Mme Sy Kadiatou Sow à propos du dialogue national inclusif : « Nous ne voulons pas qu’on nous impose un agenda qui n’est pas l’agenda du Mali »

12

La plateforme ANW KO MALI DRON a tenu samedi 12 octobre 2019 son assemblée générale d’information. L’objectif était d’informer ses membres ainsi que l’opinion nationale et internationale sur les raisons de son refus de participer au processus. Ainsi, la plateforme soulève-t-elle beaucoup d’anomalies quant à la légitimité du processus, son caractère inclusif son caractère contraignant et l’indépendance de l’équipe qui dirige le processus.

La cérémonie a enregistré, autour Mme Sy Kadiatou Sow présidente de la plateforme, plusieurs personnalités politiques et celles de la société civile dont l’ancien premier ministre Modibo Sidibé , président des FARES, Me Mountaga Tall, président du CNID, Ibrahim N’Diaye, vice-président de l’URD et Bakary Doumbia du forum de la société civile. Si dans ses propos liminaires, Mme Sy kadiatou Sow, présidente de la plateforme ANW KO MALI DRON a souligné que  « Ce dialogue ne correspond pas à ce que les maliens dans leur majorité ont souhaité, ce n’est pas ce dialogue que nous voulons. Nous sommes artisans du dialogue pour poser les vrais problèmes du Mali mais nous ne voulons pas qu’on nous impose un agenda qui n’est pas l’agenda du Mali ».

Quant à Modibo Sidibé, il a d’abord contesté la démarche entamée par le Triumvirat et est allé plus loin en disant que le processus n’est ni inclusif ni participatif et que son caractère n’est pas contraignant. Selon le président des FARES, le Triumvirat ainsi que les membres du comité d’organisation ne sont pas indépendants comme la plateforme l’a toujours demandé. C’est en raison de toutes ces anomalies que la plateforme a décidé de ne pas y participer. Il ajouté que le dit dialogue a comme objectifs la révision constitutionnelle et l’appropriation de l’accord politique de gouvernance. Au cours de l’assemblée générale d’information, des propositions concrètes ont été faites pour informer le grand nombre du peuple malien sur le mal fondé du présent dialogue et des intentions politiques qui se cachent derrière. Il faut noter que par la suite, l’assemblée générale s’est transformée en procès du mouvement démocratique et beaucoup de jeunes participants ont demandé le bilan du mouvement démocratique car pour eux, les acteurs du mouvement démocratique sont à la base des maux qui minent le développement du Mali.

Mamadou Nimaga

 

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Vraiment c’est honteux de la part de tous ces anciens responsables qui critiquent ou insultent qui ils veulent, ils ont tous eu l’occasion de diriger le Mali. Qu’ont-ils réussi? La culture de l’incompétence, de la haine, de la division et de l’égoïsme. Qu’ils arrêtent de nous narguer, il faut nous proposer des solutions qui tiennent la route au lieu de voir la diable partout. Sincèrement , je pense qu’ils n’en sont pas capables ne pensant qu’à eux même. De toute façon, tout le monde gagnera ou tout le monde perdra.

    • Avec Boua IBK une chose est certaine c’est que tout le monde va perdre, le Mali est menace dans ses fondations car les accords d’Alger signes par Boua sont en faveur de la partitition du Mali.

  2. Dans ce Dialogue inclusif,il y a des points fondamentaux qui rendent nul et non avenu cet fameux Accord.Tous les efforts d’une soit-disant “Communasute Internationale ont consiste a soustraire et donc a limiter les attributs de la Souverainete Nationale du Mali et porter atteinte a son integrite territoriale. Le Chef d’Etat du Mali ,en n y mettant pas son veto ,malgre la clarte de la Constitution en vigueur au Mali qui stipule qu’aucune procedure de revision constitutionnelle ne peut etre initiee ou poursuivie lorsqu’elle peut porter atteinte a l’integrite territoriale du Mali, a commis un acte de trahison caracterise envers l’Etat Malien et son peuple. La Chatre des Nations Unies a ete aussi violee :Malgre son nom de Communaute Internationale,les pays etrangers presents n’avaient recu aucun mandat de l’Assemblee Generale des Nations Unies. Seule l’Assemblee Generale des Nations-Unies qui a reconnu l’independance du Mali dans les limites des frontieres actuelles du pays peut revenir sur cette decision si les droits humains sont manifestement violes.Pour une rebellion qui a emmene avec elle les Djihadistes egorgeurs et qui a egorge devant les Televisions internationalers une centaine de soldats Maliens desarmes ,cette question ne devrait meme pas effleurer l’esprit des participants de la Reunion d’Alger.Si l’Agenda du Dialogue Inclusif vise a renforcer la Democratie au Mali: Partage effectif du Pouvoir Etatique entre le Legislatif,l’Executif et le Judiciaire ainsi qu’une decentralisation tenant compte des mentalities claniques et tribales de certains de nos concitoyens,les resources disponibles ,y compris en personnel qualifie, aura l’impact desire. Mais pas cet Accord ,de grace!

  3. Vive IBK : les jaloux vont pisser de la quinine.
    Que les opposants s’opposent : sans eux, le
    Mali avance de succès en succès depuis 2013.

  4. Merci Mme Sy tu nous demontres tous les jours qu’il y a encore des Maliennes et Maliens qui ne sont pas prets a vendre leur ame au diable merci pour le devoir de citoyen et ton patriotisme. Boua ka bla barissa Boua decera koi!

  5. Boua IBK le Mande Zonkeba est tres arrogant, tres incapable, tres incompetant et tres impoli, il n’aime que voyager entre les grandes villes du monde plus belles que Bamako la capitale du Mali. Boua ka bla!

    • 1 – M Kinguiranke! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !Boua ka bla! Mais on dépassé ce stade depuis longtemps!
      Dommage que vous vous êtes égarés à ce niveau__________________________!

      2 – On aura compris que l’un des problèmes majeurs du Mali c’est sa soi-disante opposition de puis 1991. Pourquoi elle n’a pas fait bloc commun contre M IBK lors des élections? Cela aurait été plus simple, que d’invectiver maintenant au coup de force ou au boycott de ce dont elle-même a démandé puis élaboré en amont: le DIN! Que veut-elle finalement? ? ? ? ? ? ? ?

      • Elle veut que Boua le Mande Zonkeba, l’incapable et l’incompetant demissionne pour ceder la place a des femmes et hommes plus valeureux.

  6. On a beau critiquer le gouvernement et notre président mais franchement quand je vois les autres politiques qu’on a au Mali je me dis qu’on évite un désastre

  7. L’opposition est dans une démarche de servir uniquement son propre interet et non pas le peuple malien . Avec ces gens notre pays n’avancera pas

  8. C’est tout de même anachronique:

    1 – M IBK sort et annonce publiquement qu’il a accepté tout le cahier de charge élaboré par l’opposition sur le DIN, à la tête FDR & COFOB____________!

    2 – Visiblement cette opposition qui se réclame tjrs du dialogue n’est pas encore prêt pour une quelconque concession, parce qu’après tout M IBK – et après le 4 Sept2018 reste officiellement le Président de la République – et que sa déclaration jusque là n’a jamais été démenti par qui que cela soit !!!!!!!!!!!!

    3 – Si ce qui est dit publiquement est supposé être vrai, il va falloir que ette opposition explique aux Maliens ce qu’elle veut réellement pour ces mêmes Maliens, plus est, c’est un débat qui se tient ni à OUAGA, ni à ALGER…mais entre Maliens et de ce fait il va falloir que les uns et les autres mettent un peu d’eau dans leur vin pour le Mali qui n’a pas besoin des ces petites boutiques qui se défendent elles-mêmes, qui ne réfléchissent qu’à leur utilité, et qu’est ce qu’elles pevent faire pour être utiles. . . !

    4 – Il y a une espèce d’inflation des égos et des narcissismes des uns et des autres, ce qui est terrible ! Ces personnages cités, cela fait du monde, sauf que cela fait en même temps qu’ils ne constituent qu’une mince minorité parmi tant de Maliens dont ils prétendent ! ! ! ! ! ! ! ! !

Répondre à sangare Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here