Les signataires du manifeste de la Coalition pour l’Alternance et le Changement : «…Il faut qu’IBK renonce à l’élection du 29 juillet 2018 »

7
Election présidentielle de 2018
photo archives

Les 148 partis politiques et sympathisants, les organisations de la société civile, les activistes et autres alliés politiques ont apposé leur signature, le dimanche 29 avril dernier, au manifeste de la Coalition pour l’Alternance et le Changement. C’était au Palais de la culture Amadou Hampathé Bah de Bamako.

On peut citer parmi les signataires, l’honorable Soumaila Cissé de l’URD, Tiébilé Dramé du PARENA, Amadou Thiam de l’ADP-Maliba, Kalfa Sanogo du mouvement Kalfa 2018, Mohamed Salia Touré du mouvement « Wélé-Wélé », Lassine Togola du mouvement Maliko, Djibril Tall et bien d’autres.

Pour les membres signataires de ce manifeste, le président IBK dès sa prise de fonction le 04 septembre 2013, s’est engagé devant Dieu et le peuple à garantir le bonheur des Maliens et l’honneur de la patrie, l’intégrité du territoire et l’unité nationale de notre pays. A 5 mois de la fin de son mandat, dénoncent-ils, la gouvernance instaurée par IBK est caractérisée par une absence notoire de vision, un pilotage à vue et une improvisation dans tous les domaines de la vie nationale. Ils fustigent aussi les atteintes répétées à la morale politique publique notamment sous la forme de surfacturations et de détournements massifs des maigres ressources de notre pays. Déplorant l’immixtion sans précédent au Mali des proches du Président dans les affaires de l’Etat, la Coalition accuse le régime d’autisme et d’absence notoire de dialogue avec les partenaires sociaux et politiques. Plus déterminés que jamais, les signataires du manifeste affirment que cette gouvernance chaotique a aggravé l’état général du pays. Selon eux, le Mali est à la veille d’un nouvel effondrement où le processus de paix est dans l’impasse, l’accord d’Alger n’a apporté ni paix, ni réconciliation nationale. Toujours dans le document, la Coalition pour l’Alternance et le Changement s’indigne de voir le sang d’innocentes victimes couler chaque jour et la généralisation de l’insécurité qui s’est répandue du nord au centre. « Depuis quatre 4 ans et demi, plus de 2000 personnes ont perdu la vie ». Quant à la situation de nos forces armées et de sécurité, les signataires déplorent la mauvaise préparation de nos FAMA et le sous-équipement qui font d’ailleurs l’objet d’attaques quasi-quotidiennes. Après avoir apposé avec conviction leurs signatures sur cette convention, l’honorable Soumaila Cissé et ses alliés demandent au Président de renoncer à l’élection du 29 juillet prochain pour l’honneur de la patrie et le bonheur des Maliens.

Bourama Camara

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. En France leur sport national favori est de faire leurs bashings contre la Chine auquel ils s’en servent comme épouvantail ou pour planquer d’autres choses derrière!

  2. Lolllllllllll Mais vraiment vous avez perdu espoir jusqu’a ce que vous demandez le président de ne pas se présenter alors qu’il a le plein droit et vous vous appelez ” Les démocrates ” C’est du comble.
    IBK semble trouver des excuses pour vous mater bien et je suis sur que soumeilou a déjà son plan pour cette cause. Beaucoup vont fuir dans peu de temps comme savent faire soumaila , Djiguiba dit PPR etc……
    Si on vous dit de laisser vous ne laissez pas , si vous prenez la tête du serpent vous comprendrez de quoi il est capable

  3. Après avoir dit “IBKCRATIE – IBOKASSA – IBKONCRE-MALICE”, la Coalition pour le changement doit montrer à pied, en rangs serrés, sur Koulouba pour remettre le manifeste en mains propres au PRÉSIDENT; inviter les TV privées, les organes de presse et de radios pour faire un boucan de fer de ce manifeste; ça serait comme les manifestations contre le Général MOUSSA TRAORE , en 1991.

    Oser réussir, c’est oser agir!

    Sincèrement

  4. Nous sommes en démocratie et tout malien(e) qui répond aux critères a le plein droit de se présenter à l’élection présidentielle souhaitons que Dieu donne à celui qui est meilleur qui a l’amour le respect du peuple et de nos valeurs qu’Allah fasse qu’il en soit ainsi yarabi

  5. Ces comédiens sont encore à ce stade? Il est clair que cette alternance n’est qu’une utopie. C’est le voleur certifié qui fait toutes ces gymnastiques pour avoir un petit espoir. Mais il y’a déjà combien de candidatures à l’élection présidentielle déjà? Plusieurs. Alors cette prétendue coalition que veut mettre en place le pornographe Etienne n’est qu’un leurre de plus pour faite croire aux maliens que cette alternance est possible. C’est pourtant clair pour tout averti de la scène politique que le président IBK réélu pour un second mandat.Qui vivra verra.

  6. “Après avoir apposé avec conviction leurs signatures sur cette convention, l’honorable Soumaila Cissé et ses alliés demandent au Président de renoncer à l’élection du 29 juillet prochain pour l’honneur de la patrie et le bonheur des Maliens.”
    Et pourtant nous sommes en démocratie. Tout malien qui répond aux critères d’éligibilité, au regard des textes législatifs, a le plein droit de se présenter à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. Pas de discrimination.

Comments are closed.