Élections législatives : Un stratège de Yeah Samaké candidat !

0

Communicant attitré du candidat Yeah Samaké, Niaga Diop qui est connu dans l’arène politique, mijote un nouvel objectif : l’Assemblée Nationale.

 L’annonce des législatives n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Le président des jeunes du PACP sera bien du rendez-vous en commune V. Actif durant la présidentielle auprès de l’ancien ambassadeur du Mali en Inde, Niaga Diop est en clair candidat à la députation. Une élection qu’il connaît bien pour avoir déjà été de la partie en 2013. A cette époque, son mentor venait d’être recalé de façon mitigée par la Cour Constitutionnelle.

Âgé de 32 ans, Niaga Diop est titulaire d’une Maîtrise en Droit publique, obtenue en Côte D’Ivoire avec un Master en question environnementale. Il connait l’hémicycle pour avoir été Assistant parlementaire particulier de l’Honorable Ousmane Kouyaté, élu à Kolokani.

Ce disciple de Yeah Samaké met sa candidature sous la bannière de la jeunesse. Autrement dit, l’alternance générationnelle. Il mise sur les campagnes de proximité pour avoir gain de cause. Déjà, en Août 2014, Niaga Diop avait bénéficié d’une bourse d’études de 2 ans du Gouvernement chinois pour se spécialiser dans les questions environnementales. Un défi pour les populations du Mali, quand on voit par exemple la prolifération des dépotoirs en commune 4 et face au stade Omnisports de Bamako.

Il faudra noter que la tâche ne sera pas facile avec Moussa Timbiné, député sortant des lieux. Favori à sa propre succession, il n’est pas exclu que les deux fassent liste commune du fait de leur appartenance à l’EMP pour avoir soutenu IBK, vainqueur de la présidentielle. Au cas où l’alliance n’aboutissait pas, Niaga Diop a indiqué qu’il ira jusqu’au bout, quitte à croiser le fer avec ceux qui le regardent de haut. L’enfant du PACP ne compte pas se faire conter ce rendez-vous parlementaire.

Vivement le début des législatives pour voir les effets de son franc-parler face aux leaders qui seront tentés par les sièges parlementaires de la commune 5.

Idrissa Keïta

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here