Fonds pour le Développement Durable : 16 projets de développement retenus pour les régions du Mali

0

Le premier ministre, Moctar Ouane, a présidé la 2ème  session du Comité de Gestion du Fonds de Développement Durable (FDD) dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger. Il a informé que sur les 27 projets portés par les collectivités territoriales, 16 ont été retenus. C’était le jeudi 29 avril 2021 à la primature, en présence de plusieurs ministres, des diplomates, ainsi que des membres du secrétariat technique du fonds et des membres du comité de gestion.

Le premier ministre a informé que le gouvernement du Mali, conformément à ses engagements dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger et l’approfondissement de la décentralisation, a entrepris des actions en vue de l’opérationnalisation du fonds pour le développement durable (FDD).  Il s’agit entre autres de l’adoption des textes de création, d’organisation et de gestion des fonds ; l’adoption du manuel de procédures administratives, financières et comptables du fonds pour le développement durable et l’inscription de crédits dans le budget d’Etat pour financer les projets sélectionnés.  selon lui, à la suite du premier appel à proposition de projets, 78 projets ont été soumis au fonds pour le développement durable, dont 53 émanant des collectivités territoriales et 25 des ministères sectoriels pour un coût estimé à 605,267 milliards de FCFA.

A ses dires, l’examen des projets a permis au secrétariat technique du fonds composé de la direction nationale de la planification du développement et de la direction générale des collectivités territoriales de procéder à la classification suivante : 44 projets classés ‘’pertinents’’ ; 06 projets classés ‘’peu pertinents’’ et 28 classés ‘’non pertinents’’.  Conformément au manuel de procédures administratives, financières et comptables, le comité de gestion a présélectionné 27 projets portés par les collectivités territoriales sur les 44 projets classés pertinents et compte tenu des ressources disponibles lors de la 3ème  session. Ledit comité a retenu 16 projets en vue d’être soumis au comité de pilotage, va-t-il ajouter. « Le coût de ces projets est estimé à 38,450 milliards de FCFA et est reparti comme suit : 09 projets dans les régions de Tombouctou, Gao, Kidal, Taoudenit et Ménaka pour un coût estimé à 12,069 milliards de FCFA ; 03 projets dans la région de Mopti, pour un coût estimé à 13,610 milliards de FCFA ; 04 projets dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou pour un coût estimé à 12,771 milliards de FCFA », a révélé le premier ministre, Mocta Ouane. Il a réaffirmé la ferme volonté du gouvernement de tout mettre en œuvre en vue de permettre aux collectivités territoriales de jouer pleinement leurs rôles de promotion du développement régional et local et a annoncé qu’au budget d’Etat de l’année 2021. Il est, selon lui, inscrit au compte du fonds pour le développement durable des ressources d’un montant de 61,626 milliards de FCFA.

Le premier ministre a proposé aux membres du comité de pilotage, l’identification de nouveau projets qui pourront être financés sur les ressources disponibles. L’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Mali et chef de file des partenaires techniques et financiers, Dietrich Pohl, a rassuré que leur accompagnement ne fera jamais défaut afin de permettre au Mali de relever le défi.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here