Élection législative partielle en commune V : Le CNID fera-t-il le choix de la légalité ?

0
Me Mountaga Tall - président CNID Faso Yiri wa ton
Me Mountaga Tall, ministre de l’Enseignement Supérieur…

En effet, c’est sur recommandation de l’instance suprême du parti, lors de sa réunion du 04 avril, qu’une conférence de section tenue le mercredi 08 avril 2015 à Sabalibougou devant une centaine de délégués (soit 10 par sous-section) l’a élu comme candidat par consensus. Et puis, dans une correspondance en date du 14 avril, le président de la section Karim Togola, informait le président du comité Directeur du parti, du dépôt dans «les règles de l’art» de la candidature de Yacouba Oumar Samaké au gouvernorat du district de Bamako.

Coup de théâtre ! Car cinq jours après, une seconde candidature, dont celle du  jeune «diplômé sans emploi», Boulan Barro, président du mouvement des jeunes du parti en Commune V a été aussi  mise sur orbite par certains de ses «cadres» malintentionnés à travers «ce petit jeu sacrilège et fantaisiste» les textes fondateurs  du parti, et par-delà même la candidature légale et régulière de Yacouba Oumar Samaké, opérateur économique de son état, dont les nombreuses actions généreuses en faveur des populations de sa Commune constituent aujourd’hui, un des plus puissants atouts pour le candidat du parti du soleil levant.

 B.C

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER