Mali: décrispation entre Ibrahim Boubacar Keïta et Soumaïla Cissé?

5
Ibrahim Boubacar Keïta, à Bamako, en aoüt 2018
Ibrahim Boubacar Keïta, à Bamako, en aoüt 2018. Le président malien prend lui-même les choses en mains et veut aller au fond des dossiers. © REUTERS/Luc Gnago

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a reçu Soumaïla Cissé, son adversaire au second tour de la présidentielle de juillet 2018, le mardi 26 février dans la soirée. L’homme refusait jusque-là de reconnaître la victoire d’IBK. La rencontre, qui est une première depuis la dernière présidentielle, est un signe de décrispation. Les deux hommes ont évoqué la situation du pays. Ils ont même promis de se revoir.

Lorsqu’il arrive au palais présidentiel de Koulouba, Soumaïla Cissé porte un costume bleu marine. Il tombe sur le président malien vêtu d’un boubou blanc et d’un bonnet de la même couleur. Très rapidement, les deux hommes s’enferment, sans témoin et sans une caméra pour immortaliser la rencontre.

Emotion et confiance

Au début, il y a de l’émotion, mais, très rapidement la confiance s’installe. Des souvenirs personnels sont évoqués. Le Mali est cependant au centre des échanges : la crise, la crispation politique, la situation sécuritaire du pays, le projet de révision constitutionnelle… il n’y a aucun sujet tabou.

Soumaïla Cissé, après la rencontre : « La discussion a été franche. Nous avons abordé sans détour l’ensemble des problèmes. La crise que le pays connaît depuis 2012 jusqu’à aujourd’hui s’est malheureusement approfondie, surtout sur ses aspects sécuritaires. Nous allons essayer ensemble de voir comment nous pouvons conjuguer les efforts pour sortir notre pays des difficultés. »

Aller au fond des dossiers

Le président IBK prend lui-même désormais les choses en main. Plus d’intermédiaire. Il se rend avant la fin de cette semaine au Fespaco (Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou), et à son retour, il recevra en principe à nouveau Soumaïla Cissé pour aller au fond des dossiers.

Par RFI Publié le 27-02-2019

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. IBK= Crocodile et SC= Alligator…
    Nous devons nous débarrassé de 2 ces 2 super-hyper vampires du Maliba. Je vous le jure.
    Le Mali a besoin de nouveaux sang pas ces serpents, caméléons, rapaces et vampires.

  2. Bonne nouvelle pour le Mali.
    Suumi champion un conseil n;ecoutes plus les gens qui ont pris ton argent pour faire campagne pour toi. leur logique de la violence est facile a comprnedre. detourner ton attention de leur incapacité et de ne pas leur demander compte. Un autre conseil. Ne t’allies plus avec ces memes gens dont le simple fait d’evoquer le nom enerve la majorite des maliens. Ta defaite reelle vient de la. Particulierement de 2 pers. les electeurs ne sont plus dupes. Que Dieu dans sa bonté immense sauve et benisse le Mali au nom du Prophete Mohamad PSBL. Amen

  3. Au lieu de perdre sa dignité et sa réputation historique,
    si Soumi avait commencé par reconnaître la victoire évidente d’IBK,
    il serait depuis entré dans l’histoire par la grande porte.

    Il faut maintenant négocier durement les intérêts perdus par
    malhonnêteté et par des faux calculs spéculatifs.

    En effet, l’idiot maudit pensait bêtement qu’il pouvait conduire
    la colère naïve de la rue jusqu’à Koulouba, comme sous Djonkounda.

    Dingue !

  4. Cette décrispation doit être suivie d’un geste salutaire qui fera le contentement de tous les Maliens.Le Mali a besoin de tous ses enfants en l’état actuel du pays,toutes les bonnes volontés sont les bienvenues .Pour arrêter la fronde des religieux non pas pour ne pas perdre la face,pourquoi ne pas remplacer le PM par Soumaïla Cisé?Pour que désormais tous les Maliens se retrouvent enfin dans le même et unique bateau en ce temps de crise profonde.IBK doit faire de même pour les religieux ,car le meilleurs des Hommes est celui qui pardonne,qui se surpasse,qui s’humilie,alors qu’il est en position de force,voici l’homme le plus fort. Pour le bien du Mali tous les Maliens doivent se donner la main pour avancer ensemble.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here