Paul Ismael Boro : Un ancien cadre de RPM crée son parti et rallie l’opposition

1

Rassemblement des Maliens (RAMA), c’est le nom d’un nouveau parti politique qui vient grandir l’arène politique malienne dans le camp de l’opposition. Le lancement a été fait le samedi 5 octobre 2019 à la Maison de la Presse, sous le parrainage du fondateur, Paul I. Boro, en présence de Nouhoum Dembélé, président du parti et des représentants de plusieurs partis de l’opposition.

« A travers ma modeste personne, nous déclarons que le RAMA rejoint les partis de l’opposition. », a déclaré le parrain Paul.Pour lui, le Mali pleure, le Mali souffre, le Mali a faim, le Mali a peur pour ses fils, le Mali est tout simplement à l’agonie et il implore dans l’unité et la dignité de tous ses fils,  à lui porter secours. « Cet appel nous est parvenu. C’est pour répondre à ce cri de détresse que des hommes, des femmes et des jeunes provenant de toutes les régions du Mali et de la diaspora, sans distinction de race, d’ethnie et de religion, ont porté sur les fonts baptismaux un parti politique dénommé : RASSEMBLEMENT DES MALIENS (RAMA). », a-t-il expliqué.

Le RAMA est convaincu que sans la paix, aucune des libertés démocratiques auxquelles le parti aspire ne peut prospérer. Cette paix exige de chaque Malien et de chaque Malienne, beaucoup de sincérité dans la gestion des affaires du pays. Il ajoute que le RAMA se présente comme un parti de « rupture ». M. Boro répète que : «  OUI, nous rompons avec toutes les mauvaises politiques qui ont conduit le pays au chaos que nous vivons aujourd’hui.La transhumance politique, la fraude électorale, l’achat des consciences, la frilosité des organes en charge des élections, la clochardisation de la chose politique sont entre autres pratiques avec lesquelles le RAMA prendra toutes ses distances et les combattra de toutes ses forces », dénonce-t-il.

Justice mal distribuée       

Pour lui, la démocratie de rupture dans laquelle ils  s’inscrivent les oblige à reconnaitre que le régime actuel a atteint son seuil d’incompétence. La difficulté de gestion du quotidien et de la peur du lendemain ont fait que depuis plus de 6 ans, chaque jour est un défi, un challenge et non une chance pour le Mali. Il a précisé ceci : « Nous soutenons vivement la lutte contre la corruption et l’impunité lancée par la justice malienne. Nous disons non au sous-équipement matériel et moral de nos forces de défense et de sécurité. ». Avant de lancer : « Nous disons non : à une école au rabais ; non à une santé aux enchères ; non à une justice mal distribuée ; non au chômage des jeunes ; nonaux souffrances des femmes. Le RAMA dit nonà l’insécurité, au vol et au banditisme grandissant. ». Le RAMA met la culture et l’éducation au centre de ses valeurs, indique-t-il.

Membre de l’opposition, le part RAMA a comme Président, Nouhoum Dembélé. Paul I. Boro est un ancien baron du parti au pouvoir qui a été directeur général du Centre International de Conférence de Bamako (CICB).

D.Keita

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here