Mali/Urd : le président Gouagnon Coulibaly marque sa disponibilité et sa volonté de rassembler tous les militants du parti

3

Le bureau politique national de l’Union pour la République et la Démocratie (Urd) a tenu le samedi 03 décembre une conférence de presse à la Maison de la presse. Occasion pour son président, Gouagnon Coulibaly, d’inviter tous les militants à l’union sacrée et de réaffirmer le soutien du parti au processus de transition en cours au Mali.

« L’Union Pour la République et la Démocratie (Urd) est de retour après tant de mois d’absence car sa voix forte et pesante a sans doute manqué », attaque son président, Gouagnon Coulibaly, martelant qu’il est le seul chef du parti de la poignée de main. Après des mois de léthargie marqués par un marathon judiciaire, la formation politique du regretté Soumy Champion va désormais exprimer sa position sur tous les sujets d’intérêt national.

Se posant en rassembleur, l’ancien député élu à Kati, vêtu de boubou blanc portant sur sa tête une chéchia de la même couleur, marque sa disponibilité et sa volonté de rassembler tous les militants du parti. Il dit être prêt à s’investir auprès de tous ses camarades contestataires absents de la salle pour les convaincre qu’il n’y a pas d’alternative à l’unité et à la cohésion du parti. « Les perspectives individuelles se forgent et s’épanouissent dans le destin collectif. Je leur tends avec sincérité la main militante et fraternelle car ils sont et demeurent des militants et hauts responsables de l’Urd », a -t-il expliqué.

Malgré l’imbroglio judiciaire, l’unité du parti de la poignée est restée intacte avec zéro départ, se félicite le président Coulibaly. Ce feuilleton judiciaire, a-t-il expliqué, est né de la volonté de certains cadres du parti qui refusaient la tenue du premier congrès ordinaire dont le seul ordre du jour était de pourvoir le poste du président laissé vacant après la mort du regretté Soumaila Cissé.

Soutien au processus de transition en cours au Mali

Sans cité de nom, il a indiqué que l’Urd refuse d’être enfermé dans le vrai faux débat de positionnement et de candidature qui semble être le prétexte tout trouvé par certains pour déstabiliser le parti sur l’autel des intérêts qui lui sont totalement étrangers. « C’est le lieu de rassurer tous les militants et de leur redire ma confiance en leur lucidité et en la justice de notre pays afin que la légitimité démocratique non viciée du parti, qui s’est fortement, le 16 janvier 2022, soit davantage confirmée par le vent du renouveau qui souffle désormais sur le parti et par les instances judiciaires », a-t-souligné.

Aussi, le président Coulibaly s’exprimé sur l’actualité nationale. Il a exprimé le soutien de l’Urd au processus de transition en cours depuis le 18 août 2020 dans notre pays. « Il répond au souci du parti d’apporter son appui politique et sincère à la réussite de la transition qui sera infailliblement la réussite du Mali », a précisé le président du parti de la poignée de main. Il a salué les efforts louables sur le plan militaire et se réjouit de la posture offensive engagée par les forces armées maliennes.

Concernant l’avant-projet de Constitution qui cristallise les débats sur le plan politique, Gouagnon Coulibaly a indiqué que l’Urd privilégie une approche la plus inclusive possible dans le cadre d’un dialogue national, démocratique, républicain et fécond.  A noter que c’est la première sortie médiatique du président Coulibaly depuis sa prise de fonction le mois dernier. Une situation qui intervient après la confirmation du jugement du tribunal de la Commune V par la Cour d’Appel de Bamako.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net  

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Tout le monde se souviendra pour toujours l’act pose par Soumi Champion quand il a été avec sa famille chez Boua le ventru IBK pour le feliciter pour sa victoire afin de travailler ensemble pour relever les defis qui avaient mis le Mali a terre y inclus le coup d’etat contre ATT, sa demission, le terrorisme et les accidents sur Diouncounda Traore. Coulibaly ke tu poses les memes gestes de patriotisme et de grand politicien comme Soumi, un grand merci à toi.

  2. Amanda!
    First of all we would like equitable nonviolent solutions to all disagreements with government. No one want rubber bullets fired by government at Malian citizens who are nonviolently protesting as they gave constitutional right to do. As for everything else in article it is URD decision.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here