Primature : ou Treta passe, ou le RPM casse !

63

Le Rassemblement Pour le Mali (RPM), parti au pouvoir,  est sur le point de voler en éclats. Regroupant les fondateurs du parti, mais aussi, une trentaine de députés, les frondeurs menacent de lancer, dans les semaines  à venir,  leur propre formation politique, dénommée Alliance pour la Justice, le Progrès et la Solidarité (AJPS). Du moins, si Bocari  Tréta, le  secrétaire général du RPM, n’est pas nommé à la tête du futur gouvernement. Qui devrait être, selon de sources concordantes, dirigé par un jeune qui aurait la confiance du président de la République.

IBK est, depuis quelques semaines, sous une double pression : celle de sa propre famille, qui n’entend pas voir Bocari Tréta à la tête du gouvernement, d’une part. Et, d’autre part, celle de son propre parti politique.

Selon nos informations, la nomination de Bocari Tréta, comme Premier ministre,  est rejetée par la famille présidentielle. Parce que ce dernier avait juré, qu’avec lui à la Primature, les membres de la famille présidentielle n’auraient plus leur mot à dire dans la conduite des affaires de l’Etat.

Composés des membres-fondateurs du RPM et d’une trentaine de députés, les frondeurs jugent l’attitude de la famille présidentielle «  inacceptable ». Surtout, disent-ils, quand il s’agit du secrétaire général, donc le premier responsable du parti au pouvoir. Pour eux, plus question d’accepter un chef du gouvernement, qui ne serait pas issu du parti au pouvoir.

Le RPM divisé en pro-famille présidentielle et pro-Tréta

En effet, depuis quelques semaines, pro-famille présidentielle et pro-Tréta se livrent une guerre sans merci. Récemment, la rivalité entre ces deux camps avait retardé la mise en place du nouveau bureau de l’Assemblée nationale. Surtout, avec l’honorable Karim Keïta, candidat au poste de premier vice-président ; c’est-à-dire, la seconde personnalité de l’hémicycle après Mr Issiaka Sidibé, président de l’Assemblée nationale et beau-père de Karim Keïta. Pour les frondeurs, cette politique de la « famille d’abord » ne passera pas. La vigoureuse opposition des frondeurs à l’élection du fils du président de la République à ce poste a fini par payer. L’ancien premier vice-président, l’honorable Mamadou Tounkara, député élu à Kita, conserve son poste. Bien plus, les frondeurs avaient, aussi, réussi l’élection de l’honorable Timbiné, un petit dogon, au poste de président de la Commission Transport et Equipements de l’Assemblée nationale.

Ces deux victoires n’ont pas, pour autant, calmé les ardeurs des frondeurs. Lesquels s’opposent, désormais, à la nomination d’un Premier ministre qui ne serait pas issu des rangs du parti. Auquel cas, ils menacent de quitter le RPM. Avec eux, leurs militants et leur trentaine de députés.

IBK devant un choix cornélien

Lors de sa visite d’Etat en France, le président français, François Hollande, lui aurait conseillé de mettre en place un gouvernement, regroupant toutes les forces vives de la nation, y compris les leaders des groupes armés.

Le président Hollande aurait, aussi, conseillé à son homologue malien de tenir sa famille loin  des affaires publiques. Surtout, après les scandales qui ont émaillé les deux ans d’IBK au pouvoir : équipements militaires, avion présidentiel, engrais frelaté…….

A en croire la presse, deux personnalités  seraient pressenties pour succéder à Modibo Keïta à la Primature : Mamadou Igor Diarra, actuel ministre de l’Economie et des Finances et Mohamed  Ag Erlaf, ministre de la Décentralisation et de la Modernisation de l’Administration.

Après avoir nommé trois premiers ministres hors de son parti politique, le président de la République se voit, cette fois-ci, contraint de choisir le chef du prochain gouvernement dans les rangs du RPM. Pour les frondeurs, de deux choses, l’une : ou IBK choisit Bocari Tréta comme Premier ministre, ou ils le  lâchent.

Tiraillé entre pro-famille présidentielle et pro-Tréta, IBK ne sait plus où donner de la tête : faut-il choisir le futur chef du gouvernement au sein ou en dehors du RPM, le parti au pouvoir ? En clair, IBK va-t-il obéir au choix de sa famille ou à celui de son parti ?

Le choix peut, à première vue, paraître difficile pour le Chef de l’Etat. Mais il ne semble guère avoir le choix. Il doit faire son choix. Et le bon, celui qui pourrait faire le bonheur du Mali. Le bonheur des M liens. En choisissant un Premier ministre qui ne serait pas issu de son parti, IBK risque de voir le RPM voler en éclats. Il pourrait ne plus avoir la majorité des députés à l’Assemblée nationale ; mais aussi,  se présenter à la présidentielle de 2018 en candidat indépendant.

Selon nos informations,  le récépissé du RPM serait au nom du Dr Bocari Tréta, l’homme que sa famille présidentielle  n’entendrait   pas voir à la tête de la Primature.

Oumar Babi

PARTAGER

63 COMMENTAIRES

  1. Si IBK se présentait en indépendant aux élections de 2018 je ne vois pas au RPM qui va être élu devant un Soumi ou un Mara…Si le RPM est aux pouvoir aujourd’hui c’est parce que notre peuple a spontanément pensé (à tort?) que le seul homme politique qui pouvait nous tirer des griffes de ces rebelles là était IBK!Sans quoi il y avait bien d’autres candidatures valables.L’éclatement du RPM conduit inévitablement à la non réélection d’IBK et
    de Tréta aussi, du coup ce serait la fête en URD ou chez “yèlèma”…: pensez-y. :mrgreen:

  2. M. le Président, si vous voulez la paix et que le Mali avance, ne choisit jamais Tréta comme ton PM sinon vous seriez mis OK debout. Je ne suis pas partisans des choix au sein de votre famille, mai Igor ferait un très bon PM. M. I le Président mettez Tréta de côté et vous l’aurez ce second mandat, sinon il faut dire adieu à Koulouba. Il faut mettre ta famille à l’écart et travailler avec de vrais responsables soucieux de l’avenir de ce pays.
    C’est comme ça que vous allez gagner les prochaines élections. Il faut savoir que si vous travailler à bon escient, vous n’aurez pas besoin d’un parti pour vous faire réélire. Le RPM n’est pas une vraie machine électorale. Il faut chercher la confiance du peuple et avoir cette confiance par des actions concrètes et d’envergure.
    Tréta ne représente rien au Mali, il n’a rien derrière lui.

  3. Que dit la loi le pm est issue du partie majoritaire fama yere ka châria bato

  4. Je choisirais mamadou Igor diarra comme premier car il est efficace intelligeant,rigoureux et elegant mais seulement c est un diarra mon esclave.

  5. Pourquoi tant de bruit autour de ce poste alors que le Mali est encore sous le choc des attentats? Moi je pense qu’il faut un homme fort, propre de toutes magouilles, de tout enrichissement illicite, un homme droit, travilleur et de parole. N’ y a pas au Mali? Je pense que oui! Tout comme le bon joueur c’est prendre les gardiens de but de contre pied, IBK doit prendre sa famille politique par un “contre pied parfait”. Pour cela il doit se rappeller qu’il a été élu non pas par son parti seul, mais par tous les Maliens compte tenu de son caractère révélé d’alors. Des hommes intègres il y en a au Mali, non corrompus, travailleurs. Les hommes honnêtes il en a, des dhommes “vierges” de corruption on en trouve. Je propose donc d’en chercher parmi les Bwas, les Miniankas et on verra…….

    • que l’RPM se met en tète qu’IBK n’a pas obtenu la majorité des voix aux élections parce qu’il est candidat a l’RPM mais plutôt parce que les Maliens avaient confiances en ses capacités de pouvoir dirigé ce pays, donc la RPM ferait mieux de le soutenir et non de lui faire du chantage, car IBK PEUT BIEN GAGNE SANS LE PARTI RPM.

  6. CHERS MALIENS LE PROBLEME DE GESTION D’UNE NATION EST DIFFERENT DE CELUI D’UN GRIN.
    IBK EST LE PRESIDENT DE TOUS LES MALIENS ET NON CELUI D’UN PARTI POLITIQUE.
    AU FAITE QUE VEUT TERETA?
    CREER DES HISTOIRES DANS LE PAYS SINON TOUT LE MALI CONNAIT TERETA.
    IL NE SERA JAMAI PM A PLUS FORTE RAISON PRESIDENT DU MALI.
    IBK, SI REELEMENT VOUS AIME LE MALI, NE DONNE PAS LA DESTINEE DU MALI A DES PERSONNES QUI ONT ETE DANS TOUTES LES SAUCES DES REGIMES APRES LE 26 MARS.TERETA A COMMENCE LE PREMIER AU TOUT DEBUT DE TON 1ER MANDAT A DONNER DES MARCHES DES CENTAINES DE MILLONS GRE A GRE.TOUT CA POUR POSER SES PIONS DANS LE PARTI ET MONTER LES MILITANTS CONTRE VOUS ( IBK).
    LE MALI N’EST PAS UNE MARCHANDISE QU’ON MANIPULE COMME ON VEUT.
    IBK: SI VOUS VOULER L’INTERET DU MALI, NOMME UN PM ET LUI DIRE DE FORMER UNE EQUIPE TRES DYNAMIQUE, HONNETE, QUI N’EST PAS COMPSEE DE COMMERCANTS ET AFFAIRISTES.S’IL FAUT MEME NOMMER COMME MINISTRE DES FINANCES ” UN FRANCAIS”QUI MAÏTRISE LES INSTITUTIONS ET LES PRATIQUES DU MALI.UN MINISTRE DES FORCES ARMEES QUI REELEMENT QUE TOUTES LES FORCES DE LA NATION MALIENNE RESPECTE ET QUI EST INTEGRE DE SURCROIT.
    IBK, FAITES DE TES CONSEILLERS DES HOMMES CULTIVES-TRES SERIEUX-PATRIOTES ( UNE EQUIPE RESTREINTE) QUI ANALYSERONT TOUTES LES SITUATIONS CRITIQUES ET SERIEUSES DE NATION AVANT TOUTE PRISE DE DECISION.
    NOUS AVION VUE DES HOMMES QUI N’ONT PAS ETE LA SORBONE NI WILLIAM POINTY MAIS QUI ONT TRAVAILLE DANS LEURS PAYS.FAITES VOUS AUSSI LA MEME CHOSE.
    – L’EDUCATION NATIONALE N’A PAS BESOIN D’UN BARTH
    – LA RELIGION ET LES CULTES D’UN THIERNO
    – TES CONSEILLERS
    – SURTOUT TES AMBASSADEURS DANS LES PAYS AMIS
    – L’ASSEMBLEE NATIONALE QUI EST MOURRANTE
    – LES DIRECTEURS DES SERVICES QUI SONT NOMMES SANS ENQUETES DE MORALITE COMME SI ON ACHETE Du” MARIBATIGA” DANS LA RUE.
    C’EST TRES FACILE DE DIRRIGER UN PAYS:
    PRENDS L’HISTOIRE DU PAYS-ETUDIES LES DIFFERENTES RENOVATIONS DE LA VIE-COPIE SUR ELLE ET AJOUTE CE QUE VOUS ESTIMER BON.
    DES QUE VOUS ETES NOMME PRESIDENT, DITES VOUS QUE C’EST DIEU QUI LA VOULU ET NON TON PARTI.FAITES BIEN TON TRAVAILLE ET TON 2 EME MANDAT SERA JUGE PAR LES MALIENS ET NON LE RPM.

  7. Monsieur l auteur de l article , je ne dirai même pas journaliste parce qu'il n'est pas , Tembiné est Président du groupe parlementaire et non Président de la commission TP.

  8. Le problème au RPM c’est que chacun se bat pour ses intérêts personnels et après deux ans IBK sait qui est qui et qui fait quoi donc il travaille “avec ceux qui ont l’amour du Mali” dans l’âme”

  9. C’est après leur échec au premier tour des élections présidentielles de 2013 que des partis politiques comme, CODEM, MPR, CNID, ADP-Maliba, … ce sont mis au côté du RPM car tout le monde savait qu’il sortirait victorieux du deuxième tour. Voilà pourquoi aucun politicien de ces partis n’a pas une seule fois défendue la cause de la majorité présidentielle. Ils se disent déjà dans le lot qu’ils voulaient.

  10. Les membres d’un camp politique,d’un parti, doivent s’entraider sur la scène politique. Surtout lorsqu’on est parti dit de la majorité présidentielle. En politique, il ne suffit pas seulement d’être militant d’un parti. Il s’agit aussi de partager l’idéologie de ce parti et toujours soutenir les activités de ce parti.
    Mais Ibrahim Boubacar semble ne pas bénéficier de l’aider politique de ses collègues du RPM et de toute la majorité.

  11. Ibrahim Boubacar Keita, lors de sa visite en troisième région, a manifesté sa déception face à son entourage, la majorité présidentielle. Il a eu à soulever certains points dans leur réaction. Ces proches, il s’agit toujours de la majorité, sont tous opportunistes. Ce sont leurs places qui les préoccupent et non la logique du parti.

  12. Certains politiques maliens sont des opportunistes à la con. Au moment le président de la république compte sur leur coup de main dans les débats politiques, ils sont bouche-b. Mais quand il s’agit de mener une guerre de place à l’intérieur même du parti, ils sont les premiers. C’est vraiment décevant de la part des membres de la majorité présidentielle.

  13. Certaines personnes sont de la majorité présidentielle seulement pour la place dans le gouvernement et dans les autres administrations. Sinon le reste ce n’est pas leur affaire et IBK ne veut plus de ça.

  14. Au Mali, certains hommes politiques font de la politique du ventre. Ils vont là où ils ont leur intérêts. C’est le cas de Dramane Dembélé, Bafotigui Diallo, Bakary Koné, Bocary Treta parce qu’aucun politique adhérant à l’idéologie de son parti ne le trahira jamais quelques soit le motif.

  15. IBK est le président des maliens et non du RPM par conséquent s’il y a des citoyens compétents qui ne sont pas de son parti et qui peuvent travailler pour le pays, je cautionne qu’il travaille avec eux pour les intérêts du pays. LE PAYS D’ABORD!

  16. Le RPM doit revenir sur terre, il doit réfléchir avant d’agir. IBK n’a jamais fait de la discrimination. Il la toujours dit qu’il veut travailler avec ceux qui sont prêt pour aider le Mali

  17. A mon avis on a le droit de travailler avec les personnes en qui on a de confiance. Vraiment je ne vois pas de mal à ce qu’IBK travaille avec sa famille.

  18. Tout le monde doit dire cette phrase au président sauf le RPM: «Le Parti d’abord» par opposition à «ma famille d’abord». Les ennemis veulent à tout prix créer la rupture. Que les responsables du RPM soient vigilants.

  19. A mon avis ce mot, « ma famille d’abord » ne vient pas du RPM. Les ennemis du président veulent encore faire parler d’eux.

  20. Comme vous l’avez dit dans ton article IBK ne se base jamais sur la majorité présidentielle pour faire sa mission. Parce que depuis longtemps il se sent seul dans la gestion de son pouvoir.

  21. IBK a seulement fait une mise en garde. Monsieur le journaliste nous ne sommes pas en concours de clash ni en campagne présidentielle. Donc trop parler c’est la faiblesse.

  22. Ce sont des compagnons comme l’honorable THIAM de l’ADP-MALIBA, BAFOTIGUI, Bakary Koné et autres qui humilient IBK et la CMP chaque jour. Ce sont des faux compagnons, des opportunistes. Mais que Dieu sauve le Mali !!!

  23. La CMP est bourré des opportunistes. Beaucoup d’entre eux ont accompagné IBK pour des raisons personnelles, ils ne songent même pas aux défis qui les attendent.

  24. La majorité présidentielle n’est pas faite des fous et ni par des égoïstes pour se comporter comme ces voyous opposants qui n’ont point de penser pour l’avenir de ce pays.

  25. Ce sont les opposants et les journalistes malveillants qui désinforment le peuple et empoissonnent le système du régime au pouvoir avec des mensonges et des balivernes. Le pays n’a pas besoin de cela, si vous n’avez rien n’à dire aller vous faire à ailleurs. La presse et l’opposition malienne ont perdue toutes leurs crédibilités, considérations, dignités et honneurs vis-à-vis de la population malienne.

  26. L’entourage du président du chef de l’Etat, SEM Ibrahim Boubacar Keïta, comme il le martèle, est rempli de fossoyeurs. Jamais aucun président de ce pays n’avait hérité d’une majorité faible et opportuniste que celle d’aujourd’hui, l’heure d’IBK. Certains ont rejoint cette classe politique par avidité et par cupidité. Ils pensaient qu’étant à côté d’IBK, tout leur allait être permis

  27. Scandale des engrais frelatés, une affaire dont la véracité est contestée, a été révélée par un député du parti RPM de la majorité. Cet acte de Bafotigui Diallo est assimilable à une trahison de son parti.

  28. Certains députés de la majorité présidentielle sont à l’origine de toutes diffamations politiques. Dans les débats politiques, on se sent que l’opposition. La majorité à tendance à céder la scène politique à l’opposition. Cela est une catastrophe pour le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta

  29. Les militants des partis de la majorité présidentielle ont tendance à primer l’intérêt personnel sur l’intérêt public. Ils ne réagissent que si seulement leur intérêt en résulte. Cela doit cesser maintenant

  30. Avoir la prématuré pour le rpm est un droit, ils ont la majorité à l’ensemblee. Il fallait juste empêcher ce partis à voir la majorité . La prochaine fois faite en sorte qu’il n’ai pas la majorité . Et vous nous foutez la paix. Au moment des élections c’est vous qui prenez les 1000f pour aller élire n’importe qui, et après vous vous mettez a aboyer comme chiens.

  31. Mr Babi lachez ns avec vos histoires de nomination !!! parlez ns de ces banqiers qui st entrain de prendre le pays en otage par une grève dont les clients ne st concernés en rien Le comble est que c’est l’omerta total ( pas de reaction ) une nvlle forme d’arnaque de la bqe thésauriser les fonds pendant la durée de la gréve pendant que les clients st ds l’urgence absolue Le ridicule ne tue plus ds notre pays une gréve pour inflechir une procedure judiciaire !!!

  32. Arrêtez de vous entre tuer, le pays est en train de brûler, le président est en mauvaise posture à cause de cette crise qui affecte tout le monde !!!

  33. Vu la situation, je dirais que cette majorité n’a nullement lieu d’exister dans ce pays de par le différents actes qu’elle à tendance à poser !!!

  34. Il est vraiment temps que mettez de côté vos différents, et qu’ensemble vous vous alignez derrière le président de la république, et que vous le soutenez !!

  35. Le temps n’est plus à la dissociation au sein d’un même parti, à plus forte raison le parti présidentiel, le temps est à l’unisson !!!

  36. Je me demande comment les militants d’un même parti peuvent s’en vouloir autant, alors que, si je ne me trompe pas, vous plaidez la même cause !!!

  37. En tout état de cause, vous avez intérêt à accompagner et soutenir les actions du président de la république, car il y va de votre intérêt à tous sans exception !!!

  38. Je me demande pourquoi le RPM tient tant à porter la poisse au président de la république, alors que vous avez tout eu grâce à ce monsieur !!!

  39. Au lieu de vous acharner les uns sur les autres pour une question de place, vous ferez mieux de soutenir les actions du président de la république car si jamais il tombe, vous n’aurez plus à vous faire la tête pour une question de place !!!

  40. Avec ou sans la participation du RPM, le président réussira sa mission, IBK n’est pas celui qu’il faut accompagner pour des intérêts personnelle.
    Honte à ce parti politique de n’importe quoi…. 👿 👿 💡 💡 💡

  41. Je ne savais pas que les militants du parti présidentiel, le Rpm, se haïssaient jusqu’à ce point. Si le président est confronté à des critiques à la longueur de journée et sans adversité, c’est parc que son parti ne pense ps à sa gestion. Les militants veulent tous des places. Et les journalistes profitent de cela pour raconter de n’importe quoi. 😛 😛 😆 😆

  42. Le parti majoritaire, le RPM qui ne remplit aucune tâche d’une majorité, qui n’est d’aucun soutient au président de la république, qui ne peut même pas tenir tête à minorité comme opposition !!!

  43. Les députés du RPM sont en campagne d’acharnement contre leur patron à la présidence et tous ceux qui occupent des postes stratégiques, comme le président de l’Assemblée Nationale et Bocary Treta, ministre du développement rural. L’affaire des engrais frelatés a été dévoilée par un député du parti présidentiel, le RPM, il s’agit de ce minable Bafotigui. Mais jusqu’à présent sa véracité est contestée. Car la commission chargée d’enquêter sur ce scandale n’a pas encore présenté ses conclusions. 😯 😯 💡 💡

  44. Cela à toujours été comme ça avec le RPM depuis que IBK est devenu le président de la république, au lieu que les dirigeants en son sein soient d’une aide au président de la république, ils lui portent la poisse !!!

  45. Au Mali, les hommes politiques font de la politique du ventre. Ils partent là où cela leur arrange. Ces exemples vont prouver cela : les cas de Dramane Dembélé, Bafotigui Diallo, Bakary Koné, Bocary Treta parce qu’aucun politique digne de son idéologie ne trahira jamais son parti politique quelle que soit la cause. Et Treta est différent de ces politiciens affamés. 😛 😛 😆 😆

  46. Tous les hommes politiques maliens, je veux dire les soi-disant hommes politiques maliens sont des assoiffés. Ils n’intègrent pas un parti politique parce qu’ils partagent l’idéologie de ce parti. Mais parce qu’ils voient en celui-ci un éventuel victorieux des élections du moment. Cela sied à certains militants du RPM. 😆 😆 🙄 🙄

  47. Rare sont des hommes qui ont intégré le parti présidentiel par plaisir et à cause de la conformité de son idée à celle dudit parti. C’est après le premier tour des élections présidentielles de 2013 que certaines personnes se sont dans une obligation, pas forcément une obligation en tant que telle, il s’agit de parvenir coûte que coûte à ses fins, d’être membre de ce parti. Ce sont aussi ces mêmes individus qui font tout pour fragmenter le parti majoritaire. 😛 😛 😀 😀 😀

  48. Les militants du RPM n’ont pas pu jusqu’à présent enterrer les cicatrices de la nomination de Moussa Mara. Ils voyaient en cette nomination une humiliation de la part de leur patron, Ibrahim Boubacar Keïta. Mais et pourtant je n’ai vu aucun problème en cela. 😛 😛 💡 💡

  49. Certes, les militants du parti Rassemblement Pour le Mali ne s’entendent pas bien. Mais je suis sûr qu’en aucun cas Treta ne trahira le président de la république. La vraie version du problème au sein du Rpm est la fait que certains militants ne veulent pas rester à l’abri de la gestion. Alors que tout le monde ne peut pas être dans ce parti. 🙄 🙄

  50. Ces gens pensent que ce sont eux qui ont élu IBK. Mais ils se trompent ce sont les maliens dignes et conscients de la situation que notre pays traversait qui ont opté pour IBK en tant que solution, avec un plébiscite de 77,88% des voies pour la première fois au Mali. Nous en avons vraiment marre de vos histoires de Tréta. Il fait bien son boulot, il faut lui laisser tranquille. RPM de honte !!!

  51. Le RPM se ridiculise chaque jour. N’avez-vous pas honte de cela ?
    Vous n’êtes pas des adversaires, votre adversaire c’est TIEBILE et les autres opportunistes. IBK ne vous sent et à quoi sert votre compagnonnage? Que Dieu sauve IBK, sinon il est seul dans sa mission et avec quelque bon compagnons dignes comme son PM à la tête, le vieux sage MODIBO KEÏTA. IBK du courage et bonne chance !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  52. Le Mali n’est pas un gâteau à partager celui qui suit IBK pour cela peut plier ses bagages dès maintenant. IBK n’a pas été élu par RPM ce sont les maliens conscients de la situation du pays qui ont mis leurs confiances sur le vieux avec un plébiscite de 77,88% des voies. Donc qu’ils le laissent tranquille.

  53. Ces histoires sont montées par des opportunistes qui sont dans la majorité présidentielle et qui n’ont pas trouvé à manger d’abord. Ils ont tout raconté entre TRETA et IBK mais cela n’a rien changé dans leurs relations politico-professionnelles.

  54. Dis-moi qui tu fréquentes je te dirais qui tu es. Vous ne pouvez pas mettre IBK en colère contre TRETA. C’est l’un des guerriers du vieux. A quoi cela vous sert de créer des fausses confusions entre les gens alors que ce sont des mensonges.

  55. Affaire de tracteurs, d’engrais frelatés, de la rumeur sur la fausse mort du président tout cela pour faire tomber monsieur TRETA mais DIEU n’a pas voulu. Il est temps que changez votre fusil d’épaule, TRETA et IBK c’est la pire relation.

  56. Des gens qui n’ont plus de crédibilité dans RPM payent des journalistes affamés comme ce monsieur BABI pour créer la polémique alors qu’il n’y a rien. Si c’est vrai il n’a qu’à apporter des preuves à sa prochaine sortie.

  57. Monsieur le journaliste respectez-vous s’il vous plait, ce moment doit être respecté, il faut éviter de publier des articles sataniques comme tel. Nous voulons la stabilité dans notre pays. Ces histoires ne cherchent qu’à créer la polémique.

  58. Le parti du président de la république, Rpm, intègre en son sein des hommes prêts à tout pour avoir de la place dans la gestion. Tout cela pour pouvoir piller les ressources des maliens. Voilà pourquoi, en visite dans la troisième région, il n’a pas manqué l’occasion pour affirmer qu’il ne sent pas la majorité dans les débats politiques. S’agissant de Treta ce sont certains militants du RPM qui n’ont pas eu de place qui veulent mettre en conflit le président et le secrétaire de son parti, Treta. 💡 💡 🙄 🙄 🙄

  59. Prendre de l’argent aux compagnons inconscients d’IBK pour semer la pagaille ne vous servira rien monsieur BABI. Il faut penser à l’avenir de ce pays et arrêter avec ces jeux politiques qui ne vont nous apporter que du regret.

  60. Oumar Babi malheur à toi, menteur que tu es. Le président IBK est en parfaite collaboration avec tous ses alliés. Ce sont les opportunistes qui veulent semer du désordre avec des rumeurs. Vous êtes priés de nous accorder ces jours de deuil pour la mémoire des victimes de la prise d’otages du vendredi dernier.

  61. Le président de la république n’est pas de mauvaise volonté dans la gestion du pays. Je sais qu’il n’a pas toujours fait le bon choix en matière d’entourage. Mais n’oubliez pas aussi qu’il ne pouvait pas faire autrement. Il est obligé de choisir. Le Rpm, qui est le parti présidentiel, est devenu le camp des premiers ennemis du chef de l’Etat. 💡 💡 🙄 🙄

Comments are closed.