39.2 C
Bamako
mar 18 Mai 2021 - 17:55
Accueil Politique

Mali: le général Kéba Sangaré, l’un des nouveaux gouverneurs, accablé par l’ONU

28
Mercredi 25 novembre, le Conseil des ministres du Mali a décidé d’une longue série de nominations au sein des ministères, notamment de la Réconciliation nationale, avec des personnalités pas forcément consensuelles, et surtout avec un nombre très important de militaires à des postes de gouverneurs (13 sur 20 régions). Parmi les militaires nommés, un nom suscite davantage la polémique : celui du général de brigade Kéba Sangaré, épinglé dans un récent rapport des Nations unies.
Au lendemain de la reconquête du Nord, en 2013, la presse malienne le peignait en « officier valeureux », « connu pour sa rigueur et son don de soi ». Il était alors encore colonel et dirigeait les opérations à Tombouctou. Mais c’est un tout autre portrait du général Kéba Sangaré que le groupe d’experts des Nations unies sur le Mali dresse dans son rapport rédigé en août dernier.Le général Kéba Sangaré y est décrit comme l’un des obstacles à l’application de l’accord de paix de 2015. Devenu chef d’État-Major de l’armée de terre, il aurait pris des « décisions contestables » entraînant plusieurs mois de retard et « minant la confiance entre les parties » impliquées dans le processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration des groupes armés.

Le rapport de l’ONU dénonce notamment des « tentatives répétées » de l’armée malienne de « contourner les quotas convenus » pour les différentes parties, par exemple pour la réintégration des ex-rebelles dans les rangs de l’armée nationale et la répartition des postes de commandement.

► À lire aussi : Massacre au centre : Retour sur le drame d’Ogossagou

L’ONU pointe son inaction dans le massacre d’Ogossagou

Plus grave encore : les experts onusiens pointent la responsabilité du général Kéba Sangaré dans le massacre d’Ogossagou. En février dernier, 35 personnes étaient tuées et 19 portées disparues après une attaque de milices dogons contre ce village peul. « Informé de la menace », « plus de dix heures » avant l’attaque, écrivent les experts onusiens, le général Kéba Sangaré aurait laissé les militaires maliens en poste dans le village s’en aller, avant l’arrivée de la relève, permettant à la tragédie de se dérouler.

« À la suite de cette attaque, conclut le rapport, le président du Mali a relevé le général Keba Sangaré de son poste de commandant au Centre. En mai dernier, il a été limogé de son poste de chef d’État-major de l’armée malienne. » Mercredi, c’est pourtant bien lui qui a été nommé, gouverneur de la région de Bougouni par les autorités de transition.

Source: rfi.fr

Commentaires via Facebook :

28 COMMENTAIRES

  1. Sangare c’est malhonnete et pas prudent de diviser les Maliens entre Bobo, Peulh, Bamanan ou Soninke, ou Bozo, et, allons nous depasser ces idioties ethniques et construire une Nation, de grace soyons moins divisifs et n’essayons pas de mettre les Maliens dans des boites ethniques ou communautaires ou de classes sociales, si on aime ce Mali meme une minute, allons nous avoir de la hauteur d’ame comme Modibo Keita? A bon entendeur, salut.

    • Attention, SANGARE n’a pas dit ce que vous lui reprochez. C’est moi qui lui ai dit que c’était imprudent dans le contexte de la Région de Mopti de confier la sécurité des villageois peuls à KEBA SANGARE, alors qu’il y a eu déjà un premier massacre dans le même village. A l’époque tout le monde était au courant que des soldats habitaient les camps de DANA AMBASSAGOU. Il se disait dans toute la sous région ouest africaine que c’est l’armée qui organisait les massacres des populations civiles.
      Si on veut que l’armée soit efficace, il faudra qu’elle soit composée de toutes les composantes de la population.

      • Je ne suis pas du tout interesse par ce que vous dites a Sangare mais le language inflammatoire utilise par Sangare me preoccupe beaucoup car il divise le Mali entre les ethnies et les communautes et au nom de l’unite, la paix nationale et de la devise du Mali je rejette des divisions de ce genre. Merci pour ta comprehension.

  2. Moussa D
    KEBA SANGARE n’est pas peulh, même s’il porte un nom peulh.
    IL EST BOBO DE SAN.
    Fait un tour dans sa grande famille, tu comprendras qu’il n’est pas peulh.
    Je connais personnellement le GENERAL ABDOULAYE CISSE depuis l’enfance.
    Il était au camp de garde de tomikorobougou.
    On a joué au football ensemble avant qu’il n’intègre le prytanée militaire de kati et après au stade BOUVIER.
    Lieutenant, à Tombouctou, il a été accusé du massacre de ber par un journaliste de la région originaire de cette région.
    Après il est devenu aide de camp d’AOK.
    En 2012,au moment du coup d’État, il était chef de la zone militaire de sikasso.
    Il était colonel major.
    Il a été arrêté avec MALA, le fils d’AOK, par les putschistes.
    Il n’avait pas son nom parmi les officiers supérieurs passés GENERAUX,dont un était officier subalterne le putschiste SANOGO, par DIONKOUNDA TRAORÉ en 2013.
    Non plus les premiers nommés par IBK parmi lesquels MOUSSA DIAWARA.
    Donc il fait partie des nombreux généraux proposés par MOUSSA DIAWARA.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Je le sais parfaitement, c’est pourquoi , j’ai dit qu’il était imprudent de lui faire commander une troupe chargée de la protection de villageois peuls.
      C’est aussi aberrant que la nomination de Abbas Dembélé comme Gouverneur de Mopti pour jeter de l’huile sur le feu, dans une région qui déjà tourmentée par une guerre de l’armée contre la population civile.

      • Moussa D, j’allais crever mon oeil droit si Sangare avait fini son point sans nous parler d’AOK ou de sa famille et oui il nous a pondu le Colonel Mala au milieu de votre conversation! Voici des energumenes qui tuent notre pays car tout le monde comment Mala a ete recrute dans l’armee Malienne et comment il a eu ses grades a cause de son PAPA de president Maudit qui a seme la corruption et detruit le Mali avec ses fonctionnaires milliardaires.

      • Qu’est-ce qui change dans la realite des Maliens et de notre nation Malienne? Cisse Colonel ou General ou Major General? Le coup d’Etat des Sanogo etait un coup de gueule de petits soldats imbeciles et c’est tout, leur objectif n’etait meme pas un coup d’Etat!

        • Effectivement le Grade d’un soldat ne peut change en rien la réalité malienne. Mais ce dont je suis convaincu, et je ne me prends pour un expert, c’est qu’une des plaies béantes du Mali, c’est l’armée actuelle.
          Ce pays veut exister sans armée, parce qu’elle n’en a pas.
          L’armée actuelle travaille à la fin du pays.

          • L’armee actuelle et les politiciens actuels tous travaillent en effet a la fin du pays, je suis d’accord!

  3. SYSTÈME NATIONAL INTELLIGENT DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ DU TERRITOIRE POUR UNE REFONDATION INTELLIGENTE DU MALI : Aller au delà de la loi 04-051 du 23 novembre 2004.

    Bonjour,

    L’ONU a-t-elle confirmé que le Général Keba Sangaré a été un obstacle à l’application de l’accord de paix ? En tout cas, il n’a pas encore été frappé par les sanctions de ONU (attachées au pacte pour la paix) même si le rapport de l’ONU (qui avait fait l’objet d’une fuite) le soupsonnait
    en août 2020 de faire obstacle à l’accord de paix.

    Contrairement à ce que dit Dr Aboubacar Sidick Fomba (Président du parti ADEPM et des forces patriotiques pour la refondation du Mali) les niveaux tactique et stratégique apportés par Maliko ne sont pas inappropriés, en effet, Maliko les ajoute à juste titre pour pallier les insuffisances de la loi 04-051 du 23 novembre 2004 qui ne se focalise que sur le niveau opérationnel (stratégie DOT) : pour le détail, voir ci-dessous.

    Une architecture de défense nationale du territoire doit avoir plusieurs niveaux : le niveau opérationnel (court terme), le niveau tactique (moyen terme) et le niveau stratégique (long terme). Il y a une planification, une stratégie et des informations sécuritaires associées à chaque niveau.

    Le niveau stratégique s’appuie sur le niveau tactique. Ce dernier s’appuie sur le niveau opérationnel. Ce qui n’empêche pas le niveau stratégique d’utiliser le niveau opérationnel et ses informations sécuritaires.

    L’architecture de Défense nationale du territoire exige une architecture de défense nationale au niveau stratégique (niveau Gouvernance), une architecture de défense nationale au niveau tactique (niveau Gestion tactique) et une architecture de défense nationale au niveau opérationnel (Gestion opérationnelle).

    La stratégie DOT (Défense Opérationnelle du Territoire) s’applique au niveau opérationnel.

    L’architecture opérationnelle est constituée de noeuds qui peuvent être des villages et des hameaux.

    Il doit exister une stratégie au niveau tactique (Défense Tactique du Territoire) et une stratégie au niveau stratégique (Défense Stratégique du Territoire).

    C’est Dommage que la loi 04-051 du 23 novembre 2004 ne s’intéresse qu’au niveau opérationnel avec sa stratégie DOT.

    Les niveaux tactiques et stratégique ne sont pas pris en compte.

    Maliko apporte en plus les niveaux tactique et stratégique qui sont indispensables.

    Contrairement à ce que dit Dr Aboubacar Sidick Fomba (ADEPM), ces niveaux ne sont pas inappropriés. Maliko les ajoute à juste titre pour pallier les insuffisances de la loi 04-051 du 23 novembre 2004.

    En termes de management (gouvernance et gestion), pour disposer d’une gouvernance, d’une gestion, d’un contrôle, d’une surveillance et d’une maintenance complets, on doit gérer des bases d’informations sécuritaires à tous les trois niveaux en utilisant des bases d’informations de gestion sécuritaires (Security Management Informations bases).

    Ce qui est indispensable pour lutter efficacement contre le terrorisme et pour sécuriser et protéger efficacement les citoyens, les communautés, les collectivités territoriales et l’État (gouvernance, gestion et contrôle/surveillance en temps réel de tout ce qui se passe).

    Un système d’intelligence stratégique (avec des bases de renseignements stratégiques alimentées à tous les niveaux) pourra être créé.

    Il est indispensable de disposer d’une tel management et d’un tel système d’intelligence stratégique au Mali et dans la zone Sahel, en particulier au G5 Sahel via une coopération entre ces systèmes d’intelligence stratégique aux niveaux local, régional et international en impliquant et s’appuyant, entre autres, sur les citoyens et les communautés.

    Le management de l’architecture (système) de Défense nationale exige ces bases pour être efficace et complet.

    En termes de ressources humaines, le management, à tous les niveaux, peut être assuré par tout profil (civil ou militaire) ayant les connaissances requises.

    Les nouvelles technologies d’informations et communication utiliseront ces bases pour créer un système national de défense stratégique garantissant une défense et une sécurité optimales des citoyens, des communautés, des collectivités territoriales et de l’État tout entier.

    Ouvrons TOUS/TOUTES dans ce sens pour la refondation intelligente du Mali mettant les citoyens, les communautés, les collectivités et l’État, donc le Mali, au centre des préoccupations.

    Bien cordialement

    Dr Anasser Ag Rhissa, expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

  4. ONU=France=Usa

    Toutes les nominations qui les emmerdes est un bon signe pour nous car va pas ds le sens de leur intérêt

    Lorsqu’ils applaudissent il faut changer le gars

    Car il sera un pion de la France

  5. La Minusma a été accusée de complicité par un responsable Touaregs d un détachement de l armée Malienne pour non intervention

    Le gars a été tué peu après

    La Minusma fait du tourisme il faut que l on recrute massivement au moins 10 000 gendarmes pour les remplacer ds nos villes du Nord

  6. On peut contester le rapport de l’ONU, mais pas les faits c’est à dire le MASSACRE D’OGOSSAGOU.
    Le GENERAL KEBA SANGARE, chef d’État major de l’armée de terre, était chargé de la zone centre.
    Il a abandonné son bureau à Bamako pour être plus proche de ses éléments.
    C’EST INDÉNIABLEMENT UN HOMME DE TERRAIN COMME D’AILLEURS SON CHEF D’ÉTAT-MAJOR DES ARMÉES ET CAMARADE DE PROMOTION LE GENERAL ABDOULAYE COULIBALY.
    De toute façon quelqu’un est responsable du massacre.
    Si ce n’est pas le GENERAL KEBA SANGARE,c’est qui?
    Il faut répondre à cette question au lieu d’accuser gratuitement l’ONU.
    On est sûr quand même que pour IBK, KEBA est seul responsable puisqu’il a été le seul sanctionné administrativement.
    A t’il été sacrifié pour couvrir le régime comme c’est fréquent dans tous les pays du monde car il peut aussi exécuter une décision venue de la présidence?
    Les enquêteurs de l’ONU ont constaté que KEBA SANGARE n’a pas répondu aux inquiétudes des villageois, mais ne peuvent pas savoir s’il a obéi à une décision politique.
    Il faut rappeler que celui qui était le gouverneur de la région au moment du massacre,le GENERAL ABDOULAYE CISSÉ, reste toujours gouverneur.
    Ça veut dire que les deux sont plus proches des putschistes alors qu’ils sont censés être du clan du GENERAL MOUSSA DIAWARA qui propose des noms à IBK.
    ILS SONT GÉNÉRAUX AUJOURD’HUI GRÂCE À CE DERNIER.
    Le rapport de l’ONU a t’il été l’élément déclencheur du coup d’État contre IBK?
    Les officiers supérieurs ont-ils exprimé ainsi leur déception d’être abandonnés par l’autorité politique?
    En nommant KEBA SANGARE gouverneur,ASSIMI GOITA et ses CAMARADES ne sont-ils pas entrain de dire qu’il est plutôt victime de l’irresponsabilité du président IBK?
    On sait que pendant le quinquennat d’IBK, nos soldats ont été victimes des erreurs de stratégie des officiers supérieurs provoquant des massacres, mais rarement des sanctions sont tombées comme ça a été le cas avec KEBA SANGARE.
    Son prédécesseur le GENERAL BABY a été relevé pour être récompensé adjoint du chef d’état-major des armées.
    Forcément, les autres officiers supérieurs qui ont exercé sous le commandement de KEBA SANGARE, ont eu l’occasion d’apprécier sa bravoure, vont comprendre qu’ils ne sont pas entre de bonnes mains avec le pouvoir d’IBK.
    Il serait mieux d’aider KEBA SANGARE autrement en le permettant de se défendre, s’il pense qu’il n’est pas responsable.
    Autrement, la France va se servir de ce rapport de l’ONU pour rendre la vie difficile aux autorités de la transition.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Cissé était Général avant que Diawara ne soit à la Sécurité d’Etat et avant qu’IBK ne soit Président.

    • Sangaré, c”était quand même trop imprudent de faire commander des troupes, chargées de veiller sur la sécurité de villageois peuls par KEBA SANGARE.

  7. Il faut demander aux Français les même choses que liedquy l on vient chez eux

    Réservation hôtel
    3 Fiche de paye
    Relève bancaire

    Ils nous cassent les c il faut les leurs casser aussi

  8. L onu c est la France qui lui souffle a l oreille les choses a faire et a dire

    ONU=USA=FRANCE

    On s en fou de vos rapports de merde!!!!

    Vive la transition démocratique Malienne

    Il faut porter des coup forts très fort pour que la France lâche notre pays

  9. While UN opinion is valued it is Malian authority duty to make all decisions in what it see as best interest of Malian people. UN normally serve best interest of caucasian. It is odd UN would impose on Mali to implement illegal plus unconstitutional peace agreement. It would not as much as give voice to that meritless idea if Mali was nation of Europe thus as nation of Africa Mali should not comply. Do UN think we are palestinians or suckers? It have got to be one or other.

    Thanks to his action General Sangare have proven himself capable Malian hero very much like those serving under him. May General Sangare continue to put Mali best interest first.We need reliable men in leadership plus reliable methods applied. With those mechanism guiding us we will fulfill our 20- 400 goal of to proportionally make more upgrade in living plus security progress by 2041 as oppose to progress made in last 400 years. We are not stupid. We are able to do it.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  10. Une des plus grosses erreurs du Mali était d’accepter l’installation de la Minusma. A-t-on déjà vu une mission onusienne de stabilisation dans un pays quelconque faire de la stabilisation pour un retour définitif de la paix ? Personnellement, je n’en connais pas. Ce que je sais, en revanche, c’est que ces missions sont des gouffres financiers où tous les personnels de toutes les composantes de ces missions se font de l’argent à coup de milliers de dollars par personne. A cela s’ajoute, l’augmentation spontanée du coût de la vie dans le pays d’accueil (loyers des maisons, produits de base, etc). La plupart de ces missions y compris et surtout la composante militaire ou policière, sont fournies par des pays en développement. Vous comprendrez pourquoi de telles missions n’ont pas de fin dans un pays quelconque tant que les indemnités de risque ou les autres avantages, i.e perdiems couleront à flot. Le seul pays qui a réussi à terminer le mandat de la Minuscat fût le Tchad avec Idriss Deby Itno. Qui est fou ?

  11. A.toure.
    Merci.
    Mais quand les associations soit disant de droits de l’Homme du Mali se levent aussi pour critiquer la nomination de Gal Keba Sangare…tu comprends que nous sommes nos propres ennemis.
    Rfi n’a jamais bien parlé du Mali.Et tenez-vous il ya tout juste une semaine sur ce meme forum Maliweb nos journalistes faisaient les louanges de Serge Daniel. Soit disant qu’il est le plus Malien des Maliens et que si jamais quelqu’un parle mal du Mali devant lui que la casse il en aura….
    On a pas besoin de balancer de vulgaires insultes pour montrer qu’on aime pas un pays, mais il ya des manieres qui ne trompent pas.
    Quand rfi dit que le Génénal Moussa Traoré a été président de l’OUA avec un bilan mitigé,moi je les demande de me dire le nom d’un président qui a dirigé l’OUA avec un bilan honorable depuis 1963.
    C’est plus facile pour un Malien de se rendre en France qu’en Angola.

  12. @Seydou merci pour cette vision. Ailleurs c’est Rfi qui relaie cette info et c’est la radio de propagande française qui ne dit que les revers de l’Afrique, jamais ou très rarement en le précisant les exploits de l’Afrique. C’est pour toutes ces raisons que moi j’ai dit dès le départ de la transition que le militaire se déçoivent quand ils disent respecter “tous” les engagement internationaux pris par le Mali, alors que les maliens dans leur majorité demandent la départ des troupes étrangères et l’annulation sinon la révision des accords dits d’Alger.

    • Tu t’attends à quoi? Que les soldats soient plus intelligents que les civils?
      C’est parce que la gestion sécuritaire d’IBK était désastreuse que vous pensez que les militaires seraient bien. Mais la sécurité c’étaient les mêmes chefs militaires qui la géraient au temps d’IBK.

      L’engagement d’inscrire l’accord dans la charte de la transition sous la pression de l’Algérie montre à quel point déjà, ceux qui critiquent les militaires ont raison. Le traitement de ce dit accord dépasse le cadre d’une transition.
      Mais quand on ne sait qu’on ne sait pas, il y a toujours problème.

      Autre chose, vous critiquez RFI quand ça semble vous arranger. Sinon c’est la France qui a poussé l’armée malienne à faire des massacres des civils du centre, pour la piéger afin qu’elle ne puisse pas avoir la prétention de reconquérir le Nord, chose qui n’est d’ailleurs pas son intention.

      L’armée gère ses propres affaires et le Mali gère ses propres affaires, jusqu’au jour où n’ y aura plus rien à gérer . Et demain risque fort d’être ce jour.

  13. Vous voulez qu’il reste à vie à l’écart. Que sont devenus les rebelles de l’alliance MNLA et les groupes djihadistes qui ont assassinés et violés les militaires maliens et les civils en 2012? Que dit le machin ONU par rapport à cela. Je suis contre et je serai contre la reintégration des rebelles de la CMA dans l’armée malienne. Ce sont ces mêmes reintegrés qui ont poignardé dans leur majorité dans le dos de leurs frères d’arme à l’époque au nord. Ils le feront demain si l’occasion se présentera.

  14. Le Général de Brigade Kéba SANGARE est un vrai militaire et un vrai patriote. Il a été toujours sur le terrain et il maitrise parfaitement le commandement. Un tel militaire de son calibre ne va jamais accepter de faire le mouvement des troupes sans se renseigner pour éviter qu’ils ne tombent dans une embuscade. Il a été décoré par la première puissance militaire les États Unis d’Amérique. Le Général de Brigade Kéba SANGARE n’est pas un officier félon mais un militaire qui connaît parfaitement la stratégie militaire. Il faut se poser un certain nombre de question, est ce qu’il y a eu avant cette attaque d’Ogossagou une reconnaissance aérienne par l’armée de l’air ou les forces partenaires sur le terrain Barkane ou la Minusma. Si telle était le cas quand est ce que la relève est arrivée, au moment où le Général Kéba SANGARE l’a demandé ou après ? On dit aussi qu’il a donné des fausses informations à sa hiérarchie avant l’attaque. Le village d’Ogossagou fait parti d’un arrondissement, un cercle, une région dirigé par un Chef de village, un Sous Préfet, un Préfet et un Gouverneur, qu’elle a été leurs responsabilités avant cette attaque ? Car une chose est sûre et certaine, une armée commandée par un Officier Supérieur, à l’époque le Général de Brigade Kéba SANGARE, Chef d’État Major de l’Armée de Terre avait accepté d’être Commandant de la zone et il était sur le terrain ne va jamais faire de manœuvre de troupes sans avoir reçu des informations fiables. Je pose maintenant la question suivante au regard de ce rapport : à qui profite la guerre au Mali ? Toutes mes félicitations au nouveau Gouverneur de Bougouni, le vrai militaire, l’Excellent, le Général de Brigade Kéba SANGARE. Je sais pertinemment que d’ici la fin de la transition le Général de Brigade Kéba SANGARE sera le meilleur Gouverneur de Région.

  15. On emmerde l’ONU…. Que leurs experts fassent un rapport sur la Minusma au Mali et on verra bien…. Lors de l’attaque d’Ogossagou, un convoi de la Minusma y est passé 1 heure avant l’attaque, ce convoi a été alerté par les villageois mais les casques bleus ne se sont pas arrêtés….. La Minusma est chargée de sécuriser les populations civiles, qu’est-ce qu’elle est en train de faire, avec tous les moyens matériels, humains et militaires dont elle dispose???????????

  16. Je ne connais pas Le gal Kaba Sangara.
    Mais je sais qu’un militaire droit,patriote et digne ne peux jamais etre en phase avec l’Onu.
    L’onu ne se bat pas, elle fait du business.Elle gene ceux qui aiment leur pays.
    Le militaire patriote se bat pour son pays.

    • Seydou, c’est pas Kaba Sangara c’est Keba Sangaré , ‘General de brigade’, Ce n’est pas GAL, général d’armée. Son père déjà était général. Je parie que tu donne ton propre sens à patriote.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here