Faire du Mali un pays émergent : Le président IBK va lentement mais sûrement

51
Interview (presque) imaginaire : IBK : « Karim Keïta n’a pas d’avion ; mais s’il a les moyens de s’en procurer, pourquoi pas ? »

L’accession de son excellence, Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA à la magistrature Suprême du Mali, a suscité des tonnes et des tonnes d’espoirs. Cependant, le principe chez IBK demeure qu’il ne s’agit pas de se hâter sur tout, quand on veut bien faire.

 Elu Président de la République pour un mandant de cinq ans renouvelables, une bonne partie de l’opinion publique nationale a choisi d’aller vite en besogne en voulant, à partir de trois années d’exercice du pouvoir, dresser vaille que vaille un bilan.

Une évaluation à mi-parcours présage des lendemains meilleurs pour le peuple malien, qui  en installant confortablement IBK dans le fauteuil présidentiel, a posé un acte d’une grandeur à nulle autre pareille. L’homme qui, aujourd’hui préside aux destinées de notre cher Mali, a déployé des efforts titanesques pour impulser du sang neuf à beaucoup de secteurs de développement.

L’actuel locataire de Koulouba qui, en 2013, a hérité du train Mali en plein déraillement, n’a ménagé ni son temps, ni son énergie pour le mettre sur les rails même si les wagons mettent du temps à suivre la locomotive.

Il faut donner du temps au temps pour apprécier à sa juste valeur le travail de longue haleine entamé par le Président de la République en vue de tirer le Mali du gouffre dans lequel il est  tombé depuis belle lurette.

Le redressement d’un  pays ne se fait pas à l’aide d’une baguette magique. Il faut l’implication de toutes les forces vives de la nation.

L’évaluation à mi-parcours du premier mandat présidentiel démontre à suffisance la volonté affichée de la première institution du Mali à atteindre tous les objectifs fixés, peut être lentement mais sûrement.

Ne dit-on pas qu’une bonne nuit se sait dès le crépuscule ?

Nombreux sont les observateurs maliens et étrangers qui reconnaissent avec dignité que de nombreuses réalisations ont été faites au cours des trois années sous le régime d’IBK. Pour preuve, l’Agriculture qui se positionne aujourd’hui comme le véritable moteur du développement du Mali,  a fait un bond spectaculaire grâce à l’engagement et à la détermination des plus hautes autorités. Les investissements qui y ont été consacrés sont énormes et visibles.

Le domaine de l’Equipement et  des Transports qui a été  au centre des préoccupations du Président de la République, a connu une révolution notoire. IBK, dès sa prise du pouvoir, n’a ménagé aucun effort pour lancer le démarrage effectif des travaux de construction de certaines routes et l’aménagement en deux fois deux voies de l’axe Bamako-Koulikoro.

Pour soulager conséquemment nos concitoyens et beaucoup de nos entreprises, l’électricité a été subventionnée en 2015 et 2016 à hauteur de 42 milliards, l’apport  de la CEDEAO y compris.

En termes de fourniture d’un travail décent aux jeunes du Mali, 130.000 emplois ont été octroyés sur les 200.000 promis lors de la campagne présidentielle passée.

La liste des actions menées par le Président et ses gouvernements successifs n’est pas exhaustive dans le cadre du rayonnement économique, social et culturel du Mali.

Ce qui est du reste, c’est de souhaiter bonne chance au Président dans l’accomplissement de sa noble et délicate mission pour prouver au peuple malien sa détermination à inscrire le nom de notre pays sur la prestigieuse liste des pays émergeants.

P.K

Commentaires via Facebook :

51 COMMENTAIRES

  1. Avec un taux de couverture en électricité au deçà des 15% sur le territoire national, vous voulez nous parler de 40 milliards de subvention de la part de l’État ?!?! La subvention a plus de sens lorsque la disponibilité d’électricité est assurée….
    Je ne sais pas exactement comme cette soi-disant subvention est gérée, mais je reste sceptique quant à la bonne volonté derrière cette option. En 3 ans de règne, avec cette subvention l’Etat aurait pu construire au moins une bonne centrale hydroélectrique de 60 MW environ.
    Continuez bien à vous leurrer …..

  2. Le président IBK est dans une dynamique qui n’a rien à avoir avec celle de ses prédécesseurs. Cela se traduit par la feuille de route du gouvernement qui prend en compte la plupart des aspirations profondes du peuple. Ses exploits vont surprendre plus d’un car nous n’allons rien accepter sans preuve et ceux qui passent leur temps à crier au scandale sur tous les toits devront fournir les preuves de ce qu’ils affirment que nous allons comparer aux actions du président IBK.
    Jusqu’à présent il est la solution aux problèmes de ce pays et les deux années dernières années de son premier mandat permettront de prouver que nous n’avons pas eu tort de voter pour lui.

  3. Le président IBK sait pourquoi le peuple lui a accordé ce plébiscite lors des élections dernières. Il est sur la voie pour répondre aux attentes des populations de notre pays et comme son directeur de la communication l’a récemment annoncé: “les réformes engagées ne vont pas tarder à produire des résultats”.
    Il va falloir que nous soyons un peu patient et que nous n’écoutions pas ces mensonges de ces opposants malhonnêtes qui ne cherchent qu’à se faire de la popularité à travers leurs mensonges.

  4. Aucun pays ne peut avancer sans la difficulté et c’est ça que nous, Maliens, refusons d’admettre. On veut avoir tous là et dans l’immédiat et on n’oublie la situation que connait le pays. Nous devons tous être des visionnaires car les pays que nous voyons qui est les plus développés de nos jours n’ont pas tout attendu de l’état. Nous avons un code d’investissement incitatif mais comme le ministre de l’emploi l’a dit récemment pas d’initiative de notre pays. Comment voulons-nous donc que notre pays puisse aller de l’avant ??? L’état ne peut pas employer tout le monde car quand on parle de la promesse des 200.000 emplois; C’est à celle que beaucoup pensent.
    On doit être raisonnable et s’engager auprès de notre président le meilleur est à venir.

  5. Malgré toutes les manigances de certains politiciens véreux, le président IBK ne manquera pas à ses engagements. Malgré son entrée très difficile à la présidence que certains feignent d’ignorer; il mène des actions en notre faveur. C’est juste le manque de communication et la manipulation de l’information que font certains journaleux et “politichiens “qui veulent nous faire croire le contraire. Notre pays ne se porte pas plus mal qu’en 2012. On ne peut pas dire que tout va comme sur des roulettes mais ayons l’humilité de reconnaitre ce qui est fait.

  6. Le président IBK connait nos aspirations parce qu’il a été à nos côtés pendant assez de temps et doit pouvoir y répondre. Mais je crois que sa priorité c’est la paix qui peine à venir mais il y arrivera. Et s’il nous donne la paix; il nous aura tout donné car la paix est la base de toutes autres activités.
    Sans paix et sans stabilité; les bailleurs ne peuvent pas avoir confiance pour investir. Cela aussi; on doit le comprendre.

  7. Tout n’est pas rose au Mali mais on peut se dire que malgré la crise; il y a des avancées dans la gestion des choses.
    Mais il est dans l’ordre normal des choses que des personnes voient du noir partout ou ne sachent pas apprécier certaines actions à juste valeur.
    Le Mali malgré la crise est en train de tracer son chemin peu à peu.
    Nous avons un président qui se soucie du bien-être des populations. Comme le ministre Boubou cissé l’a dit récemment; le président IBK lui a exprimé le fait qu’il s’en fout des avancées économiques salués par tous si cela ne profite pas aux populations; qu’il faut donc que ces avancées puissent profiter aux populations.
    Avec ça pouvons-nous dire que nous n’avons pas un bon président?

  8. Le défi majeure auquel le Mali doit faire face actuellement; c’est le défi sécuritaire car l’invasion de notre pays par les forces obscures a entrainé une prolifération et la circulation à outrance des armes légères et de petits calibres.
    L’état annonce donc des mesures dans ce sens. Sinon des reformes sont engagées dans la majorité des secteurs de la vie publique et produiront à coup sûr des résultats.
    Nous devons souhaiter le meilleur pour le Mali et y contribué; c’est en ça que le Mali gagne!

  9. Le navire Mali a frôlé le chavirement en 2012 avec la crise que nous tous savons mais après la pluie; le ciel commence à s’éclaircir et le bateau Mali avance lentement mais sûrement. Le Mali ne coulera pas s’il n’a pas coulé en 2012 car il commence à présenter un visage on ne peut plus reluisant.

  10. Pour un pays en proie à une crise sans précédent les actions posées jusque-là donc les principales citées il y a quelques temps par le responsable de la communication de la présidence ne doivent pas être niées pour de quelconques raisons politiciennes.
    Si on ne veut pas le reconnaitre par mauvaise foi; tant pis mais les premiers bénéficiaires que sont les populations sauront apprécier cela à juste valeur.
    C’est le peuple qui élit le président; c’est donc son appréciation qui est le plus important.

  11. Félicitation et courage sont à adresser au président IBK et à toute son équipe. Un gouvernement dit dans l’immobilisme, dans l’amateurisme et dans la tergiversation ne peut pas mobiliser ne serait-ce qu’un milliard pour financer un quelconque projet ce qui n’est pas le cas car plusieurs investissements conséquents dans des domaines stratégiques ont été faits.
    Qu’ils ne se laissent pas distraire car au final ce sont les actions qui parleront.

  12. 🇲🇱 🇲🇱 🇲🇱 ÉMERGENT OU GALOPANT C’EST BIEN MAIS CE QUE NOUS DEMANDONS À IBK EST QUE LE MALI REDEVIENNE UN PAYS TEL QU’IL L’ÉTAIT, C’EST TOUT !! 🇲🇱. 🇲🇱 🇲🇱

    😀😀😀🤓🤓 Au lieu de cela, il veut faire un MALI émergent sans les Maliens eux mêmes. 🤓🤓😀😀😀😀😀

  13. si sébénikoro est émergentsa suffit nous autres on veux la paix et notre sécurité

  14. Monsieur le journaleux, 130.000 stages ou emplois ? il y à lieu de faire la différence entre emploi et les stages offerts par l’APEJ.

  15. Si nous voulons vraiment faire avancer ce pays nous devrons tous être unis parce que c’est ensemble que nous pourrons développer notre Mali!!

  16. Aidons le président IBK à bien gouverner à tenir ses promesses parce que à lui seul il ne pourra pas alors soyons tous avec lui toute personne qui aime son pays le Maliba doit etre le président IBK pour un Mali plus solide !

  17. Comme on le dit quand tu cours tu iras plus vite mais quand tu marches tu iras plus loin.Le Mali avec le président IBK ira très loin.On espère que nous aurons la longévité de le constater.Après la pluie vient le beau temps.

  18. Pendant les trois ans du président IBK au pouvoir il y’a des choses concrètes qui ont été faites.Au niveau de l’agriculture le pays va merveilleusement bien.Les tracteurs que le président IBK a offert aux agriculteurs sont visibles dans nos champs.Et les rentes ont été subventionnées par le gouvernement pour permettre aux cultivateurs de les avoir à moindre coût.

  19. Je partage le même avis que le journaliste quand il dit que, le redressement d’un pays ne se fait pas à l’aide d’une baguette magique. Il faut l’implication de toutes les forces vives de la nation.C’est une réalité qui est là, le président a besoin du soutien de tout le monde pour faire du Mali un pays émergent.

    • Le redressement d’un pays se fait avéc des hommes politiques courageux et intégre ce qui n’est pas le CA de Ibk

  20. Le mali un pays émergent,les trois ans d’IBK est salvateur sur beaucoup de domaine par exemple le domaine de l’agriculture le Mali est revenu sur sa première place en Afrique en production du coton grâce a la subvention des engrais et l’augmentation du prix de coton pour permettre d’encourager les producteur.

  21. Monsieur le C’est le travail qui fait l’homme et c’est le travail qui a donné cette crédibilité à l’homme d’IBK. A trois ans il a fait signer le Mali plus de 500 projets dans tous les domaines et dans tous les secteurs que cela soit politique, économique, social, sécuritaire ou religieux. IBK la solution les maliens vous soutiennent toujours, il ne faut pas écouter les jaloux, ils veulent faire une prise de conscience des ignorants qui ne connaissent pas la réalité des choses. Vive le Mali et vive IBK. Monsieur Journaliste, les militaires n’ont pas voté pour qu’IBK les transforme à des milliardaires, ils ont voté IBK pour que leurs conditions de travail soient dans les bons états. IBK est venu pour régler les problèmes du Mali et non pour satisfaire une particularité.

  22. au mali, aujourd’hui, nous voulons juste la paix dans notre pays; tout le reste, je dis bien, tout peut attendre. emergence dans un pays divisé rime avec quoi?

  23. Depuis 2014, sous l’impulsion du Président IBK, le Gouvernement du Mali a engagé des réformes dans des secteurs stratégiques pour l’amélioration du bonheur des Maliens dans le cadre de l’émergence d’un Mali post crise. Le secteur de l’économie, de la gestion des finances publiques constituait une priorité de ces réformes et ce dans un contexte défavorable, caractérisé par le délabrement du tissu économique, une timidité des partenaires, une faiblesse dans la mobilisation des ressources internes et une forte demande sociale.
    Trois ans plus tard le résultat semble être encourageant et l’avenir prometteur. En effet, aux dires des spécialistes et autres observateurs, l’économie est au vert au Mali. La croissance s’élève à 6% avec une faible inflation de 1%.Le dossier du du Mali n’est plus en attente dans les coulisses des PTF et des institutions financières.

  24. Il faut retenir les investissements de: près de 232 milliards de F.CFA pour l’alimentation eau potable de la ville de Bamako, auprès de différents bailleurs de fonds dont (l’AFD, la BAD, la BEI, l’UE, la BID, Banque Mondiale, Coopération Italienne, pour permettre l’accès à l’eau potable de plus de 1.200.000 habitants, l’investissement de 6 637 168 500 pour le renforcement des adductions d’eau des villes de Kayes, Sikasso, Koutiala, et Kati sur financement du Royaume du Danemark, pour permettre l’accès à l’eau d’une population additionnelle de 250 000 personnes vivant dans ces villes.Les éfforts consenti dans le domaine de l’eau et de l’énergie sont très significative et comblent les failles du secteur.

  25. Depuis trois ans, la gestion de la terre et des biens de l’Etat a enregistré, sous le leadership du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, des résultats significatifs.Les chiffres soutiennet que le travail abattu dans ce secteur à porter ses fruits.Le recouvrement des recettes pour le compte du Trésor Public pour un montant de 73 295 524 630 F CFA en 2014 et 80 522 460 829 F CFA en 2015, soit des recettes domaniales totales de 153 817 985 459 de FCFA».

  26. De 2013 à nos jours, les réalisations dans les domaines de l’élevage et de la pêche portent sur les actions du projet présidentiel en termes: de développement des infrastructures de productions, de transformation et de commercialisation, d’augmentation de la production et de la productivité, de partenariats public-privé, d’organisation des acteurs.Ce secteur a connu un boom et les résultats sont plus que satisfaisante.Le pays est un pays a fort vocation agro-sylvo pastorale.

  27. Les défis étaient nombreux et grands pour le président démocratiquement élu en 2013, après un coup d’Etat militaire. Pour l’honneur du Mali et pour le bonheur des Maliens, le président Ibrahim Boubacar Kéita engage alors son leadership pour redonner à notre outil de défense ses lettres de noblesse afin de lui permettre d’assurer les missions dévolues à hauteur de souhait. Commence alors le processus de réforme de l’armée malienne.Les militaires maliens ont été vetu,équipé,formé et revalorisé comme l’avais promis le chef de l’état lors des campagnes.

  28. Le bilan des 3 ans du président IBK est plus que satisfaisante.Malgré qu’il a herité d’un Mali au du gouffre et du chaos.La signature de l’accord de paix d’ALGER en est l’un des piliers.
    Les grands chantiers de developpement et tout sont entamés dans plusieurs domaine notamment dans l’agriculture avec le classement du Mali comme 1er producteur du coton,dans l’éducation avec de nombreux réstructuration et réformes importantes,dans l’économie avec une croissance à7%,dans le domaine de l’emploi avec plus de 121000 emplois crées en 3ans,dans le domaine de la sécurité et de la défense avec des réformes pour la réhabilitation de nos forces de défense et de sécurité avec notamment l’achat d’armement et d’équipements militaires pour ne citer que ça le bilan a mis parcours est très significative.
    Je pense qu’il faut attendre la fin du mandat présidentiel pour juger le président IBK dans l’ensemble des actions qu’il mène meme si on sait que malgré la situation de crise que traverse le pays les résultats sont de bonne augure.

  29. 😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😂😂😀😀😀😀😀😀😀😀😀

      • 🤓🤓🤓🤓🤓🤓 Donc on n’a même pas le droit d’être content des exploits de Mafia LADJI quoi ! 🤐🤐🤐🤐🤐

  30. Cette maison à Sébénikoro sera versé au patrimoine de l’Etat dès la fin du mandat unique de ibkalamité, car il a investi l’argent public dedans à hauteur des milliards. Il lui sera accord une autre résidence comme ancien président. Et il ne sera plus toléré qu’un président ne s’installe à Koulouba pour nous gruger en rénovant sa propre maison.
    Ibkalamité est une malédiction pour le Mali, parler d’émergence avec lui est une insulte aux maliens, sauf si vous parlez de sa propre émergence qu’il a pu enfin réaliser et bien sûr celle de sa famille!

  31. Ibk s’il a une fierte doit partir pour insuffisance il n’est pas à la hauteur des attentes des Malidens
    À part le détournement de fonds publics Ibk na rien réaliser
    Oh j’ai oublié rénovation de sa demeure de sebenikoro

Comments are closed.