir, pour redresser cette situation était IBK, raison pour laquelle, ils l’ont élu à 77%.

        En deux ans, il a donné un grand coup dans la lutte contre le terrorisme, comme exemple flagrante, la mort du redoutable terroriste Wassoudène.

        En deux ans, il a marqué un grand coup dans la lutte contre la corruption. Il a fait renvoyer plusieurs agents corrompus du service des affaires étrangères, lors de la brouille pour l’obtention des passeports.

        En deux ans, il à booster l’économie malienne. Pour la première fois au Mali, Les recettes budgétaires vont dépasser le cap des 1 000 milliards de FCFA en 2016. Il est également en train de faire des réalisations qui vont d’avantage booster l’économie. Il est en train de construire une maison pour les hôtes, il est en train de construire un grand Hôtel Sheraton, il est en train de rénover l’Assemblé Nationale, il est en train de construire une nouvelle salle d’honneur à l’aéroport international de Bamako-Sénou.

        En deux, il a construit 1552 logis, sur les 50 000 promis d’ici l’horizon 2018, pour abriter 1552 foyers sans abri.

        En deux ans, il a fait des voyages fructueux qui ont rapporté des milliards au Mali, notamment son voyage en Chine. Son voyage de Maroc a permis la formation de plusieurs Imams au Maroc, pour ne citer que ceux-là.

        En deux ans, il s’est battu pour armer nos forces républicaines. Il a commandé des équipements pour l’armée.
        Il a présenté lors de ses vœux de la fête de l’AID EL FITR fête, son brillant projet d’autoroute.
        Pour vous dire cher journaliste, qu’IBK est un bâtisseur, l’homme de la situation malienne. Il est en train de conduire le Mali vers le sommet de l’honneur et de la gloire.

Comments are closed.