Élargissement du CNT, composition de l’AIGE : Le oui mais du RDA-Mali

0

Dans un communiqué dont nous avons pu nous procurer une copie, le Rassemblement démocratique africain (RDA-Mali) se prononce sur la situation sociopolitique de notre pays.

Selon le communiqué, le parti a tenu, le samedi 6 août 2022, à son siège à Korofina, sa réunion ordinaire mensuelle sous la présidence du président du parti, Daba Diawara. Et de poursuivre qu’il a fait le point de l’implantation du parti et a décidé d’organiser les 22 et 23 septembre 2022, le 1er séminaire national du RDA-Mali.  Après avoir entendu une communication sur la situation politique nationale, précise le communiqué, le parti a décidé de faire des propositions pour l’élargissement du Conseil national de transition (CNT) et la constitution de l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE).

Le bureau politique national du RDA-Mali a cependant déploré la portion congrue concédée aux partis et regroupements politiques dans ces deux instituions et le recours à un tirage au sort pour la désignation de leurs représentants à l’AIGE. Et au regard de la répartition faite, il a constaté que se poursuit la tentative de mainmise d’un groupe militaro-civil sur l’Etat en violation de l’article 26 de la Constitution, qui interdit formellement qu’une fraction du peuple ou un individu s’attribue l’exercice de la souveraineté nationale qui appartient au peuple tout entier.

Face à cette situation, il en appelle au président de la Transition pour créer les conditions de la participation de l’ensemble des Maliens à la réussite de la Transition et mettre un terme au népotisme et à la gestion clanique et partisane du pouvoir pendant une période de transition.  Le bureau politique national du RDA-Mali félicite les FAMa pour le professionnalisme qui a marqué leur riposte à l’attaque terroriste qui a visé le camp de Kati. Il exprime cependant son inquiétude face à la multiplication des attaques simultanées de plusieurs camps et souhaite que la montée en puissance de l’Armée y mette un terme dans les meilleurs délais et dans le strict respect des droits humains de toutes les communautés nationales, sans aucune distinction.

Le parti déplore la hausse vertigineuse des prix du carburant et surtout la flambée des prix des denrées de première nécessité dont la baisse était attendue après la levée de l’embargo. A cet effet, il demande instamment au gouvernement de prendre les mesures vigoureuses qui s’imposent pour permettre aux populations de satisfaire à un coût raisonnable leurs besoins élémentaires.

Le bureau politique national du RDA-Mali s’inquiète des tensions persistantes entre les autorités de la Transition et celles de pays avec lesquels, il ne doit y avoir place que pour une entente cordiale et une fraternelle coopération.

Le parti souhaite notamment l’aboutissement heureux des négociations en cours pour le règlement du contentieux opposant le Mali et la République de Côte d’Ivoire à propos de l’arrivée dans notre pays d’un contingent de 49 militaires ivoiriens.

Le bureau politique national du RDA-Mali se réjouit de la revivification au niveau du ministère de l’Administration territoriale du Cadre de concertation gouvernement et partis politiques. Il continue à soutenir toute action visant à combattre l’impunité et à améliorer la gouvernance mais souhaite qu’en la matière, la justice soit égale pour tous les Maliens.                                              Boubacar Païtao

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here