Mali: Soumeylou Boubeye Maïga soutient le futur Conseil de transition

7

L’ancien Premier ministre et ancien ministre de la Défense, qui dirige aujourd’hui la coalition Asma-CFP, entend bien soutenir le processus de transition en cours.

Au Mali, l’installation du Conseil national de transition n’en finit pas de se faire attendre. Le Mali post-coup d’État s’est doté d’un président et d’un vice-président, d’un Premier ministre et d’un gouvernement. Il ne manque plus que cette future assemblée législative, dont la composition fait polémique, au point qu’un grand nombre d’organisations politiques ou syndicales maliennes refusent d’y siéger. À commencer par le M5-RFP, la coalition qui a mené la contestation populaire contre le président déchu IBK, avant le coup d’État militaire, et qui fustige l’accaparement par les militaires des organes de la transition.

Ce n’est pas le cas de Soumeylou Boubeye Maïga, président de l’Asma-CFP. S’il ne compte pas y siéger en personne, il aura des représentants au sein du futur Conseil national de transition.

« Chacun est responsable de ses positions. Attendons de voir la composition du CNT pour savoir si l’inclusivité, qui est le souci des uns et des autres, s’y retrouve. L’essentiel est que nous puissions préserver la marche en avant de la transition. »

Soumeylou Boubeye Maïga n’a jamais caché le soutien qu’il entendait apporter aux auteurs du coup d’État militaire du 18 août, et à la transition qu’ils mettent en place. Une période censée aboutir à l’organisation d’élections législatives et présidentielle crédibles.

« Le temps passe. Et dans l’hypothèse où la transition devrait prendre fin dans le courant du premier trimestre 2022, nous n’avons que l’année 2021. Parce que, pour les différents scrutins, cela veut dire que les candidatures pourraient être déposées dès le mois de décembre 2021. » Et, « forcément » dit-il, Soumeylou Boubeye Maïga y pense, à ces élections.

L’annonce des personnalités retenues pour siéger au CNT continue de se faire attendre. Aucune date n’a été fixée.

Source: https://www.rfi.fr/fr/afrique

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Ces vieux vautours voleurs ventrus pervers, incompetants, laches, fougaridens … morts… ce serait mieux pour le mali !!!

    Ces vieux minables ont tué le mali !

  2. L homme de tous les régimes. Il a induit Alpha Att et IBK en erreur et voilà.
    C est une façon d amadouer les jeunes et échapper à la peine de mort

  3. je lui (Boubèye) donne raison de soutenir la CNT, ne pas soutenir cette transition serait une injustice, une mauvaise volonté de ceux qui prônent pour l’échec de la transition, cela pourra peser fort sur leur score des présidentielles à venir. Tous les maliens de bonne foi doivent s’engager pour la réussite de cette transition, la lutte contre la corruption, l’insécurité, le respect des biens de l’Etat, la transparence dans la conduite des affaires publiques et une justice forte à la hauteur des défis actuels , la relance économique du Pays et le renforcement de la cohésion sociale dans les zones de conflit. je vous avoue que depuis 1991 , on ne s’en plus l’Etat et le RPM est venu enterrer le Mali par des pratiques mafieuses caractérisées par le vol, le protectionnisme, le clientélisme, le favoritisme, le renforcement de l’insécurité, le mensonge dans la conduite des affaires publiques et je ne suis pas au courant.

  4. Du jamais vu… quand la classe politique et la société civile cessent d’être des exemples, elles perdent de leur autorité et deviennent insignifiantes. Au Mali par effet de masse, on aurait vu des choses dont on aurait vu nulle par, que la classe politique et les badauds chassent le pouvoir au nom d’une prétendue démocratie ( 1991, 2020 ) une démocratie au dessus de la légalité, une idéologie ( intégristes) anarchistes au dessus du préambule de la constitution qui disposerait de la sacralité et de l’inviolabilité de la personne humaine et cela devant des hommes de Droit Maliens qui peinent à faire imposer et respecter la légalité…Des personnes partisanes dans les grins, méconnaissables, ignorant tout devoir de réserve, incapables de conseils, entraînées par les flots de la rumeur publique, incapables de se mettre au dessus du ” milieu “. Quand on élit une personne démocratiquement qu’il soit doux, faschiste ou dictateur, c’est pour la durée de la mandature d’où quelque par l’immunité. On a vu quelque part des dirigeants élus démocratiquement entraîner le monde à l’hécatombe par combien de fois ? Commettre des crimes imprescriptibles qui jamais été inquiété lors de leurs mandats ? Au Mali pour des questions d’égo et de questions alimentaires on serait amené à commettre le pire… ce qui nous pousse à admettre que contrairement au reste du monde qui évolue dans le concert du Monde, le Mali involue et au grand dam de personnes instruites supposées nous tirer de ce bas fonds …Nous aimerions que la Cours Suprême prennent toutes ses responsabilités pour Nous rétablir dans le Droit et la Légalité pour qu’elle mérite du Mali et jouer pleinement le rôle qui aurait dû être le sien et éviter à notre beau pays, notre bien à tous là désolations…

  5. Sous ton règne lle Mali et était sous tutelle.

    On a vu ce qui s est passé pour Sanogo.

    On en a tiré leçons

    De plus vous avez des dettes morales envers des puissances étrangères qui vous ont aidé

    Donc on te fait pas confiance car tu tapes jamais sur les ingérences étrangères.

    La France a diffusé le corps de nos soldats et on t a pas entendu toi comme beaucoup d autres d ailleurs

  6. Tant que des hommes comme Soumeylou BOUBEY MAIGA existent dans la politique malienne, ce pays ira toujours plus bas avec des mensonges, des tricheries, des trahisons, des vols, du népotisme, et du favoritisme. Il n’a ni dignité, ni valeurs sociétales capables de bâtir un Mali radieux et charmant, il incarne ce fléaux qui divisent notre pays et qui détruirons les socles qui le soutiennent, cet homme est un vrai dinosaure.

  7. Les 11 sièges sont pour tous les Partis politiques et Groupements de Partis politiques; donc aucun parti pris individuellement ne peut présenter une liste de 11 personnes. SBM voudra t-il violer la Charte et le Décret de Répartition ? L’ASMA peut il représenter une bonne centaine de Partis ? Faisons attention à ce jeu SORDIDE qui peut causer beaucoup de dégâts. Il revoir les choses et dialoguer autant de fois que se peut ne serait ce que pour le Mali. HALTE A LA DEMAGOGIE POLITIQUE. Chers Colonels du CNSP éloignez vous des opportunistes , ils vous induiront dans une erreur très très grave.

    VIVE LE MALI!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here