Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion : Plus de 44 millions de dons en matériel

0

Le Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion prend fin ce lundi 31 octobre. Plusieurs activités caritatives l’ont jalonné. Dans ce cadre, le département du Développement Social, de la Solidarité et des Personnes Agées a offert à la Direction nationale du développement social et de la solidarité d’importants lots de matériels à destination de certaines couches démunies. Cette cérémonie de remise de dons a marqué également le lancement officiel du Projet d’appui à la gouvernance locale et aux activités génératrices de revenus dans les 6 Communes du District de Bamako.

Ce projet est un financement du Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade de France, pour un coût total de 118 974 000 FCFA. Il est réparti à raison de 19 829 000 FCFA pour chaque commune du District, dans le cadre du Programme de développement social et urbain. Outre ces chèques, 30 tricycles à moteur avec casques, destinés prioritairement aux élèves et étudiants handicapés physiques, 22 tricycles à pédalier, 70 fauteuils roulants, des équipements scolaires, 2 ordinateurs portables équipés pour mal voyants, cinq machines à coudre et une enveloppe de 2 000 000 de Francs CFA, pour financer les activités génératrices de revenus au profit de l’Union des femmes handicapées du Mali, ont été remis. La Fédération malienne des personnes handicapées a également reçu une enveloppe d’un million de francs CFA.

Pour le ministre du Développement social, ce programme multi acteurs, initié par la Direction nationale du développement social (DNDS), en partenariat avec les Communes urbaines de Mopti, de Gao, de Koutiala, le District de Bamako et les coopérations française et suisse, est un accompagnement dynamique du processus de décentralisation au Mali, en lien avec le Cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté (CSCRP).

Ainsi, a-t-il expliqué, pour pérenniser les acquis de ce Programme et en attendant le financement de sa Phase II pour couvrir tout le pays, le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Mali, à travers le Fonds Social de Développement (FSD) a bien voulu accompagner la DNDS dans la mise en œuvre des Activités Génératrices de Revenus (AGR) dans les six communes du District de Bamako.

«Le défi est donc là pour nos institutions respectives, car l’instauration d’un tel partenariat, entre l’État, les Collectivités Territoriales et les structures de microfinance, a pour finalité la création d’une véritable synergie d’actions, gage de bonne gouvernance pour l’atteinte des Objectifs du développement», a-t-il dit, avant de se réjouir de ces actions importantes. Il a terminé en nourrissant  le vœu que ces gestes se perpétuent en vue de l’éclosion d’autres initiatives, pour une véritable appropriation du Mois par l’ensemble des acteurs.

Youssouf Diallo

 


Commentaires via Facebook :