Dissolution de la CENI : La COCEM prend acte et invite le ministère de l’Administration à dialoguer avec les partis politiques et la société civile

0

Le vendredi 05 février 2021, la Coalition pour l’observation citoyenne des élections au Mali (COCEM) a rendu public un communiqué relatif à la dissolution de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Dans ce communiqué, la COCEM présidée par Drissa Traoré dit avoir pris acte de la dissolution de la CENI et invite le ministère de l’Administration à dialoguer avec les partis politiques et la société civile.

«La COCEM prend acte de la dissolution de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et exhorte le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD) à poursuivre le dialogue avec les partis politiques et les organisations de la société civile autour de la mise en place de l’organe unique et indépendant de gestion des élections au Mali », révèle le communiqué de la COCEM en date du 5 février 2021. Selon la COCEM, présidée par Drissa Traoré, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a été dissoute par le décret N°2021 – 003/PT-RM du 08 Janvier 2021 qui a abrogé le décret N°2017-0214/P-RM du 13 mars 2017 portant nomination des membres de la CENI. Le communiqué de la COCEM précise que cette dissolution intervient à un moment où les concertations ont lieu sur la relecture des textes régissant les élections au Mali, notamment la loi électorale, la charte des partis politiques et la loi organique fixant le nombre, les conditions d’éligibilité des députés au Mali. Ainsi, la COCEM salue la tenue desdites concertations et exhorte le MATD à poursuivre le dialogue avec les partis politiques et les organisations de la société civile sur la relecture de la loi électorale afin de convenir du contenu et des attributions de l’organe unique et indépendant de gestion des élections au Mali. En outre, la COCEM indique qu’elle continuera de suivre et d’apporter sa contribution au processus de réformes électorales et institutionnelles.

A rappeler que depuis 1997, la CENI a été mise en place. Elle a eu le privilège d’organiser les élections de la même année. Et depuis, elle était chargée du suivi et de la supervision de l’ensemble du processus électoral jusqu’à sa dissolution en 2021 par les autorités.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here