Mamadou Blaise Sangaré à propos des membres de la famille présidentielle aux affaires: « C’est par leurs compétences qu’ils occupent ces postes »

131

C’est, du moins, une déclaration faite par Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise, conseiller spécial du président de la République  par rapport à la présence des membres de la famille présidentielle dans la gestion des affaires de l’Etat. C’était samedi dernier lors du 7ème numéro du Grand Débat Economique de l’Association Forum de la Presse dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM). Lui et le Pr Abdoulaye Niang, Economiste et Universitaire étaient les invités avec comme  modérateur Issa Fakaba Sissoko, journaliste.

Le 7ème numéro du Grand Débat Economique avait pour thème: « comment lutter contre la corruption au Mali ? Quelles sont les causes du phénomène et ses conséquences sur l’économie nationale. Quelles sont les solutions pour anéantir ou réduire ce fléau ? ». Le dernier rapport de Transparency International qui a classé le Mali 3ème pays le plus corrompu d’Afrique avec toutes les couches sociales concernées était aussi au cœur des échanges.

D’entrée de jeu, Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise s’est montré en déphasage avec les résultats de ce rapport de Transparency International. Selon lui, les enquêtes de ce rapport n’ont pas atteint un échantillonnage à hauteur de souhait. C’est pourquoi, il remet en cause la fiabilité des résultats obtenus par cette organisation. Cette idée était également partagée par le Pr Abdoulaye Niang. S’agissant de la lutte contre la corruption, Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise a rappelé que la présentation d’une opération d’enquête et les commentaires font deux choses: la régularité de l’opération  et la moralité de celle-ci. Selon lui, les gens ont tendance à confondre ces deux.

Faisant référence aux rapports du bureau du Vérificateur Général et de la Section des Comptes de la Cour Suprême, Abdoulaye Niang a laissé entendre qu’il existe la corruption dans notre pays. Selon lui, il est important de mettre la famille à l’écart de la gestion du pouvoir sinon il serait difficile de lutter contre la corruption.

« Quand IBK a décidé de venir au pouvoir, c’est avec une idée de remettre le Mali sur le droit chemin. Dans la publication des rapports d’enquêtes, il faut toujours appliquer l’état de droit. Sans cela, la dignité des concitoyens innocents sera bafouée et il n’y aura aucun autre moyen pour le réparer », a indiqué M. Sangaré.

Pr Niang a rappelé certains faits qui ont défrayé la chronique tant au Mali qu’à l’extérieur. Il s’agit de l’affaire Michel Tomi, l’achat de l’avion présidentiel et celui des matériels militaires. En réponse à ces questions soulevées, Blaise Sangaré, sans nier les relations existantes entre les deux hommes, a expliqué que tout ce qui a été dit sur IBK dans l’affaire Tomi était fait avant son arrivée au pouvoir. « Tous les hommes politiques ont des relations plurielles. Celles-ci peuvent être utiles pour eux avant d’occuper le poste du président de la République. Cela ne doit pas être pris en mal pour nuire à la sincérité de l’homme », dira Blaise Sangaré.

Par rapport aux membres de la famille du président aux affaires, Blaise Sangaré estime cela ne doit pas être vu en mal puisque c’est par leurs compétences qu’ils occupent ces postes.

Parlant des causes de la corruption au Mali, le Pr. Niang souligne la violation des droits des fonctionnaires car selon lui, le problème de salaire est extrêmement important dans la lutte contre la corruption. « Quand les salaires sont dérisoires et ne couvrent pas les charges, alors les fonctionnaires volent ou tentent, soit, d’être corrompu, soit de corrompre des concitoyens », a expliqué Pr Niang.

Pour Blaise Sangaré, « la question de salaire est importante, mais quand l’ambition dépasse les moyens, on sera tenté d’avoir ce qui ne nous appartient pas ».

Parlant des perspectives dans la lutte contre la corruption, Blaise Sangaré a signalé que le président de la République a ses propres convictions. Et son engagement dans ce sens est très fort.

Pr. Niang pour sa part dira que la  lutte contre la corruption a eu des fortunes diverses parmi lesquelles l’opération taxi. En réplique, M. Sangaré dira que la chaîne de corruption soulignée par le Pr Niang est un patrimoine commun de tous les Maliens. Avant de rappeler que la loi portant sur la lutte contre l’enrichissement illicite, votée en 2014 sera appliquée  et les coupables seront punis et purgeront leurs peines. Pour cela, dit-il, IBK a instruit aux institutions judicaires de jouer pleinement leur rôle.

« Le Mali a une très bonne loi et de bonnes structures, mais c’est l’application qui pose problème. Auparavant, les gens se suicidaient quand ils étaient accusés de vol, mais aujourd’hui, les gens sont fiers de voler et des parents encouragent même leurs enfants dans ce sens », a-t-il déploré.

Blaise Sangaré a rappelé que le président IBK a dit dans une de ses interventions que rien ne sera plus comme avant. Selon lui, ces propos ont tout leur sens. Et l’adoption de la loi contre la corruption est l’amorcement de l’application de cet engagement. Comme solutions contre la  corruption, Blaise Sangaré propose des sanctions administratives et pénales.

Boubacar Diarra 

PARTAGER

131 COMMENTAIRES

  1. Monsieur fermez la , je dirais monsieur le conseiller special du President l’homme a la Geule corrumpue , s’il vous plait avez-vous besoins d’un verre de jhony walker .

  2. Je pense qu’on aura beau prendre des mesures pour endiguer la corruption, cela ne la freinera pas. Nous arriverons à lutter contre ce fléau qui gangrène notre société que si nous changeons de mentalité.

    • C’est Ibk qui devrait montrer l’exemple mais il est en complicité avec les voleur d état il est temps que le peuple se réveille

  3. Pour ma part, je pense que le phénomène de la corruption, nous sommes tous coupables. Pour endiguer ce fléau grandissant qui mine notre société, je préconise que chacun soit la police de l’autre. Ainsi, nous y parviendrons.

  4. Le fléau de la corruption est une réalité qui mine notre société depuis belle lurette. En effet, depuis l’avènement d’ IBK à la magistrature suprême, le phénomène a connu une nette amélioration même si celle-ci n’est pas suffisante. Pour ce faire, je pense que l’on doit donner aux citoyens et aux utilisateurs particuliers, aux organisations du secteur privé et aux autres groupes de la société civile les moyens de se faire entendre.

  5. Je pense que la corruption sous l’ère du président IBK a beaucoup baissé et les indices en témoignent. Force est de reconnaître que beaucoup de mesures ont été prises quant à traquer les acteurs et à les punir. A mon humble avis, j’estime qu’il faut attaquer le mal à la racine c’est-à-dire UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT.

  6. La corruption, tous coupables !
    En effet, la corruption est un phénomène qui gangrène notre société. Pour lutter contre ce fléau, le président s’attèle à mettre des stratégies en place afin de lutter farouchement contre celui-ci. Tous ces moyens sont bons pour y parvenir, mais je pense qu’il faut un éveil de conscience et un changement drastique de comportement des uns et des autres. Faute de quoi, nous y irons de mal en pire.

  7. Pour ma part, je pense que l’Etat prendra toutes les mesures possibles pour éradiquer ce phénomène. Mais, j’estime que ces mesures à elles seules ne suffisent pas pour y parvenir. De ce fait, il faut un changement de comportement de tous.

  8. La lutte anti-corruption est une lutte très complexe car elle est le fait de tous sans exception. Pour ce faire, il faut une volonté commune sans laquelle nous ne parviendrons pas à bouter ce phénomène hors de nos frontières. Car, on aura beau prendre les mesures d’éradication sans une implication de tous, nous n’arriverons pas.

  9. Je pense que la lutte contre la corruption n’est pas le seul ressort du président de la république, mais de tous. Assurément, nous sommes tous coupables et en même temps tous coupables. De ce fait, chacun doit être la police de l’autre.

  10. Blaise INPS vient de nous demonter qu’il n’y a pas de griots que les griots Sangare (Djeli ke Blaise y Sangare, djeli te Sangare bo)

    • Il est temps que le peuple se réveille contre la mauvaise gestion de Ibk et son entourage

  11. A mon humble avis, je pense que la corruption, nous sommes tous coupables et tous victimes. Pour arriver à une éradication de ce fléau, il faut réduire les possibilités de la corruption. En effet, l’un des moyens de diminuer la corruption est de réduire les bénéfices et les coûts qui sont sous le contrôle des fonctionnaires à tous les niveaux de la hiérarchie administrative. La transparence des règles et l’introduction de la concurrence au sein de l’administration sont également d’autres moyens. En appliquant ces moyens avec de la volonté chez nos autorités d’ailleurs chose réelle, je pense que nous y parviendrons.
    ABAT LA CORRUPTION !!! ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

    • N’oublions jamais que le poisson pourrit par sa tete, c’est un proverbe Bamanan qui le dit.

  12. La corruption est un phénomène d’une importance cruciale que l’on peut comparer à une épidémie car elle se propage rapidement dans le système politico-économique du pays. Pour freiner ce système dans notre pays, il faut un remède très efficace sous formes de réformes qui doivent être durables pour réussir. Pour ma part, je pense que cette lutte est certes difficile, mais possible. Si et seulement si, il y a un changement de mentalité.

  13. Mahamane Badou: quand un ancien prisonnier voleur vient parler de lutte contre la corruption seuls qui va le croire ? !

    Blaise est un ancien bagnard qui avait tapé dans la caisse nationale de retraite.
    Il a été recruté par “ma famille d’abord”.
    Qu’est ce qu’il peut dire de juste et de sérieux à part de soutenir ses recruteurs et de noyer la vérité.
    IBK n’a fait appel qu’aux crocodiles ses semblables.
    N’en déplaise à son clan qui le soutient dans la souillure, le régime d’IBK est l’incarnation du clientélisme, de la corruption, de la gabegie et de l’incompétence.
    Tous ces fléaux sont devenus une fierté pour le pouvoir et ses suppôts.
    Que Dieu sauve le Mali car pour citer de mémoire fabuliste Lafontaine, “quand la souris entre dans le fromage, c’est son cadre qui n sort”
    Mahamane Badou

  14. IBK est un homme de parole. Il est en train de réaliser le rêve du peuple.
    Le gouvernement d’IBK a été extraordinaire. Car le Mali a connu son développement grâce au régime d’IBK.
    La question est de savoir pourquoi les gens critiques IBK et son gouvernement ?
    Le Mali a connu le bonheur et l’honneur sous IBK.

  15. Compte tenu de la situation actuelle du pays, le gouvernement d’IBK de son mieux pour que le Mali avance. IBK vise le bonheur des Maliens.
    Il est responsable, digne, humble envers son peuple.
    Avant d’accéder au pouvoir IBK, le pays était dans le chao, c’est à dire dans un désordre total. L’armée et la mauvaise gestion de l’administration était mal géré.
    En essayant de faire la comparaison entre le régime précédant à celui du régime actuel, on se rendu compte que celui d’IBK est le meilleur.

  16. L’exemple est très simple au moment du coup d’Etat, le ministre de transport et de l’équipement sous ATT, qui a été arrêté à l’aéroport de SENOU avec un sac remplis d’argent, et les juntes ont retrouvés 44 véhicules dans le champ de MODIBO SIDIBE, la fille d’ATT nommé MABO TOURE a fêté son milliard deux semaines avant la fuite de son père, tous ceux-ci montrent l’exemple précis qu’ATT était un mauvais dirigeant contrairement à IBK.

  17. La corruption ne date pas d’aujourd’hui, depuis de régime précédant c’est adire celui d’ATT.
    Le régime d’ATT était basé sur la corruption et la mal gouvernance, c’est-à-dire la mauvaise gestion de l’administration et la désorganisation au sein de l’armée, et le détournement du dernier public.

  18. Le président IBK, est un président légitime et légalement élu avec 77,61% de voie, cela prouve que la population est avec lui.
    Depuis l’indépendance jusqu’à nos jours aucun président n’a eu un tel pourcentage lors des élections et n’a jamais été comme IBK.
    IBK est venu au pouvoir moins de deux ans, il est parvenu à maintenir la paix et la sécurité au pays.
    La population Malienne sait réellement que la paix est plus efficace que la lutte contre la corruption

  19. Le Mali a en ce moment besoin de ses fils compétents. 😛 😛 😛
    Si un parent du président IBK a les compétences requises pour se mettre au service de la nation,il sera mis au poste qu’il mérite.
    Et que celui qui veut contester cela aille faire de bonnes étude pour venir avec de bonne compétences.
    😆 😆 😆

  20. Le gouvernement d’IBK est surprenant. Le Mali a connu la paix et le développement grâce à eux.
    La question est de savoir pourquoi les gens critiques IBK et son gouvernement ?
    Le Mali a été sauvée de l’indignation et du chao par IBK.

    • Ils ont fait quoi depuis qu’ils ont le pouvoir ?apart détourner le fonds publics

  21. Avec l’arrivée de IBK au pouvoir,nous pouvons dire que la corruption a beaucoup diminué au Mali.
    Nous sommes conscients qu’il reste beaucoup à faire,mais les uns et les autre doivent savoir que le président a fait beaucoup et continue de faire ce qu’il peut. 👿 👿 👿

  22. Avec un tel niveau d’analphabète, IBK est obligé de faire avec ses parents qui sont allé à l’école ou bien ? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓

    La gestion d’un pays implique de l’éducation et un maximum de niveau d’Etude. Ne voyez vous pas le Cas Gassama, son ignorance tire le niveau du débat politique à son plus bas niveau. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    • Les parents de Ibk ont fait des études de la Corrumption Avéc comme professeur tomi très facile pour le détournement de bien public tu na pas besoin d’aller a l’école

  23. Moi je pense que la corruption est un phénomène mondial qui touche même les pays dits développés.
    Ce n’est donc pas un cas spécifique à notre pays.
    Mais je pense que les chiffres avancés par cette institution pour notre pays sont un peu trop.

    • Au Mali trop c trop les hommes politiques ne se cache plus pour détourner l’argent public

  24. ” C’est par leurs compétences qu’ils occupent ces postes” 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀
    Que l’on se dise la vérité. C’est une réalité. L’autre l’a déjà dit, je suis simplement en train de le reprendre.

    Et j’assume mes propos. Le niveau des maliens est telle qu’une personne sérieuse ne peut employer les maliens dans des structures sérieuse. Il faut que les mentalités changent avant d’accéder à certains postes 8) 8) 8) 8)

  25. Madina a’ la recherche de l’argent perdu!!!!!!!!!!!!

  26. Tais-toi Blaise tu es une honte pour ce pays; Si tu te crois aussi convainquant pourquoi tu n’est pas à Koulouba depuis 1991

  27. Voici au moins quelqu’un qui reconnait l’existence du NEPOTISME au Mail, de grace Balaise, il ne faut pas mentir car ils ne sont pas competents et tout comme IBK lui-meme tous sont incompetents et nuls. Le nepotisme est le plus grave des corruptions et IBK eest nepotiste. Blaise souviens-toi d’un autre qui a menti pour IBK et qui s’est retrouve dans la rue, j’ai nomme Moussa Joseph.

  28. Ayez pitie aux autres franchement ibk na rien fait Durant les 2 ans et d autres ont le courage de lui soutenir please allez ds les villages

    • Va chier pédé toi comMe ça tu parles :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
      de politique bande de fripouille -PINGOUIN :mrgreen: 😆 😆 🙄

  29. Je ne sais pas exactement sur quoi les gens se basent toujours pour dire que notre pays est le 100ème ou le 200ème pays le plus corrompu d’Afrique. Il faut que les enquêtes soient fiables pour être prises en considération. Je prends la cas d’organisations comme GREAT et Afrobaromètre qui font un sondage sur 1200 personnes et disent que cela reflète le vécu des maliens. Soyons sérieux un jour est ce que cette enquête peut tenir la route???
    Bien sur que NON!!!

    • Sa ce voit sur le comportement et le niveau de vie de nos fonctionnaires et hommes politiques

  30. Moi je pense que nous devons laisser les problèmes de personnes et nous mettre au travail pour édifier notre pays car le plus important ce sont les résultats. Il y a des personnes dans ce pays qui ne savent pas lire leur propre nom mais qui sont des gestionnaires irréprochables.
    Ce n’est pas un plaisir de le dire mais notre pays est en retard c’est pourquoi nous devons contribuer à son développement pour être en phase avec les autres nations.

  31. Il est temps que nous maliens, nous comprenons que la corruption est une mauvaise pratique contre le pays, nous devons sans hésiter accompagner le président de la république dans cette lutte qui sera bénéfique pour nous et pour notre nation.
    La lutte contre la corruption doit être un comportement une idéologie de tous les maliens dans leurs activités de tous les jours et même de leurs comportement.
    La lutte contre la corruption doit et sera une réussite au Mali, le pays a longtemps souffert de la corruption.
    Nous avons déjà la bonne volonté du président de mettre fin à la corruption au Mali rien ne doit nous arrêter à faire de cette lutte une réussite.
    Que Dieu Bénis le Mali et fait de ce pays un endroit où il fait beau à vivre

  32. La corruption est devenu un grand fléau, un virus qui se propage des jours en jours et qui a malheureusement toucher beau nombre des maliens, des hommes et des femmes qui se nourrisse de l’argent illicite.
    Nous devons nous unir à combattre ce malheur qui fait reculé le pays.
    Le Président IBK est celui qu’il faut en tant que capitaine de bateau se joins à la volonté des maliens pour faire de cette lutte une réalité, nous devons accompagner le président et cette convoie des maliens pour mettre la corruption à la porte de sorti du Mali.

  33. Avant son arrivée à la magistrature suprême, cet homme est connu de grand parmi les maliens, un homme droit qui toujours as de la volonté de mettre fin à des enrichissements illicite qui prend position dans le pays ses pratique interdites devienne de plus en plus l’habitude de ses maliens.
    La corruption est notre ennemi qui ne cesse fondre le pays, accompagnons le président dans cette lutte sans attendre.

  34. Je demande à nos autorités d’être un peu regardant envers les rapports d’enquêtes qui sont publiés dans notre pays car la plupart du temps ces enquêtes ne répondent pas aux critères et sont utilisés pour dénigrer notre pays cela n’est pas d u tout bien pour notre réputation et même pour la cohésion sociale car certaines personnes utilisent ces chiffres pour semer la zizanie dans le pays.

  35. Le Mali tout entière doit soutenir le président dans cette lutte sans se faire des arrières pensées, nous avons tenté à vin de combattre la corruption individuellement, le temps est de le faire ensemble avec le soutien du président IBK.

  36. C’est grâce à ses compétences que KARIM aussi a été mis à la tête de la Commission Défense et Sécurité mais INCH ALLAH les Maliens s’eveilleront un jour !!

  37. Le moment est d’agir contre ce fléau qui s’est malheureusement longtemps installé dans la patrie, il n’est pas impossible de la combattre, nous avons déjà le soutien de notre premier homme qui est le président IBK, nous devons partir à l’action.

  38. Nous devons accompagner le président de la république dans la lutte contre la corruption sans attendre une seule seconde, cela est bénéfique pour tous les maliens. Notre pays est à majorité pauvre qui souvent est confronté à des formes de corruptions pas souhaitable.

  39. La lutte contre la corruption, nous sommes tous conscient que le pays est très longtemps assombri dans la corruption pour que cette lutte soit une réalité, il faut que les maliens se mettent au côté du président pour cette initiative de bannir la corruption de notre pays.
    Vive un Mali sans corruption…

  40. Nous sommes tous conscient que c’est la corruption qui empêche à notre pays le Mali de fonctionner valablement. Depuis que le président est venu à la magistrature suprême il ne cesse d’utiliser des armes pour combattre la corruption au Mali, et en faisant remarque, nous pouvons constater que de son arriver à maintenant, au Mali ça commence à aller…

  41. La lutte contre la corruption est une affaire de tous, nous devons accompagner le président dans cette volonté de faire du Mali un pays de sans corruption.

  42. Je pense que dans cette lutte contre la corruption, la volonté du président de la république de faire de la justice malienne une des plus crédible n’a jamais changé. Il l’a affirmé lors de la campagne et tient toujours à cette promesse qui était à l’ordre du jour des consultations du conseil de gouvernement. Il faut donc accorder le temps nécessaire pour que ces reformes engagées puissent aboutir à des résultats concrets.

  43. IBK lutte contre ce fléau depuis son arrivée au pouvoir, grâce à cette bonne volonté de notre très chère président, la corruption et enrichissement illicite prennent ses recules des jours en jours.
    La lutte contre la corruption doit être un combat de tous les maliens, nous sommes confiant que la corruption peux avoir son terme au Mali sous le mandat d’Ibrahim Boubacar Keïta.

  44. Le président de la république ne peut pas faire la police et gérer les affaires de l’état en même temps c’est pourquoi chaque secteur à ses responsables alors ne lui demander pas d’aller faire le gardien dans des bureaux de trésors et autres changeons tous de comportement pour que le pays puisse vaincre ce mal.

  45. La gestion chaotique de l’argent du contribuable est imputable à tous car qui dit corrompu dit corrupteur alors changeons tous de comportement car les autorités de ce pays et en particulier le président font tout pour redresser cette société en proie à la corruption.

  46. La corruption est un mal encré au sein de notre société depuis des décennies et le pouvoir actuel mets tout en oeuvre pour éradiquer ce fléau.
    Cependant au delà de la volonté politique; il faut une volonté des uns et des autres pour que ce mal puisse être juguler. Il faut que nous refusons de corrompre les autres et d’accepter aussi de recevoir ce que d’autres personnes nous donnerons illégalement pour un bien ou un service.
    C’est seulement comme cela que nous arriverons à vaincre ce fléau.

  47. Cette lutte contre la corruption doit être le combat non seulement de l’état mais la plus grande part revient au peuple qui doit se remettre et aussi changer de comportement car nous sommes les premiers à crier au scandale pendant que nous sommes les premiers à tendre un billet de banque au policier du carrefour quand il nous interpelle avec un véhicule sans papiers et devant le refus de se dernier nous lui forçons la main.
    Et après on ira s’asseoir pour dire que tel ou tel est corrompu.
    Quelle a été ma part dans cette corruption???
    Tu me corromps, je te dénonce.Je te corromps tu m’envoies devant la justice.

  48. Au lieu de vouloir s’offrir les grâces d’un responsable pour avoir un poste nous devons mettre nos compétences en jeu prouver que nous sommes capables de répondre aux objectifs qui nous sont fixés et c’est tout si ça ne marche il faut essayer ailleurs jusqu’à trouver la personne qui saura reconnaitre nos talents et nous employer ce qui pourra servir d’exemple pour les autres.

  49. C’est de pourboire en pourboire que nous allons à la pire forme de corruption.
    Si nous nous rendons dans un service que nous avons été satisfait il est suffisant de dire merci seulement sans mettre de l’argent sur la table car c’est ce fait qui crée au fil du temps l’habitude et qui permet maintenant à la personne en face de réclamer le jour où nous ne ferons pas le geste.

  50. Qui s’assemble se ressemble. Voila quelqu’un qui a mis la Caisse de la Retraite a genou c’est lui qu’on prend pour venir nous parler de corruption? Blaise, frequentes-tu toujours Appallosa qu quartier du fleuve? Peut etre qu’avec 2 ou 3 verres tu nous deballeras encore bien des choses…

  51. Il y a une chose, c’est-à-dire une pratique à ne pas négliger dans la lutte contre la corruption. Il s’agit des dessous de table que certains citoyens impatients, malintentionnés, faibles et malhonnêtes donnent pour accélérer un processus. S’agissant du rôle d’IK dans cette lutte, il a demandé aux magistrats de jouer pleinement leur rôle pour que cette mission réussisse.

  52. Il y a une chose, c’est-à-dire une pratique à ne pas négliger dans la lutte contre la corruption. Il s’agit des dessous de table que certains citoyens impatients, malintentionnés, faibles et malhonnêtes donnent pour accélérer un processus. S’agissant du rôle d’IK dans cette lutte, il a demandé aux magistrats de jouer pleinement leur rôle pour que cette mission réussisse.

  53. Les membres de la famille du chef suprême des armées qui sont au pouvoir ne doit pas être vu en mal, pas du tout. Car ce n’est pas du hasard qu’ils occupent les postes dans ce pays. Ils sont des citoyens maliens comme bous et au même titre. Ils ne sont ni privilégiés ni défavorisés. Nous sommes tous soumis au même règlement. Donc on a intérêt à ne pas faire d’amalgame. Nous devons, au lieu de s’attarder sur cette histoire de famille, tous s’impliqués dans la lutte contre la corruption. Car on aussi constaté que ce sont nous qui sommes à la base de ce fléau, à cause des pots-de-vin que nous versons sur les agents. 😀 😀 😀 😛 😛 😛

  54. Le Mali a été classé parmi les trois pays les plus corrompus de l’Afrique, selon les résultats des enquêtes de la Transparency International. Et cette analyse, selon le conseiller du président, Blaise, n’est pas fondée. Il a aussi eu à faire la part des choses à certaines personnes qui confondent deux choses différentes, il s’agit de la présentation d’une opération d’enquête et les commentaires font deux choses: la régularité de l’opération et la moralité de celle-ci. Ce qui nous amène très souvent à penser que le Mali est plongé dans la corruption jusqu’au cou. 💡 💡 💡 👿 👿 👿

  55. Si le professeur Niang n’a pas pu donner de bonnes analyses sur la gestion, à part de se contenter d’une affirmation gratuite, je dirais, eh ben Blaise a été au-dessus des attentes des invités et spectateurs du jour. La question de ma famille, qui fait la une des journaux chaque jour que Dieu fait dans ce pays, a été bien expliquée par Blaise. Si, comme ils disent, les membres de la famille d’IBK est au pouvoir, c’est parce qu’ils le méritent. Ils n’ont pas été employés à la base de rien. 💡 💡 💡 💡

  56. La corruption est au cœur des priorités du régime en place. Le président de la république, depuis bien avant qu’il soit élu avait promis dès son élection de lutter contre la corruption dans ce pays. On a vu aussi que depuis son avènement au pouvoir, il n’a pas caché sa volonté ardente de continuer avec ce qu’il a promis. Tout récemment il a eu à inviter les magistrats à s’impliquer d’avantage dans cette lutte. 🙄 🙄 🙄 😳 😳 😳

  57. Les critiques dans ce pays sont devenues des compliments des opposants contre la bonne gouvernance. Je suis sans doute perdu de cette dans cette histoire de famille. Est-ce à la majorité présidentielle que cette histoire est attribuée ? Ou s’agit-il du parti présidentiel, le RPM ? Ce qui est sûr dans les deux (2) cas, il n’y a pas question de famille, à ce que nous savons de la famille de cette dernière. 👿 👿 👿 👿

  58. Quand on parle de famille dans la gestion d’Ibrahim Boubacar Keïta, je me demande à qui et qui on fait référence ? A part son fils, Karim Keïta, IBK n’a pas un seul membre de sa famille dans son gouvernement et dans le parlement. S’agissant aussi de Karim, il a été élu. Le choix de sa commune a porté sur lui. ➡ ➡

  59. La famille d’Ibrahim Boubacar Keïta n’occupe pas de postes à vrai dire, à ce que je sache. Si cela était le cas nous le saurons. Le problème dans ce pays est que certains hommes politiques sont prêts à tout pour occuper des postes de leur choix. Ce sont tout simplement les opposants d’IBK qui disent qu’il travaille uniquement avec sa famille.

  60. La corruption est un fléau très dangereux qui compromet le développement d’un pays. Le pays qui est de plus touché par la corruption ne peut nullement aller de l’avant, sur tous les plans. Les salaires sont premiers facteurs de cette corruption. Si les agents de l’Etat sont payés à des sommes minables ne leur permettant pas même de se faire les trois quotidiens du panier de la ménager, eh bien c’est fort probables qu’ils soient faciles à corrompre. 💡 💡 💡 💡 💡

  61. Le président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta ne fait pas appel aux membres de sa famille. Mais il fait appel à ceux qui le méritent. Quand un profane parle ainsi, je le comprends. Mais quand c’est une personne instruite, un économiste pas moins universitaire, je ne sais plus dans quel monde nous nous trouvons. Le mali est un pays démocratique. Personne ne peut occuper une poste sans raison valable et bonne. Si Karim Keïta est aujourd’hui dans l’Assemblée Nation c’est parce qu’il a été élu par la population. C’est aussi pareil pour Issaka Sidibé, pas loin beau-père du premier. 😛 😛 😛 😀 😀 😀

  62. Si certains concitoyens pensent qu’il faut mettre la famille en dehors de la gestion pour sauver le mali, je me vois automatiquement déçu par ces dires. M. Niang e parlant ainsi veut faire référence à l’actuel régime. Je ne connais pas une seule personne qui occupe une poste sans légitimité et sans légalité. Soit c’est parce qu’elle a été élu par le peuple, soit ses compétences lui ont permis d’être nommée. 😀 😀 😀 😀 😛 😛

  63. La corruption ternit la réputation des politiciens et encourage les gens à faire de la politique pour les mauvaises actions.
    Elle mine la confiance du public envers les politiciens et les processus et les Institutions Politiques puis mine la confiance de la communauté internationale au gouvernement.
    Elle encourage le cynisme et décourage la participation à la politique puis contribue à l’instabilité.

  64. Les Partis Politiques ont une grande responsabilité dans la lutte contre la corruption. Les principes établis dans les partis ont un effet dissuasif pour freiner les manœuvres frauduleuses. La responsabilité du secteur public, repose avant tout sur l’efficacité des sanctions et la capacité des institutions. les partis politiques qui ont leurs membres soit dans les gouvernements soit au Parlement ont intérêt à se lancer dans la campagne, par rapport aux structures mises en place dans les partis, exerçant un contrôle immédiat sur leurs membres.

  65. La société civile peut influencer les caractères relatifs à la corruption pour la bonne gouvernance, les organisations de la société civile, les groupes de citoyen, les organisations non gouvernementales, la presse et les médias, les syndicats, les associations de gens d’affaires, les groupes de réflexion, peuvent jouer un rôle important dans la lutte contre la corruption. En contribuant à l’argumentation de la sensibilisation, en exerçant les pressions sur les gouvernements en collaborant avec des organisations internationales en faveur de changement et en travaillant avec divers secteurs pour mettre en oeuvre des réformes novatrices en matière de lutte contre la corruption.

  66. Lutter contre la Corruption est leitmotiv de plus d’un, même les pays les plus corrompus la réclament.Le défi consiste donc à faire un ménage du système judiciaire afin de chasser toute trace de corruption et d’en faire un outil efficace de lutte contre elle. Un système judiciaire indépendant, compétent et propre est essentiel dans la stratégie de lutte contre la corruption.
    Dans cette perspective de combat sanglant, en vue d’éradiquer la corruption partout où elle est, le président Ibrahim Boubacar Kéita a lancé un appel solennel aux Magistrats et aux personnels judiciaires aussi de relever la qualité de la justice et de faire preuve d’une justice responsable.

  67. Il faut que les hautes autorités prennent leurs responsabilités. Quant il y’a trop de corruption c’est parce que ce sont les autorités qui sont complices sinon quand les autorités sont claires, la population sera claire aussi sans doute.

  68. Ibrahim Boubacar Keïta a affirmé, à l’occasion des vœux d’Aïd-el-Fitr, qu’il serait impitoyable désormais. Ces propos montrent qu’il va entamer une guerre contre la corruption et ses auteurs. Et lors de la cérémonie de la rentrée des cours et des tribunaux il a invité les magistrats à agir dans le cadre de la lutte contre la corruption.

  69. Si la corruption n’est pas rayée de notre système, nous ne pourrons jamais accéder à un vrai développement donc le pays compte sur vous.

  70. Le ministre des finances a déjà chassé des agents corrompus de la directions des impôts. Nous attendons plus de vous les magistrats

  71. Les membres de la famille présidentielle sont des citoyens maliens comme tout autre et par conséquent ils peuvent occuper des postes de responsables s’ils ont la compétence requise. Cela ne doit être une source de polémique pour certains.
    Ce n’est d’ailleurs pas la première fois sous nos cieux.

  72. Cette institution n’est pas aussi crédible qu’on le pense en disant que notre pays occupe la 3ème place en Afrique. C’est archi faux
    10. Congo-Brazzaville, 10ème pays le plus corrompu d’Afrique
    9. République Démocratique du Congo, 9ème pays le plus corrompu d’Afrique
    8. Burundi, 8ème pays le plus corrompu d’Afrique
    7. Zimbabwe, 7ème pays le plus corrompu d’Afrique
    6. Érythrée, 6ème pays le plus corrompu d’Afrique
    5. Tchad, 5ème pays le plus corrompu d’Afrique
    4. Guinée Equatoriale, 4ème pays le plus corrompu d’Afrique
    3. Guinée Bissau, 3ème pays le plus corrompu d’Afrique
    2. Sud Soudan, 2ème pays le plus corrompu d’Afrique
    1. Somalie : le pays le plus corrompu d’Afrique

  73. Pourquoi se donner à la corruption, une chose est sûre et certain, on peut échapper à la justice des hommes mais pas à celui du bon Dieu. La justice divine est irrévocable et juste, tous les personnes qui s’adonnent à la corruption le payerons jusqu’à la dernière franc.

  74. Les maliens doivent soutenir leurs leaders politique car l’avenir du pays est entre leurs mains. La lutte contre la corruption est une affaire de tous et même en grande partie la lutte de la population car la population est le plus visés par les méfaits de la corruption.

  75. La justice malienne n’épargne personne, elle ne favorise personne et cela sans exception et sans doute. Comme on le dit si bien « chacun à son tour chez le coiffeurs » à tour de rôle tous les voleurs de la République répondront de leurs actes ignobles.

  76. La corruption dont vous parler est un fléau qui a pris de l’ampleur lors des régimes passés. Depuis l’investiture Ibrahim Boubacar a engagé une lutte infernale contre la corruption sous toutes ces formes, mais la corruption est un fléau qui ne peut être éradiqué du jour au lendemain.

  77. A l’arrivée du président IBK, il a trouvé près de 200 dossiers du Vegal concernant la corruption sur son bureau. Il n’a retenu aucun, tous ont été mis sous la main de la justice. Les magistrats ont du travail sur leur bureau depuis longtemps. Le favoritisme a perdu ses sens sous le régime d’IBK.

  78. IBK a promis de combattre la corruption et les détournements des deniers publics. Sa lutte devient de plus en plus fruitive. Tous voleurs comparaîtront devant la justice, c’est une question de temps. La balle est dans le camp de la justice, puisse que la justice est indépendante alors tout le monde attend la justice.

  79. Je soutiens le gouvernement malien dans sa lutte contre la corruption, j'ai remarqué depuis 2014, le gouvernement a fait de grand progrès dans sa lutte contre la corruption. Ce sont les régimes passés qui ont plongé le pays dans le tréfonds de la corruption, mais le régime d'IBK accomplit un travail remarquable pour le faire sortie de ce fléau appeler corruption.

  80. Même la création d’un comité de lutte contre la corruption et l’adoption d’une loi contre l’enrichissement illicite montrent que le président à la bonne foi de combattre la corruption. On ne peut pas venir éradiquer facilement en quelque mois quelque chose qui est là il y’a des années. La corruption est une seconde nature du malien. IBK en train de faire pour combattre ce fléau mais il faut que la population s’investisse, sinon ce n’est pas du tout facile. IBK a transmis tous les dossiers du VG à la justice et c’est elle qu’on attend aussi.

  81. Le PM Modibo Keïta a souligné dans sa DPG la lutte contre la corruption. Son gouvernement sera dévoué pour combattre se fléaux ardent. Pas sans l’engagement de la population sinon cette sera vaine.

  82. Au Mali, une bonne nouvelle sur le plan économique pour mettre fin aux rumeurs qui émerge notre pays. Le Fonds monétaire international vient d’approuver le décaissement de 5,5 millions de dollars, dans le cadre de son programme d’aide au Mali. Près de 30 millions de dollars au total. Le FMI salue à la fois les bonnes performances de l’économie nationale et les efforts réalisés par les autorités en matière de bonne gouvernance. Ce décaissement était programmé, mais entre le FMI et le Mali, rien n’est jamais automatique.
    Depuis les scandales de l’avion présidentiel et des contrats opaques du ministère de la Défense, qui avaient conduit le FMI à suspendre ses versements l’année dernière, les évaluations de l’institution financière internationale sont devenues une forme de baromètre de la rigueur et de la gouvernance de l’économie malienne.
    Le FMI salue une forte croissance en 2014, 7 %, qui devrait “demeurer robuste” cette année, aux alentours de 5 %, selon les prévisions.

  83. La lutte contre la corruption est pénible et sans fin, IBK et son PM son conscient de cela. Le régime d’IBK fait du mieux pour combattre se fléaux. La mise en place d’un organe de control de service public et un contrôle sur la paye des agents publics, les magouilles dans les fonctions publiques ont diminuées.

  84. La reprise économique du Mali est dans sa troisième année. Après une forte croissance de 7% en 2014, entrainée par le retour à un niveau normal de production agricole et une forte reprise du secteur manufacturier, la croissance ralentit en 2015, mais devrait demeurer robuste à court terme (au deçà de 5%). Merci à IBK et à monsieur le ministre de la finance MAMADOU IGOR DIARRA. On ne finance jamais un pays corrompu comme on le dénonce au Mali. IBK c’est le sommet !!!

  85. Comme BLAISE l’a dit, quant on a pas de moyen il faut faire la politique de ses moyens pour ne pas se créer des problèmes. Les problèmes salariaux sont antérieurs au régime d’IBK et avec tout cela il a apporté une grande amélioration à ce niveau aussi. Le problème est qu’on ne peut pas satisfaire tout le monde mais la priorité c’est l’essentiel.

  86. La corruption en générale est l’un des luttes que le président IBK et son PM ont engagés une lutte acharné pour éradiquer ceux fléaux, qui touchent toute les différentes étapes de la société malienne, mais la population doit être aussi active car c’est la population qui est le plus concerner. En 2013 dès son investiture IBK a décrété cet année « l’année de la lutte contre la corruption ».

  87. 77,88% des voies 😀 😀 😀 un plébiscite pour la première fois au Mali et pensez-vous que c'est pour rien qu'IBK a obtenu cela ❓ ❓ ❓ Qu’ils fassent tout mais une seule réponse " LE CHiIEN ABOIE MAIS LA CARAVANE PASSE" IBK la solution nous comptons sur vous encore et pour toujours:-D 😀 😀 bonne chance pour le reste, vous avez sauvé le Mali du pire.

  88. 77,88% des voies 😀 😀 😀 un plébiscite pour la première fois au Mali et pensez-vous que c'est pour rien qu'IBK a obtenu cela ❓ ❓ ❓ Qu’ils fassent tout mais une seule réponse " LE CHiIEN ABOIE MAIS LA CARAVANE PASSE" IBK la solution nous comptons sur vous encore et pour toujours:-D 😀 😀 bonne chance pour le reste, vous avez sauvé le Mali du pire.

  89. Bravo MANDE MASSA 😀 😀 😀 😀 Malgré les difficultés conjoncturelles 😥 😥 😥 , le Mali progresse 😀 😀 😀 , avec un taux de croissance de 7,2%, 😀 😀 😀 contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. Ces données sont des preuves de la diplomatie d’IBK et ses visions politiques pour sauver le pauvre Mali. Qui dit mieux! ❗ ❗ ❗

  90. TIEN KA KOUNA troooop et puis TIEN FÔ LA MA KA GON. Qu'est ce que BLAISE a dit de crime ou de mal ici? Il a juste dit la vérité et c'était un débat il fallait lui contredire si ce qu'il disait n'était pas fondé. Pauvres jaloux que vous êtes !!!

  91. Certains ont la memoire courte. Ils ont une haine viscerale pour IBK et une malhonnetete notoire. ATT alias Usain Bolt a dit Sur les antennes qu’il ne va pas humilier un chef de famille ses filles sans fonction officielle ont parait-il fete leur milliard personne n’a bronche meme tiebile et son parena. Alpha a ouvert un concours special pour prendre son Fils dans l’armee et lui donna le grade que certains N ‘ ont pas eu pendant plus de 20 ans dans l’armee. Mais on parle de IBK comme la peste. Arretez votre mechancete les petits messieurs de maliweb.

  92. Mais je pense que tous les maliens sont égaux devant la loi. Pourquoi prendre en mal la participation de la famille présidentielle à la gestion des affaires du pays? Et pourtant ils n’ont pas user la force pour occuper ces postes. Soyons vraiment raisonnables !!!!

  93. IBK et tous ceux qui sont proches de sa famille occupe des postes qui leurs ont été offerts par la population et non par corruption ou force. Par élection qu’ils sont dans la gestion du pouvoir et avant tout ceux sont des maliens.

  94. Merci Monsieur SANGARE c’est cela qu’on appelle un vrai compagnons. Il a les mêmes convictions et les mêmes ambitions que monsieur le président de la république. Blaise vous êtes un homme fort.

  95. Ces propos de Blaise “Bapolitiki”ne m’étonne guère, pour qui connait son parcourt politique. Il est le CUBE MAGGI de Moussa TRAORE à IBK, tout régime confondu. Donc personne ne doit s’offusquer pour ça. Ainsi va le Mali d’aujourd’hui. Le Mali des courtisans. 😆

  96. Dieu est grand c’est Blaise Sangaré un délinquant financier qui a détourné la caisse des retraités et qui a fait la prison qui nous parle de corruption. Le ridicule ne tue pas vraiment

  97. Qu’Allah le tout puissant protège et aide le Mali, sinon, nous sommes sur une pente dangereuse et l’angle de dérapage est déjà atteint. Je reste certain que cet homme est loin d’être un exemple pour la République et je prie Allah le tout puissant qu’il donne la clairvoyance à ce grand homme (IBK) de découvrir à temps les erreurs qu’il est entrain de commettre pour le choix de ces genres d’hommes à la Présidence. Qu’Allah protège le Mali.

  98. Il faut plutôt parler du calcul du salaire sur la base du coût de la vie comme le fait toutes les institutions du monde au lieu de fixer un indice salarial qui justifie rien sur l’évolution du coût de la vie d’un pays. L’indice salarial est comme si l’on donnait un salaire au forfait. Alors que la vie économique évolue de façon inconstant, parfois du simple au double sur une petite période. Qu’Allah le tout puissant aide et protège le Mali.

  99. Blaise tu es mal place pour parler de corrompu , tu es un ancien délinquant financier . On ta vu a la Caisse des retraites . C’est ATT qui ta sauve . Tu es aussi un ingrat .tu ne peux donner de leçon de morale a personne.

  100. Pauvre rouquin !! Louangeurs, gueulard, menteur bref j’en passe. Le Mali est tombé bien bas.

  101. Le ridicule ne tue pas au Mali , ce meme Blaise qui a fait de la prison pour detournement , ose parler ainsi eh oui pauvre Mali , comment peut on prendre un voleur dans son entourage .Franchement IBK a decu .Non content de s’entourer de tous les candidats qui n’ont meme pas eu 2% aux elections , donc pas aimes du people deviennent tous ministers et conseillers ?????
    ON verra tout au Mali , que dieu sauve le Mali.

  102. N’importe quoi!
    Si Transparency International avait, plutot, dit que notre pays etait l’un des pays moins corrompu, ces gars là allaient organiser une fête. Maintenant, qu’on nous a epinglé, ces mecs trouvent que le rapport de Transparency n’est pas credible!
    Non mais, sans blague!
    Sacré pays!
    Dur sera le reveil!
    Desolé!

  103. « Quand les salaires sont dérisoires et ne couvrent pas les charges, alors les fonctionnaires volent ou tentent, soit, d’être corrompu, soit de corrompre des concitoyens », a expliqué Pr Niang.

    Pour Blaise Sangaré, « la question de salaire est importante, mais quand l’ambition dépasse les moyens, on sera tenté d’avoir ce qui ne nous appartient pas ».
    Que faites vous d’un plan de carrière à la fonction publique. Qu’on procède plutôt à pourvoir les postes par voie de concours (phase écrite et orale basée sur un projet de gestion). qu’on évite de créer des bénis oui oui par des nominations non méritées.
    Que tous le monde soit présumé coupable tant et aussi longtemps qu’on a pas justifié les biens. comment pouvez vous détenir sans être un héritier, des biens de centaines de millions de valeur avec un salaire de moins de 300 000 FCFA. Et pourtant la majeur partie des chefs de famille n’ont pas été élevés dans ce genre d’environnement.

Comments are closed.