Rencontre FARE-PACP: Modibo Sidibé prône un rassemblement autour des «assises nationales de la refondation »

3

Plusieurs responsables du parti FARE se sont rendus au siège du Parti PACP pour échanger sur les questions d’actualité, notamment la tenue prochaine des « assises nationales de la refondation »
Au siège du parti PACP sis à Bamako, les responsables des deux formations politiques ont passé en revue l’actualité du pays. Le Président du PACP, Niankoro Yeah Samaké a déploré le fait que malgré les évènements du 18 août 2020, aucun changement notoire n’a été opéré dans la gouvernance. «La situation sécuritaire et la crise scolaire ont connu très peu d’évolution », a-t-il déploré. En réponse, il propose que les «patriotes » et un «  leadership vertueux » se retrouvent pour impulser un nouveau type de gouvernance et une stabilité politique. Pour ce faire, Niankoro Yeah Samaké se dit disposer à travailler de concert avec les FARE pour la cause du Mali.
A sa suite, l’ancien premier ministre a partagé les analyses des FARE avec les membres de ce parti en indiquant que la situation actuelle du pays exige que les forces vives doivent se rassembler. «Les attaques terroristes, les crises institutionnelles et sanitaires doivent renforcer la cohésion des partis politiques autour du Mali », estime le président des FARE. L’occasion a été indiquée par Modibo Sidibé pour décliner les grandes lignes du projet de société ‘’Mali Horizon 2030’’. Un projet, dit-il, qui prône de faire la politique autrement, de sortir dans le communautarisme, des chantiers battus pour se projeter à long terme dans l’avenir.
Les reformes politiques et institutionnelles au cœur du projet de société des FARE et de l’action du gouvernement de la transition ont été évoquées. « Cette transition sans des réformes refondatrices serait inutile », a tranché Modibo Sidibé, qui a exprimé la nécessité de tenir des « assises nationales de la refondation ». En réaffirmant la participation des FARE à ses assises en vue, il a exhorte le parti PACP à faire chemin ensemble avec le parti du baobab. « Elles vont recueillir les avis des 20 millions de maliens, discuter du modèle de gouvernance, de la sécurité, de la défense, de l’éducation, culturelle et économique », a ajouté l’orateur, qui poursuit que les conclusions des assises nationales de la refondation seront mises en œuvre par le régime qui sortira de la transition.
Attendant la tenue de ces assises dont les préparatifs sont en cours par le gouvernement de la transition, le parti FARE multiplie les démarches dans les quartiers généraux des partis politiques pour obtenir un large rassemblement des forces vives afin de redresser et de refonder.
Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. NOUS AVONS BESOIN DES GROSSES POINTURES DE LA POLITIQUE MALIENNE POUR RELEVER LE NIVEAU ET LA PERTINENCE DES ASSISES DE LA REFONDATION DE L’ETAT.
    VIVE LA TRANSITION

    VIVE LE MALI

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here