Réformes politiques et institutionnelles : le chronogramme des consultations électorales bientôt dévoilé

1

Au terme de la 2è réunion du Comité interministériel chargé de l’orientation et du suivi du processus d’élaboration et de validation des textes de loi relatifs aux réformes politiques et institutionnelles tenue hier, il a été décidé de la publication du chronogramme des consultations électorales dans les jours à venir.

Dirigée par le ministre de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les instituions, Mamadou Mohamed Coulibaly, cette rencontre a enregistré la présence du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga et celui des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Alhamdou Ag Ilyene.

Au cours de la réunion, les échanges ont porté sur le processus constituant transitionnel, la validation du chronogramme des élections (scrutins) et la participation de la diaspora au processus des réformes politiques et institutionnelles.

Aux termes des échanges, le ministre de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les institutions a indiqué que la rencontre avait pour but de faire le point des réformes politiques et institutionnelles qui reviennent aux trois départements (Refondation de l’État ; Administration territoriale et Maliens de l’extérieur). Et ce, selon Mamadou Mohamed Coulibaly, afin d’essayer de mettre en cohérence le travail «que nous faisons chacun de son côté».

Parlant du processus constituant transitionnel, le ministre Coulibaly a fait savoir qu’il a été précisé au cours de la rencontre le travail entrepris par son département pour organiser d’abord le dialogue refondateur. Les étapes de ce dialogue ont constitué des causerie-débats dans les communes de Bamako, a-t-il expliqué.

Avant d’annoncer que la prochaine étape concerne les forums citoyens qu’ils envisagent d’organiser dans toutes les régions du pays. « Ceci, pour pouvoir être amené à proposer un texte constitutionnel qui puisse prendre en compte les attentes des populations maliennes dans leur ensemble et faire alors une norme constitutionnelle à l’image de notre société», a précisé le ministre en charge de la Refondation de l’État.

Par ailleurs, Mamadou Mohamed Coulibaly a noté que tous les acteurs et partenaires souhaitent «que nous soyons précis par rapport au calendrier». «Chacun sait qu’on a donné 18 mois à la Transition. Donc, les uns et les autres souhaiteraient qu’il y ait de la visibilité sur les différentes étapes que nous sommes en train de suivre pour pouvoir aboutir, à date, au passage du témoin», a-t-il souligné. Et cela, selon le ministre, sur une forte recommandation du président de la Transition et du Premier ministre.

Concernant la participation de la diaspora, le ministre Coulibaly a assuré que cette initiative, déjà en cours, va continuer. «Nous avons des échanges réguliers avec la diaspora et nous pensons organiser également un cadre d’échanges, de concertation avec elle dans le processus constituant», a-t-il annoncé.

Bembablin DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Comment tenir un chronogramme des élections sans voir les textes qui régirons ces élections? Mais comme ces jeunes colonels savent comment jouer avec le diable, ils ont la solution que les autres maliens ignorent encore. Nous restons très convaincus que d’autres crises post-électorales pointent à l’horizon sans aucune équivoque, nous sommes dans quel pays actuellement? C’est vraiment dommage.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here