L’honorable Gassama répond à Issiaka Sidibé : « Le pays se tient actuellement sur un seul pied : la Presse… »

73

La rentrée de la session d’avril de l’Assemblée Nationale a été saisie par le président de cette Institution, Issiaka Sidibé, pour s’attaquer à la Presse malienne. Il a traité la Presse de tous les noms d’oiseaux. Sa  sortie musclée contre le 4ème pouvoir a été condamnée par tous les démocrates du Mali. Et plusieurs députés se sont entièrement désolidarisés de ses propos tenus contre la Presse.  Parmi eux, l’élu de l’Urd de Yelimané, Mamadou Awa Gassama qui a saisi le point de presse de l’Opposition d’hier,  mercredi 13 avril 2016, pour fustiger le comportement de sieur Isaac.

« Cela me fait plus de 22 ans d’exercice de député, je n’ai jamais vu un président de l’Assemblée nationale de la sorte, une assemblée qui refuse catégoriquement des débats contradictoires… », a-t-il laissé entendre. Avant de poursuivre : j’ai été député sous la présidence des présidents de l’Assemblée que sont : Aly Nounoun Diallo, Ibrahim Boubacar Kéita, Dioncounda Traoré…qui ont fait une très bonne gestion…Mais avec Issiaka, c’est la catastrophe… ».

Et Gassama de poursuivre : il s’est permis d’insulter la Presse. Que c’est vraiment dommage. Le pays se repose sur trois(3) pieds essentiels  que sont entre autres : la Présidence; l’Assemblée Nationale et la Presse. Le constat d’aujourd’hui est le suivant : les deux(2) premiers pieds (la Présidence et l’AN)  sont cassés. Et le pays se trouve actuellement sur un seul pied qui est la Presse… ».

L’élu de Yelemané, Mamadou Awa Gassama, a ainsi exhorté la Presse de continuer à faire son travail et surtout à ne pas se laisser intimider par qui que soit.

Agmour

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

73 COMMENTAIRES

  1. Ce n’est pas au président de l’emsemble national de sens prendre à la presse réfléchissons un peut avant de prendre partis en tous cas au Mali beaucoup de personnes ne savent pas encore que la démocratie se repose d’abord sur la liberté d’expression regarder bien en France comment hollande est interpellé par les journalistes et par des simples citoyens sur sa gestions du pays .
    Au Mali vous ne voulez pas que la presse parlent des dérivent de nos gouvernants .
    Il existe des lois quand une personne politique ce sans diffamé il peut porté plainte contre le journaliste auteur de l’article ou l’organe de presse .mais vouloir faire taire la presse serait une très grave atteinte à la démocratie elle même qui a permis à mon esclave sidibe d’être président de l’emsemble national 《plaisanterie》
    Donc laisser les journalistes faire leurs travail même que nous savons que beaucoup d’entre eux ne sont pas à la hauteur ou tous simplement des achetés .

  2. Je pense qu’il serait très important qu’on apprenne aux journalistes maliens comment se comporter avec les autorités de ce pays car leur comportement fait honte à la presse malienne et partant tout le pays.
    Il faut que des mesures soient prises…

  3. Moi je pense que le manque d’éthique et de déontologie dans le domaine de la presse malienne est dû au fait que la plus grande partie des journalistes maliens ne font pas de formation dans des écoles de journalisme avant d’embrasser le métier.
    Il est donc important de passer à un véritable recyclage pour assainir la presse malienne.

  4. La marionnette de l’opposition et le comédien de la presse malienne. L’honorable GASS je te dis le jour où tu te rendras compte que les gens se servent de toi pour semer la pagaille; tu vas mordre tes doigts par regret. Ouvres bien tes yeux avant que cela soit trop tard.

  5. Mais ces journalistes malhonnêtes valent mieux que ce fou député. Un analphabète qui s’est retrouvé hasardeusement dans l’AN. LALOMA, lakalaka tô !!!!

  6. La presse malienne est vraiment pourrie par certaines brebis galeuses.
    Moi je pense donc que les autorité doivent prendre des mesures pour que les pseudos journalistes maliens soient en phase avec l”éthique et la déontologie pour une presse qui fait honneur à notre pays.
    Quant à Gassama et ses réaction bizarres,je ne me prononce pas car ça n’en vaut pas la peine.

  7. Lorsque le journaliste s’écarte de sa mission d’information pour se mettre à la solde de certains opposants malhonnêtes,cela ne peut résulter que de ce type de comportement irrespectueux des autorités.
    Mais si nous avons encore des députés qui se permettent de cautionner ce genre d’attitude,c’est vraiment dangereux pour notre jeune démocratie…

  8. Si à l’époque des aitres président de l’assemblée nationales la presse n’a pas été critiquée de la sorte,c’est les journalistes se comportaient bien à cette époque
    Alors,si les journalistes se comportent maintenant comme des moutons,ils auront en face une réaction de berger…

  9. C’est vraiment idiot de la part de Gassama de dire que c’est l’honorable Issiaka Sidibé qui ne cesse de s’attaquer aux journalistes maliens.
    Il doit comprendre que tout acte a une conséquence et que c’est parce que certains journalistes maliens ont perdu tout respect à l’égard de l’autorité qu’ils sont interpellés de la sorte.

  10. si le président de l’assemblée nationale a eu des propos guerrier c’est parce que certains journalistes ne jouent plus leur rôle, ils ont outrepassé les limites, qu’ils soit professionnel et tout ira mieux.

  11. la presse malienne se doit de respecter les institutions de notre pays en se conformant aux règles de la presse. cette presse m’inquiète car tous sont des vendus. la presse ne fait plus son travail comme il se doit.

  12. Même lorsqu’on est opposant de mauvaise foi,il faut avoir le courage de reconnaitre que certains journalistes maliens dépassent les limites du tolérable.
    C’était donc tout à fait normal que le président de l’assemblée nationale les interpelle pour un changement de comportement et n’en déplaisent aux Gassama et consorts….

  13. C’est tout à fait normal que le président de l’assemblée nationale relève ce notre presses fait de mauvais.
    Mais si nous avons encore des personnes qui soutiennent cette presse dans sa bêtise,ces personnes doivent punies comme il se doit.
    Cet inculte de Gassama doit doit donc se préparer.

  14. Nous savons tous que l’URD et certains autres partis de l’opposition ne passent que leurs temps à payer des journalistes pour raconter des bêtises sur les autorités ce ce pays.
    Alors,il n’y a rien d’étonnant que Gassama qui est un député de l’URD s’acharne à défendre ces journalistes véreux.

  15. je n'ai rien à dire, Président de l'AN a raison; car les presses ne vaut rien actuellement dire de l'importe quoi sans fondement c'est ignoble . Gassama toi entant que elu pendant 22 ans qu'est ce que tu as fait de concrets? tu parles sans réfléchir et aller mentir et bourer ton peuple et se faire remarquer.

  16. Les journalistes maliens sont très cupides et donc ouverts à la corruption.
    Et tant qu’observateurs maliens,nous savons par qui il sont manipulés.
    Alors,je trouve tout à fait normal que Gassama prenne la défense de ses journalistes indignes de ce noble métier car il est l’une personne qui les emploie contre le gouvernement.

  17. On reconnait la capacité d’un journaliste à travers ses articles et ces idées qu’il évoque.
    Vous ne dites que des mensonges, alors arrête de dire des bêtises sur l’autorité du pays

  18. une presse se doit d’être professionnel avec des journalistes qui ne soient pas des mendiants pour l’opposition qui doivent faire preuve de courage et d’honnêteté, donner des informations fiables à la population, contribuer à la cohésion sociale et non de créer la division au sein de la population.

  19. Les sites d’informations tel que Mali web, Mali jet, Facebook, ne sont pas faites pour dires des bêtises, l’information que vous dites doit être concrète, et comportant des preuves.

  20. Mais qu’est ce qu’on peut attendre d’un illettré comme Gassama comme réaction si ce n’est ce que nous voyons là.
    A cause de son analphabétisme,cet homme est toujours téléguidé pas les pseudos intellectuels de son parti pour jouer les sales rôles.
    Mais qu’il sache que ses critiques stériles ne pourront jamais nous atteindre quelqu’un ici…

  21. il faut dire que la presse n’est intimidée par personne. une presse se doit de donner des vrais informations au peuple et non de prendre position contre le régime en place. nous les maliens devons comprendre les réalités de notre pays avant de porter tout jugement.

  22. Ce genre d’opposant a-t-il sa place au parlement et toutes les décisions qu’ils prennent sont acceptable et admissible ?la réponse est non car on n’est face de la réalité concrète du pays alors je souligne en toute sincérité l’incapacité et l’incompétence de l’honorable GASSAMA.

  23. L’opposition doit chercher a évoqué les points essentiels dont le gouvernement s’inquiètent.
    Pauvre GASSAMA je crois qu’il a besoin qu’on lui donne des cours de droit pour qu’il soit en mesure de connaitre certaine règle du parlement. Cela vaut mieux que de dire des bobards sur le gouvernement.

  24. Gassama ne peut que critiquer et attaquer mais jamais, il ne propose de solution concrète. Les habitants de sa circonscription ont un député mais ils ont un manque remarquable de député sur le plan de la compétence et de l’efficacité. Enfaite, Gassama ne sert à rien dans sa circonscription comme dans l’Assemblée National.

  25. Aha un illettré reste toujours un illettré même avec une écharpe d’honorable député. Le faite d’être un analphabète prime beaucoup sur sa manière de concevoir et de comprendre les choses. Gassama a une manière médiocre de comprendre la politique, il vit toujours dans les temps anciens. Je remarque directement dans sa manière de parler le vide d’intellectualisme, c’est un cas cet homme.

  26. Je te soutien, Gassama est le Kilimandjaro de la sottise. C’est un animal répugnant, il ne mérite même pas l’indifférence de la population malienne. Il se croit cool, pourtant il a l’air d’un parfait con. C’est un haut-parleur insignifiant auquel la population ne lui prête aucune indifférence.

  27. Quel opposant !!!!! Désolé pour lui d’être un analphabète, il critique le pouvoir sans chercher à comprendre. Je me pose la question si réellement GASSAMA est à mesure de s’opposer et de critiquer gouvernement

  28. Oooh c’est grave ce qui dit, je me demande si Gassama possède tous ses mentalités, il devrait se faire examiner par un psychologue très professionnel car son cas est inquiétant. Toujours quand il prend parole il perd un câble ; c’est un minable qui ne raconte que des balivernes.

  29. Je pense l’honorable Issiaka Sidibé est l’un des meilleurs président de l’assemblée nationale par son manière de travail et d’organiser les sessions est d’une manière remarquable. Il est tout à normal qu’un député de l’opposition s’en prend au président de l’Assemblée nationale, l’honorable Gassama ne raconte que des balivernes.

  30. Oui c’est vrai Incolore, il faut que le pays arrête avec ce système car c’est la honte pour notre pays. Surtout un pays en voie de développement a besoin des intellectuels. GASSAMA N’A PLUS SA PLACE DANS L’

  31. la presse malienne n’est pas à la hauteur de nos exigences car au lieux de nous informer elle crée des clans et se laisse manipuler pas certains opposants. que c’est dommage de voir une presse acheté.

  32. Pourquoi un député illettré dans l’assemblé ? En réalité c’est une honte totale pour notre pays.
    Il faudra que les gens sachent que c’est le temps des intellectuels qui a sonné. Et nous tendons en réalité vers cela.

  33. Gassama dit du n’importe quoi les amis. Nos opposants au Mali ne connaissent rien à la matière Car ils pensent quand on est opposant on doit totalement contredire les actions du gouvernement, tandis qu’ils doivent faire des propositions.

  34. Honorables opposants, vous pensez que l’heure est à la déstabilisation du pays ? Alors toi qui ne connais rien Honorable TOTO (Gassama), laisse toi embobiner par ses pseudos intellectuels et quand tu te rendras compte c’est en ce temps que tu vas manger ton kk.

  35. Je pense que ce dont le président de l’Assemblée National a dit purement et simplement la vérité à la presse malienne. C’est la réalité de la presse malienne et aussi le problème qui range la presse malienne. La presse malienne depuis longtemps a arrêtez son bout primordiale qui reste la circulation d’information véridique.

  36. L’honorable Issiaka Sidibé est un homme qui ne marche pas ses mots, il a la réputation de dire la vérité comme bon le semble et à qui de droit. Issiaka est connu pour sa franchisse, seulement que la vérité est dure à accepter pour les malhonnêtes.

  37. Des journalistes mal intentionnés qui se permettent de mentir sur le régime en place pour des miettes. L’information n’est plus devenue leur soucie primordiale. La presse malienne de nos jours est devenue plus diabolique et plus apatride que l’opposition.

  38. Le président de l’Assemblée National Issiaka Sidibé a raison, la presse malienne est devenue l’un des facteurs primordiales qui porte atteinte aujourd’hui à la stabilité de ce pays. La presse malienne est aussi corrompus par des personnes de mauvaise fois voilà pourquoi la presse malienne est toujours e mauvaise foi.

  39. Ce Gassama est vraiment malade car une personne normale ne peut jamais soutenir la presse malienne dans les bêtises quelle fait en ce moment.
    Mais je comprends Gassama car c’est pour eux cette paresse travaille…

  40. il faut que Issiaka Sidibé prenne ses responsabilités de ne pas permettre ces gens de comportement des certains élus comme Mamadou qui parle parce qu’il faut parler. Mamadou soit plus responsable car tu es amené à voter les lois pour l’avancer de notre pays.

  41. Toi Mamadou tu n’es qu’un simple député on dirait que tu ne connait pas ton travail tu es qui pour donner l’ordre à la presse je comprend car il y a des presses vendues dans notre pays car tout ce que le régime d’IBK fait est mauvais pour eux. Elle n’arrive même pas à donner des informations fiables à la population toujours dans le faux.

  42. le peuple malien n’a pas besoin de ces commentaires car vous avez refusé de faire plaisir au peuple malien qui a soif du retour de la paix au pays pour son développement économique car vous tirez profit de la crise. il faut saluer le président de l’assemblée nationale qui fait pour d’effort pour le retour de la paix au mali.

  43. il faut reconnaître que le régime IBK est démocrate et accepte les critiques, avec la liberté d’expression n’importe qui ce permet de dire des bêtises sur le président de l”assemblé nationale de notre pays que la presse fasse correctement son travail pour lieu de s’ingérer dans la vie des personnes.

  44. Je crois que la presse malienne d’aujourd’hui n’a pas démérité l’attaque du président de l’Assemblée nationale. Si certains hommes de médias n’ont aucun sens du respect c’est parce qu’ils n’ont pas reçu de bonne éducation journalistique et de base. Gassama est trop analphabète pour comprendre le président de l’Assemblée Nationale et les petits jeux de la presse qui ne joue plus son rôle de 4ème pouvoir.

  45. Le Mali n’a pas de médias depuis 1991. Il a une maison qui forme des vermines. Des critiques sans aucun fondement. Quel mauvais sort jeter sur le Mali. Ce n’est pas par le fait du hasard ou par manque de respect envers les hommes de médias que le président de l’Assemblée a dit ce qu’il voit dans le comportement de certains organes de la presse mais par constat de la réalité.

  46. Gassama oublie qu'il n'y a jamais de fumée sans coup de feu au préalable. Si le président de l'Assemblée Nationale a eu à se prononcer avec certains mots qui n'ont pas plus à vous et les journalistes c'est parce que les journalistes ne jouent plus leur rôle comme il le faut.

  47. notre pays est bel et bien sur pied que ceux qui pensent qu’ils peuvent faire tomber ce pays se mettre le doigt dans l’œil car ils trouverons le peuple sur leur chemin. la liberté d’expression oui mais il ne faut pas attaquer aux institutions de notre pays un peu de respect pour les gens.

  48. Quand une presse ne peut plus informer le peuple, elle doit disparaitre pour de bon. Si non elle risquerait de freiner le développement. C’est le cas de notre presse qui est remplie de journalistes sans aucune qualification en la matière. Que dalle Gassama!

  49. Une presse incapable comme la mienne ne mérite aucun respect de la nation et/ou des grandes personnalités de cette même nation. Si le chef des élus à critiqué la presse c’est parce que certains journaliste font de la discourtoisie.

  50. La presse malienne n’est plus ce qu’elle fut dans le passé. Il y a peu de journalistes professionnelles. Ils sont moins formés et son moins inspirés. Les informations ne sont plus de qualité dans ce pays. Je pense que le président de l’Assemblée n’a pas indexé les hommes de médias par le simple plaisir mais par leur acte apatride et malappris.

  51. La presse malienne, contrairement à ce qu’elle doit représenter, est devenue une bande d’incapables et de fripouilles, je m’excuse du terme. Le président de l’Assemblée Nationale n’a rien dit de mal. Toit ce qui sort dans cet article sur les dires d’Issaka contre la presse fait objet d’actualité tous les jours qui passent dans ce pays. L’article de ce journaliste atteste cela. Gassama, le fameux analphabète député de l’Assemblée nationale de tout le temps crois qu’Issaiaka est naïf comme lui qui ne voit pas ce que les journalistes font et disent dans les sites d’informations

  52. au mali très peu de journaliste connaissent leur boulot car ils ne font qu’intoxiquer le peuple car tous sont corrompus. la presse avance des choses qui ne sont même pas fondées. il faut que les journalistes soient professionnels dans l’accomplissement de leur tâche cela permettra au peuple d’aller sur la droite ligne.

  53. La liberté d’expression a été mal comprise par certains éditeurs de ce pays. ON n’est pas journaliste pour passer toute sa vie dans toutes ses publications à ne faire que des critiques seulement. Le président de l’Assemblée qui a fait plus de deux ans à observer certaines publications de la presse malienne s’est rendu compte de ce qu’il a dit à cette presse.

  54. Le pays se porte à merveille il faut le reconnaître avant IBK s’était du désordre mais aujourd’hui les choses vont peu à peu mieux. Beaucoup de boulots sont et continus d’être fait. Nous les maliens devons penser à un lendemain meilleur.

  55. Quand une presse ne peut plus informer le peuple, elle doit disparaitre pour de bon. Si non elle risquerait de freiner le développement. C’est le cas de notre presse qui est remplie de journalistes sans aucune qualification en la matière.

  56. Je suis désolé pour Gassama qui n’a rien compris de ce qu’il martèle. Le Mali n’a plus de presse. On a une sorte de pièce remplie de bavards. Si le président de l’Assemblée Nationale a dit ce qu’il pense de la pratique en longueur de journée des hommes de médias à travers le comportement de ces gens, je ne vois pas de problème. Cela doit servir de leçon pour ces hommes pour qu’ils changent d’attitude.

  57. Les journalistes maliens sont en grande partie des personnes qui ne savent pas réellement ce qu’ils doivent dire dans les médias. Le président de l’AN a dit la vérité. Si cela ne vous plait, M. le journaliste, et bah allez-y au diable. C’est dommage pour cet élu analphabète de ne toujours pas comprendre le jeu de la presse malienne.

  58. Le président de l’assemblée nationale a eu raison de dire que la presse écrite est nuisible pour le pays.Une presse qui est devenue partisane.Elle ignore toutes les règles d’éthiques et déontologies qu’exige la profession de journaliste.

  59. Quel est le rôle de la presse dans un système démocratique?Dire à la population la vérité sur la gestion du pays.Malheureusement la presse malienne a failli à cette mission là.Elle se fait manipuler par des politiciens pour dire que tout va mal au pays faisant haïr par le citoyen son propre pays.

  60. La liberté d’expression a ses limites.La liberté de la presse ne doit pas annihiler celle des citoyens.comme on le dit ta liberté s’arrête là où commence celle d’autrui.Je crois que sous l’autel de la liberté de la presse d’autres font du libertinage.

  61. De l’impunité, elle existe dans notre pays.Ces journalistes ennemis du pays tiennent des propos mensongers sur la vie de l’Etat,ou encore médisent au sujet d’honnêtes citoyens qui veulent le bien de notre pays ne sont nullement inquiétés, il y’ a problème.

  62. la liberté d’expression est respectée sous le régime IBK.C’est pourquoi des gens comme YALCOUE font des bêtises sans être inquiétés.C’est pourquoi le président de l’assemblée nationale dit que la presse écrite est nuisible pour le pays.

  63. Les autorités de notre pays sont conscientes du rôle qu’est celui de la presse raison pour laquelle elle laisse celle-ci exercer dans la plus grande liberté. Mais force est de constater que notre presse n’est plus du tout professionnelle. Comme quelqu’un l’a mentionné; nos journalistes sont aujourd’hui de vrais “mercenaires de la plume” parce que ces derniers en retour de somme d’argent pondent des “torchons” rien que pour intoxiquer le peuple. Ce qui n’est pas un atout pour l’avancée du pays. Il faut que la HAC puisse prendre des dispositions afin que la presse travaillent dans le respect de la déontologie et de l’éthique.

  64. Il n’y a plus de réelle presse dans notre pays. Celle même qui est sensée être impartiale et objective dans ses informations et analyses est celle là même qui s’est laissé emporter par la subjectivité et le fanatisme. Nos journalistes ne nous exposent que leurs sentiments au lieu de réellement nous informer. Si elle est fustigé; elle l’aurait donc mérité.

  65. Personne dans ce pays n’a intimidé la presse! Mais celle-ci depuis un certain temps s’adonne à des comportements vraiment déplorables. Si elle n’appelle pas à l’insurrection contre les institutions démocratiquement élus de la république; elle se lance dans des agressions verbales des autorités de ce pays ce qui n’est pas du tout normal. Il faut informer au lieu de faire de la propagande.

  66. Voici des gens qui ont aucun sens de l’honneur! Quand en tant qu’élu on constate qu’une institution dans laquelle nous travaillons ne fonctionne pas comme on le veut; pour les respect de sa personne et pour ne pas trahir ce pour quoi on a eu le quitus du peuple; on doit avoir la grandeur d’esprit de démissionner.

  67. Le même Gassama que nous connaissons tous dans ce pays qui prends les autres membres de l’assemblée nationale comme ses enfants à qui il veut souvent imposer des chose et qui monopolise la parole à l’hémicycle tout en ne voulant pas qu’on apporte contradiction à ses propos accusent quelqu’un de ne pas accepter les débats contradictoires. Il doit être atteint d’Alzheimer.

  68. L’assemblée nationale est une institution qui se respecte et à besoin d’être respectée. Comment le président de cette institution peut accepter que des personnes parce que se disant journalistes viennent y foutre le désordre sans que le premier responsable de l’institution ne pipe mot. Issiaka Sidibé fait bien de mettre les pendules à l’heure.

  69. Les autorités du pays sont conscientes de que la liberté d’expression est l’oxygène de la démocratie et en tant que démocrate ils n’ont jamais attenté à la liberté d’expression qui force est de le constater de nos jours est devenu le libertinage d’expression. Si notre presse ne veut pas recevoir des coups de ce genre; elle ne doit pas désinformer le peuple.

  70. Vraiment avec le manque de professionnalisme qui est le qualificatif de certains organes de presse à la solde de certaines personnes véreuses; on ne sait plus quoi penser. Il faut que la presse soit un peu plus professionnel.

  71. La liberté de la presse de nos jours est de nature à tendre vers le libertinage de la presse. Des hommes de médias vont jusqu’à injurier ouvertement les plus hautes autorités de ce pays sans que personne ne dise mot. Ce n’est pas du tout normal pour un pays qui se veut respecté.

  72. Ce manque de crédibilité qui est l’apanage de notre presse de nos jours est le fait que notre autorité de la communication n’ont vraiment pas encore pris fonction pour un tant soi peu réglementer ce domaine. Nos journalistes n’ont aucune notion de l’éthique encore moins de la déontologie et tout le monde s’adonne à tout genre de pratique qui n’honore pas ce noble métier.

Comments are closed.