Marcelin Guinguiré : “Poulo est à la base d’une mascarade électorale à Koro”

1

Le 2ème tour des législatives du 19 avril n’est pas resté sans tension dans beaucoup de circonscriptions. A Koro la tension est très forte. Deux listes se sont opposées : Marcelin Guinguéré qui conduisait la coalition Le Mali qui bouge, contre Amadou Aya de la Codem. Selon Marcelin, il eût une mascarade électorale et le ministre Poulo serait à la base.

 Selon Marcelin, la circonscription de Koro compte 16 communes. Parmi les 16 communes, 3 étaient exclues : Dina-Ogourou, Diankabou et Yoro. Pour cause, le Sous-préfet de ces 3 zones a sauté sur une mine le 9 avril 2020 et est décédé. Donc aucun vote n’était prévu dans ces 3 communes car il y’avait peu de votants à cause de la crise sécuritaire. C’est sur cette base que les élections ont été organisées à Koro, selon Marcelin.

Suivant les propos de M. Guinguéré, la centralisation des voix a eu lieu le même soir des votes et la coalition Le Mali qui bouge” était en avance sur la Codem de plus de 20000 voix soit 65 %. Notre surprise fut grande de voir que deux jours après, le candidat de la Codem Amadou Aya, à bord d’un hélicoptère, vient avec d’autres voix attribuées à Dina-Ogorou, Diankabou et Yoro. Les 3 communes où les élections étaient interdites”, dit-il. Il a précisé que ce sont ces voix issues de bourrage, que la Codem les a devancés à 51% résultat donné par le ministère de l’Administration territoriale.

A en croire, Marcelin, le ministre Poulo serait derrière cette mascarade. Avant les élections, confie-t-il, le président du parti politique Codem, a passé quelques jours à Koro. Pour M. Guinguiré, Poulo aurait donné de l’argent aux chasseurs (Donsons) afin de battre campagne pour lui.

Pour faire cette mascarade, Marcelin révèle que “c’est en complicité avec le planton Oumar Goro, du défunt Sous-prefet que le candidat Amadou Aya de la Codem a organisé des élections sans aucun observateur et a attendu jusqu’au mardi pour voir leur écart exact afin de bourrer les urnes et de les amener par hélico, 2 jours après les élections”. Depuis quand un planton peut-il organiser des élections ? Et comment prendre en compte ces tricheries ? “, s’interroge Marcelin.

Marcelin Guinguéré dit craindre une autre crise dans la zone de Koro. A s’en tenir à ses propos, une population surexcitée demande l’annulation pure et simple des voix des communes de Diankabou, Dina-Ogourou et Yoro. Il déplore la participation de l’administration locale dans cette mascarade et prévient, nous avons déjà saisi la Cour constitutionnelle pour l’annulation de ces voix truquées”.

Koureichy Cissé

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. comme dise l’autre pour résoudre un conflit on écoute les deux parties . sinon les versions avancées par monsieur Guinguiré s’avère réelle les voies de ces trois localités doivent être annulées

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here