Présentation de vœux de l’URD : Entre lamentations, louanges et perspectives

0

Le premier vice-Président de l’Union pour la république et la démocratie (URD) a eu l’honneur de présenter les vœux de nouvel an au peuple malien. Sur un ton de tristesse, dans son intervention, Salikou Sanogo a fondu en louanges pour le regretté président de l’URD, Soumaïla Cissé qui a tiré sa révérence le 25 décembre 2020 en France.

Malgré l’arrachement du camarade président à leur affection, les responsables de l’Union pour la république et la démocratie (URD) ont tenu à respecter la tradition. Ils ont cheminé sur les pas de Soumaïla Cissé en présentant les vœux de bonne et heureuse année au peuple malien.

Très affecté par la disparition du président de l’URD, Salikou Sanogo n’a pas manqué de saluer les efforts que les uns et les autres ont déployés pour la libération de ce dernier qui a fait six mois entre les mains des terroristes. Pour Salikou Sanogo, l’année 2020 est partie sur une note de tristesse, de douleur, de deuil et d’inquiétudes pour l’ensemble du peuple et singulièrement pour leur parti.

Ces propos de Salikou font allusion à son défunt patron. Il ne tardera pas à les élargir aux autres camarades décédés aussi courant 2020 et à tous les militaires tombés sur le champ de l’honneur. Il citera Amadou Coulibaly dit Baba Djéli, Mme Bounty Aminata Souaré, Me Faguimba Kéita, les honorables Niamey Kéita et Kalifa Doumbia. S’y ajoutent les présidents d’honneur Abdoulaye Koïta et Djibril Souleymane N’Diaye. Et de leur souhaiter le saint paradis. « Nous nous inclinons avec tristesse, émotion et recueillement devant la mémoire de toutes les victimes des violences et  des actes barbares qui continuent de frapper notre nation. Victimes civiles et militaires, maliennes et étrangères d’actes odieux à condamner vigoureusement avec la dernière rigueur », a fulminé le Pr Salikou Sanogo.

Il profitera de l’occasion pour féliciter et encourager les FAMa qui, de son point de vue, poursuivent avec détermination la lutte contre les forces du mal avec l’aide et l’accompagnement des amis et partenaires.

Parlant de Soumaïla, il dira qu’il avait une vision, un projet pour le Mali. A l’entendre, Soumi a toujours cru que l’émergence d’un nouveau Mali est possible et que c’est bien de cette croyance qu’est née l’URD.

Pour lui, la vie du pays oblige le parti à redoubler d’effort et à faire face aux nombreux défis. « Notre parti s’agrandit grâce à l’exploit de tout un chacun. Cet attrait incontestable et cet engouement réel doivent nous servir de stimulant pour aller à la rencontre de plus de Maliens encore, plus de regroupements de Maliens », a-t-il affirmé.

L’orateur du jour a demandé à ses camarades  de ne jamais oublier qu’en acceptant d’autres qu’ils peuvent perpétuer la mémoire de leur défunt président.

Bazoumana KANE

Source : L’Alerte

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here