Face au refus du M5-RFP pour une sortie de crise : IBK joue la carte de l’apaisement !

4

Après, qu’il a été donné de constater avec amertume, les actes de vandalisme, de saccage  et de pillage perpétrés contre certaines structures étatiques et privées, cela suite à la manifestation du M5-RFP, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait un communiqué afin d’inviter les uns et les autres au calme. Ce communiqué (dont nous disposons copie) a été publié dans la soirée du vendredi 10 juillet. Ce, après son adresse à la nation du mercredi et avant celle du samedi.

 « C’est le cœur serré que je m’adresse à vous en ce moment pour regretter les scènes de violence et de saccage ainsi que les tentatives d’occupation de nos Institutions et services stratégiques auxquelles il nous a été donné d’assister en cette journée du 10 juillet 2020 » a déclaré le chef de l’Etat dans ce communiqué.

Ce communiqué précise qu’à ce stade, le bilan et les circonstances exactes des pertes humaines et matérielles restent à établir. « Une enquête est diligentée à cette fin » a annoncé le président IBK, tout en exprimant sa  sincère compassion aux familles des victimes ainsi qu’aux citoyens dont les biens ont été pillés.

En guise de rappel,  le président de la République a souligné que  c’est au nom de l’Etat de droit que les pouvoirs publics ont autorisé la manifestation du vendredi 10 juillet  du M5 RFP, malgré les incitations à la violence véhiculées par les messages de certains responsables de ce Mouvement.

Selon lui, c’est au nom de ce même Etat de droit qu’il, lui incombe d’assurer la sécurité des biens, des citoyens et des Institutions. « Cela sera fait, sans faiblesse aucune » a-t-il promis.

Dans ce communiqué, IBK, a, de nouveau rassuré le  peuple sur sa volonté de poursuivre le dialogue. De même, il a  réitéré sa  disposition à prendre toutes les mesures qui sont en son pouvoir en vue d’apaiser la situation.

Par Moïse Keïta

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. if murderous ways existing is considered appeasement what do violent oppression look like? How many lives must be lost? As condition exist terrorists know they have only to get guns to Bamako then they would have chaos in north, central plus Bamako Mali. A condition that could easily lead to a set back for decade, longer presence of foreign troops in Mali plus continuation of incompetent governing in Mali.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. IBK n’a pas d’autre choix. L’apaisement qu’il cherche est lié à sa demission. C’est bien lui qui est à la base de la revolte populaire . Il sera remis un jour à la CPI pour repondre de ses actes .

  3. Un voleur qui cherche l’apaisement rend d’abord ce qu’il a volé. Jusque-là IBK n’a fait que des propositions qui lui permettent de garder le butin. L’apaisement commencerait par rendre les sièges qu’il a volé au parlement.

Répondre à Kankan Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here