Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise à la Conférence des Cadres de son Parti : “La Cds-Mogotiguiya assume cette mandature d’IBK, tant dans la réussite que dans les échecs…”

4
Une vue du presidium (photo archives)
Mamadou Blaise Sangaré (devant le mirco) Une vue du presidium (photo archives)

Cette conférence des cadres de la Cds-Mogotiguiya, il est important de le rappeler, a enregistré la participation des délégués des  différentes sections de l’intérieur et du district de Bamako.

D’importantes personnalités politiques, parmi lesquelles on peut citer le Pr. Ali Nounhoum Diallo de l’Adema-Pasj, ont rehaussé l’éclat de la cérémonie par leur présence. Dans son intervention, le président Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise, s’adressant aux cadres et militants du parti, a rappelé qu’il y a des circonstances dans la vie politique que l’on souhaiterait autres que celles dont nos concitoyens semblent blasés, c’est à dire les rassemblements périodiques, statutaires, convenus, folklorisés, juste pour se faire rappeler au souvenir d’une opinion de plus en plus désenchantée puisque, a précisé le président Sangaré, les récoltes ne correspondent pas aux semis escomptées par la révolution du 26 mars 1991.

Pour le président de la Cds-Mogotiguiya, ces assises du parti doivent se soustraire des clichés péjoratifs de réunions politiciennes et se qualifier en séminaires féconds d’idées et de directives pour enclencher des actions politiques solides et soutenues aux populations.

LA CDS ASSUME SANS COMPLEXE SON CHOIX POLITIQUE

C’est un président de parti très détendu qui a fait son entrée dans la salle de conférence des cadres. En s’adressant aux participants, le président Sangaré a été on ne peut plus clair : “Nous de la Cds-Mogotiguiya totalement et résolument engagés aux côtés de son excellence le président de la République IBK, et face à notre peuple, devrons sortir de ce rassemblement totalement outillés pour informer, former et orienter aux quotidien avec la pédagogie idoines nos populations, afin qu’elles intègrent et adhèrent aux caps définis par les plus hautes autorités de l’Etat pour la recherche d’une paix définitive et l’amorce du développement économique et social du pays”, a précisé le chef du parti symbolisé par un cheval blanc.

DEMAIN SE PRÉPARE AUJOURD’HUI

Le président Mamadou Bakary Sangaré n’a pas, à l’occasion, manqué de rappeler et d’insister sur les différents enjeux et défis à la fois pour le parti et le pays qui est confronté à une situation sécuritaire sans précédent. La Cds a , à cet effet, sa propre vision d’ailleurs explicitée par des banderoles affichées dans la salle ou étaient réunis les cadres et militants. “Un Mali uni, une décentralisation poussée et effective” ou “Privilégier le dialogue et la réconciliation, seul chemin vers la paix”, pouvait-on lire sur ces banderoles confectionnées pour l’occasion.

Dans le soutien du parti à IBK, le président de la Cds-Mogotiguiya est sans ambages : “La Cds-Mogotiguiya assume tant dans la réussite que dans les échecs cette mandature du président de la République”, a précisé Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise, très conscient également des enjeux liés aux élections communales qui profilent.

Laya DIARRA

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. JE NE PARLE PAS DE CERTAINS MAIS ENTRE BLAISE ET IBK C’EST UNE ANCIENNE ET LONGUE HISTOIRE.
    DIALLO DEMANDE LES INITIES ILS VONT TE LE CONFIRMER

  2. oui parce qu’il a eu sa part de gâteau, il peut faire semblant maintenant, Blaise est un escroc, avant d’être nommé, il traitait IBK de tous les noms d’oiseau, que Dieu sauve ce pays. L’alimentaire quand tu nous tient!

Comments are closed.