Le président de la république s’adresse à la nation : « Je veux être avec vous et pour vous, l’artisan de l’émergence du Mali de nos rêves », dixit Ibrahim Boubacar Keïta

28
S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat
S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat

Souvenir ! L’année 2015 est désormais rangée dans les placards de l’histoire. Au seuil de la nouvelle année 2016, le Président de la République du Mali, SEM Ibrahim Boubacar Keita s’est adressé le 31 décembre dernier  à l’ensemble de compatriotes. Histoire de mieux leur rappeler le sens élevé du devoir. Ce message très volumineux de 16 pages est l’image même des multiples défis qui se posent aujourd’hui encore au peuple malien et qu’il faut relever à tout prix. Rien ou presque concernant n’a été passé sous silence. IBKa présenté d’abord le Mali comme une terre d’hospitalité légendaire avant de dresser un tableau reluisant, mais avec des zones d’ombres qui n’attendent que le sacrifice des Maliens. Dans son adresse à la nation, le président de République a mis un accent particulier sur le dialogue des religions, facteur de paix, l’agriculture, les finances, le processus de paix, l’industrie et le commerce. Mais aussi, d’autres secteurs comme les  mines, la Défense, la sécurité, l’éducation  le sport et la b politique des logements sociaux ont également attiré  son attention. Et comme cela, le Mali bouge sous la Présidence IBK.

Le président de la République Ibrahim B.KEITA ne s’est pas fait prier pour s’adresser le 31 dernier à la Télévision  nationale  aux 16 millions de Maliens  de Kayes à Kidal ; à ceux de l’intérieur comme de la diaspora. Habillé d’un costume cravate soutenu par une chemise à la blancheur de  pureté,  le Président de la République n’avait pas les traits aussi tirés face aux nombreux défis aux quels les Maliens se voient confrontés depuis le mois de mars 2012. Signe très évocateur de l’espoir qu’il a toujours incarné pour sortir son pays de l’ornière et des années incertitudes faites de violence, de division, de règlements de comptes et crises de confiance entre gouvernants et gouvernés. Et ce n’est pour rien qu’il a terminé son message par une belle note d’espoir qui fait de lui désormais un grand homme d’Etat : «Je veux être avec vous et pour vous l’artisan de l’émergence du Mali de  nos rêves », a-t-il dit.

Pour le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita,  le Mali est une terre d’accueil de tous les enfants du monde. Une terre qui n’accepte aucune exclusion de la créature divine. C’est pour une telle raison qu’il a tenu  à saluer tous « nos hôtes qui nous font l’honneur de s’établir chez nous, sur cette  vieille terre d’hospitalité du Mali », a martelé le Président de tous les Maliens. Il faut bien comprendre le Président IBK lorsqu’il évoque ce sujet dès l’entame de son message.

Au mois de novembre 2015, Bamako (hôtel Radisson) a été durement frappé par les terroristes. L’attaque qui a fait une vingtaine de morts parmi laquelle plusieurs étrangers dont le seul crime commis est d’avoir choisi la vie au Mali. C’est pour mettre en confiance  sans nul doute  les amis et partenaires du Mali qu’il  a donc    mis ce sujet en premières lignes  de son adresse à la nation.

La célébration des fêtes de fin d’année ont, elles aussi, occupé une place de choix dans le message  Présidentiel. Frappé par la coïncidence des fêtes musulmanes et chrétiennes, il dira que « ces deux religions cheminent ensemble dans une parfaite harmonie et une convivialité  qui font notre force et notre fierté. »En effet, le Président souhaite de tout son cœur que les Maliens s’inspirent de  la volonté divine, œuvre d’une telle coïncidence. C’est dire  que les Maliens auront  tort en accordant un intérêt quelconque aux divergences religieuses. Avec la tolérance religieuse, ils ne s’écarteront jamais de la voie tracée par le Seigneur des mondes. Il a invité les religieux à prier pour le Mali : « Chaque, chaque chrétien, bref chaque Malien doit avoir le Mali dans ses prières ».

Dans son adresse, le Président de la République  a passé au peigne fin tous les aspects de la nation malienne. Le Mali vient de loin. Une réalité qui n’est plus qu’un secret de polichinelle. D’une existence hypothéquée, selon le constat de IBK, le Mali « émerge de l’abime dans lequel, il avait été précipité et a fait de bonds prestigieux sur le chemin de la renaissance. »Et cela en un peu plus de deux années de gouvernance. C’est l’espoir de vivre dans un Mali nouveau qui se concertise.Quels sont les progrès ?

Au plan macroéconomique,  IBK se targue des excellents notes obtenues auprès  des partenaires au développement. Preuve qu’ils investissent de manière miraculeuse jour après jour dans notre pays au grand bonheur des Maliens.

S’agissant de l’agriculture, le Président a fait remarquer que de grands projets ont été réalisés même si des obstacles freinent encore les ambitions de faire du Mali le grand grenier de l’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement s’évertue dans ce secteur en affectant plus de 15% des ressources budgétaires au secteur agricole sans compter la mise en œuvre du Programme Gouvernemental d’Aménagement « qui portera sur plus de 100.000 hectares pour la période 2014-2018 »a-t-il martelé.

En ce qui concerne le secteur des Finances, les compteurs sont au beau fixe. « Il faut s’en réjouir, car nous sommes un des pays post crise, dont le taux de croissance a été d’au moins de 5% en 2015, et pour lequel tout le monde amène à penser que cette tendance se consolidera en 2016. »Pour la relance économique, il a évoqué la forte enveloppe financière des partenaires sous l’égide de la France et des pays de l’OCDE avec 2.120 milliards de FCFA pour la période 2015-2017, dont 397 milliards seront alloués exclusivement au développement des régions du nord, a précisé le Président de la République.

Pour appuyer le processus de paix, le président a affirmé que le Gouvernement a mis en place des         mécanismes financiers dont le plus emblématique est le fonds de développement des régions du nord. Ce fonds recevra une dotation initiale de 300.milliards de FCFA, a-t-il précisé.

Au chapitre du commerce et de l’industrie, la détermination gouvernement est toujours au rendez-vous. Le gouvernement a consenti des appuis techniques et financiers et a signé des contrats de performances avec des unités industrielles du secteur textile. Sans oublier les protocoles d’accord conclus avec la Société Chinoise pour l’Industrie légère pour la réalisation de 4 unités industrielles pour un investissement  de 100 milliards, a martelé le Président.

Quant au secteur des mines, l’on notera avec le PR qu’il « continue d’être le plus gros des pourvoyeurs des devises de notre économie. » En effet, en 2015 le Mali a produit 50 tonnes d’or  dont 46 tonnes pour la production industrielle.

Parlant de son périple à l’intérieur du pays, IBK dira qu’il l’a vécu « comme un véritable pelerinage, par le retour aux sources … »Avant de dire ex cathedra l’enseignement à tirer : « une écoute directe  des populations à la base, une perception plus fine de la vie du pays réel … »

Une préoccupation du Président de la République demeure la culture la paix. C’est la raison pour laquelle, il a  présenté un monde au visage tuméfié du fait de l’absence de paix. Il a salué tous ceux qui donné la chance à la paix au Mali en apposant leur signature sur « l’accord désormais historique pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’ALGER ».Un accord, faut-il le rappeler signé le 15 mai 2015 et son parachèvement le 20 juin de la même année.

Autres sujets

L’armée, la sécurité, l’éducation, la formation citoyenne, l’emploi, la santé, la diplomatie, l’énergie, l’eau, la promotion des femmes, le logement et le sport  sont également des sujets concernant la vie de la nation qui n’ont pas été  passés sous silence lors du message  du Président en  ce 31 décembre 2015.

S’agissant de l’Armée, le Président a fait remarquer que des efforts ont été consentis grâce à la Loi de Programmation militaire  dont les principaux axes ont trait à la sécurisation du territoire, à la dotation, à l’amélioration des conditions de vie, etc., a-t-il précisé.

Quant à la sécurité, le tableau est noir en 2015 : série d’attentats, attaques armées, des braquages et autres atteintes à l’intégrité physique et morale.

Ce tableau noir aux allures de démons ne fait pas peur au président qui tient à réaliser son rêve à tout  prix. C’est à dire celui d’un Mali émergent avec toutes les chances de réussite.

Moussa Wélé DIALLO

PARTAGER

28 COMMENTAIRES

  1. Le président IBK a vraiment fait du bon boulot en cette année 2015.
    Lorsque nous prenons rien que le domaine de la sécurité,nous pouvons affirmer sans risque de se tromper que notre armée a connu de véritables changements positifs cette année.
    Et ces changements nous ont donné droit à une armée structurée prête à défendre la nation avec de moyens conséquents mis à sa disposition.
    Merci à vous président.

  2. Grâce à la bonne gestion du président IBK,notre pays à désormais la confiance des bailleurs de fonds et des institutions financières internationales.
    Les retombées de cette confiance retrouvée se sont matérialisées par des prêts et des dons des pays comme la France,la Chine,les USA,le FMI…
    Nous devons vraiment saluer le président pour ce travail remarquable et lui souhaiter bon vent pour la suite.

  3. Malgré la mauvaise foi de certains de nos compatriotes,les résultats de la gestion de IBK en 2015 sont visibles de tous.
    Ainsi,nous pouvons parler de l’accord de paix obtenu qui est en train de conduire notre pays vers une sortie de crise certaine.
    Nous pouvons aussi parler des moyens mis à la disposition de notre armée pour lui permettre de travailler dans la sérénité et dans la confiance;ainsi que beaucoup d’autres réalisations.
    Merci président pour tous vos efforts.

  4. Nous sommes vraiment fiers de la gestion du président IBK en cette année 2015 qui vient de s’achever.
    Elle a favorisé de nombreuses réalisations et mesures pour améliorer le quotidien des maliens.
    Nous sommes certains que cette années 2016 sera le couronnement de tous les efforts du président et aussi l’essor de notre pays dans tous les domaines.
    Meilleure année 2016 à tous les maliens.

  5. Sauf dénigrement sinon le président travaille pour faire avancer le pays mais certains pensent que tout peut être résolu en 2 ans de mandat.
    Nous sommes satisfaits de son bilan 2015

  6. La nomination des magistrats et la création d’un organe spécial de lutte contre la corruption sont les preuves palpables que le président est conscient des maux qui minent notre société. Et il a toujours montré son intétêt manifeste d’éradiquer notre société de cela depuis son accession au pouvoir

  7. Dans un discours on va à l’essentiel pour ne pas embêter les compatriotes. Ce n’est pas une soutenance de thèse à ma connaissance cher journaliste. Si vous voulez voir le programme gouvernemental rendez vous à Koulouba.

  8. Le président a même initié une journée de l’excellence dans le milieu éducatif et demande une amélioration dudit système pour un rendement positif car les étudiants sont les dirigeants de demain.

  9. Il faut apprécier les choses à leur juste valeur car le président a énormément travailler pour nous soyons à ce stade. Le mieux reste à venir comme il l’a signifié. Il faut y croire car le président a toujours tenu a sa parole

  10. 😉 😉 😉 😉 😉 Les années passées par IBK au pouvoir ont été un combat de la paix et pour la stabilité du pays. Il est venu au pouvoir, trouvé le pays plongé dans un gouffre profond de crise. Il est venu trouver le pays dans une crise sans précédent. Il s’est battu et à obtenir en très peu de temps, la signature d’un accord de paix. Son combat de tous les jours s’oriente à présent vers la stabilité totale du pays.

  11. Le président IBK a sauvé l’honneur et la dignité du Mali. A travers la crise, les maliens ont subi toutes sortes d’humiliation. Les maliens voyaient leurs honneurs et dignité complètement bafouer. Mais ils savaient que leurs seul et unique espoir, pour redresser cette situation était IBK, raison pour laquelle, ils l’ont élu à 77%.

  12. Pour la première fois au Mali, Les recettes budgétaires vont dépasser le cap des 1 000 milliards de FCFA en 2016. Il est également en train de faire des réalisations qui vont d’avantage booster l’économie. Il est en train de construire une maison pour les hôtes, il est en train de construire un grand Hôtel Sheraton, il est en train de rénover l’Assemblé Nationale, il est en train de construire une nouvelle salle d’honneur à l’aéroport international de Bamako-Sénou.

  13. Grace à Ibrahim Boubacar Keita et ses hommes, plus 1552 logis ont été construit, sur les 50 000 promis d’ici l’horizon 2018, pour abriter 1552 foyers sans abri. Ne se reste que cet acte, le président IBK a travaillé.

  14. Pendant les deux ans d’IBK, il a fait des voyages fructueux qui ont rapporté des milliards au Mali, notamment son voyage en Chine. Son voyage de Maroc a permis la formation de plusieurs Imams au Maroc, pour ne citer que ceux-là. Sans compter ces nombreux projets qu’il a mis en place.

  15. Des journalistes mal intentionnés qui se permettent de mentir sur le régime en place pour des miettes. L’information n’est plus devenue leur soucie primordiale. La presse malienne de nos jours est devenue plus diabolique et plus apatride que l’opposition.

  16. Les détracteurs dupe la conscience des honnêtes citoyens en leurs faisant croire que le gouvernement leurs à tourner le dos. Ils poussent les citoyens à mettre en cause la crédibilité du régime en place.

  17. Le discours est à la hauteur et très rassurant. Nous sommes très heureux et fier de notre président de la République. Nous avions besoin d’un homme fort comme lui pour bâtir notre pays.

  18. Je pense que votre déduction est vraiment nul, vous transformez les dits à votre guise. Le discours du président de la république est vraiment salutaire. Le président IBK n’a pu touché à tous les point mais cela ne veux point dire qu’il reste indifférent des maux existentielle dans notre pays.

  19. Les critiques toujours des critiques, rien que des critiques et encore des critiques à l’encontre de l’État. La presse malienne, depuis fort longtemps a stoppé son rôle primordiale qui reste celui de l’information, elle a maintenant pour rôle de perturber la conscience publique et stabilité politique.

  20. Le je ou j’ai n’a rien de sorcier, attention a ne pas transformer les dits du président de la république. Cet article ne raconte rien d’objectif le journaliste est en train de transformer les dits du président de la république.

  21. Mais pourquoi toutes les actions gouvernementales sont vue en mal par certains personnes ? Le plus bizarre est qu’il ne dispose même pas d’arguments raisonnables et convaincants.

  22. Seuls les ignorants, les inconscients, les opposants mal intentionnés, les apatrides, les détracteurs, les corrupteurs et corrompus se permettent de critiquer IBK et son régime. Parce qu’ils ne veulent pas voir le pays avancer. Les patriotes honnêtes, les dignes fils de ce pays ne critiquent pas.

  23. IBK a toujours tenir sa promesse cela ne sera pas la première fois. Il a besoin simplement d’être soutenir par sa population dans tous ses actes. Les maliens doivent former une barre de fer d’acier derrière IBK et son régime, car l’avenir du Mali repose dans les creux de ses mains qui ouvre les portes d’un grand destin.

  24. Mes félicitations à Ibrahim Boubacar Keïta pour les réalisations qu’il a fait dans l’année 2015 dont la plus importante et la plus remarquable est la signature de l’accord de paix issu du processus d’Alger. Sans oublier de mentionner la relance économique, nous saluons la loi de programmation militaire.

  25. Ce sont, seulement, les détracteurs qui pensent que le bilan de la gestion du président de la république de l’année 2015 a été mitigé. Sinon aucun malien soucié de sa patrie et conscient des réalisations faites dans l’année 2015 trouvent que le président n’a absolument rien à se reprocher.

  26. Nous voulons la paix, la sécurité, la tranquillité et la réconciliation nationale. Nous avons bouclé l’année 2015, l’année qui a donné naissance à l’accord de paix issu des pourparlers d’Alger. Bonne chance à IBK pour la nouvelle année 2016.

  27. L’année 2016 sera une année de paix de tranquillité, de prospérité, de cohésion et de développement pour le Mali et le monde entier. Bonne et heureuse année 2016.

  28. IBK est notre seul espoir. De la sorte où il a été porté à la tête de ce pays, nous ne pouvons compter que sur lui, seulement sur lui. Bonne chance à lui pour l’année 2016.

Comments are closed.